Nicole Kidman explique ses retrouvailles avec Zoë Kravitz, après avoir failli épouser Lenny Kravitz

L'actrice a rarement parlé publiquement de son idylle avec la rock star

par Samantha Schnurr | Traduit par David Kerlogot | févr. 21, 2017 12:45Tags

La boucle est bouclée pour Nicole Kidman

Suite à sa nomination aux Golden Globes, aux SAG Awards et aux Oscars pour sa performance dans Lion, la star de cinéma va bientôt retrouver le petit écran dans la série criminelle de HBO intitulée Big Little Lies. Si ce projet correspondait à un changement de média qui était le bienvenu, la série a également bouleversé sa vie personnelle par bien des côtés. 

D'une part, elle lui a permis de retrouver sa co-vedette Zoë Kravitz, l'enfant unique de son ancien compagnon Lenny Kravitz. "Je connaissais Zoë parce que j'étais fiancée à son père", a expliqué récemment Nicole Kidman dans une interview pour The EDIT, le magazine numérique de NET-A-PORTER.com. "Ça reste dans la famille ! J'adore Lenny ; c'est un mec génial." 

Si des rumeurs de fiançailles avaient circulé pendant leur brève romance au début des années 2000, Nicole, qui est mariée avec Keith Urban depuis 2006, ne les avait jamais confirmées avant aujourd'hui. Quant au fait que Nicole et Lenny ne se sont jamais mariés, elle avait expliqué à Vanity Fair en 2007 : "Ça ne semblait pas une bonne décision. Je n'étais pas prête. Nous n'étions pas prêts."

lire
Quand Nicole Kidman et Keith Urban veulent faire l'amour, ils disent à leurs enfants que c'est "l'heure des bisous"
Photograph by Yelena Yemchuk, courtesy of The EDIT, NET-A-PORTER.com

Des années plus tard, elle a été heureuse de retrouver la fille de Lenny, mais d'autres éléments de la minisérie ont eu un impact négatif sur l'actrice.

"J'étais traumatisée après [le tournage] parce qu'on n'arrêtait pas de tourner [des scènes violentes]. Ça m'a traumatisée sur un plan émotionnel et physique. Quand je rentrais, j'avais besoin que Keith me tienne dans ses bras, juste pour être apaisée. Ça a joué sur mon mental d'une façon que je n'avais pas réalisée. En tant qu'actrice, on ne sort pas d'un rôle comme ça ; ça perturbe la vie privée et parfois, c'est difficile à gérer", a-t-elle expliqué.

lire
Le calendrier Pirelli 2017 : des photos non retouchées de Nicole Kidman, Julianne Moore et d'autres actrices
Photograph by Yelena Yemchuk, courtesy of The EDIT, NET-A-PORTER.com

"Un des pires moments est arrivé après avoir dû filmer plein de scènes violentes. Quand on les voit dans la série, ce sont juste des flashs, mais il a fallu les tourner encore et encore pour que [le réalisateur Jean-Marc Vallée] puisse utiliser des bouts. Je n'arrivais pas à dormir, et le lendemain matin, je suis allée courir pour évacuer l'énergie [de Celeste]. En rentrant, je me suis aperçue que j'avais oublié ma clé et que je ne pouvais pas rentrer. La porte d'entrée est en verre, donc j'ai pris une pierre et je l'ai lancée contre la porte vitrée. Je n'avais jamais fait une chose pareille. Et là, je me suis rendu compte que j'avais beaucoup intériorisé cette colère et cette douleur." 

Si la série a eu un effet sur son mental, c'est aussi un projet qui met en avant des personnages féminins, ce qui lui tient à cœur depuis son enfance.

"Ma mère faisait partie du Women's Electoral Lobby et elle m'emmenait avec elle pour distribuer des tracts pour appeler à voter en faveur du féminisme. C'est ainsi que j'ai été élevée ; on restait assis au fond des salles de la WEL pendant leurs discussions. Je me souviens être assise en train d'écouter, sans vraiment comprendre, si ce n'est qu'il y avait un mouvement, qu'en tant que femmes, nous étions fortes ensemble, que nous avions besoin d'égalité", a expliqué Nicole au magazine. "On m'embêtait à l'école parce que ma mère était considérée comme une féministe. Je répondais : « Peu importe. Je défendrai mes convictions. »"

Pour découvrir l'intégralité de l'interview de Nicole Kidman dans The EDIT, allez ici ou téléchargez l'appli gratuite EDIT dans l'App Store ou dans Google Play.