Gina Rodriguez parle de sa thyroïdite de Hashimoto : "C'est devenu une bénédiction"

"Sérieux ? Dans un monde si vain, je dois gérer une maladie qui m'empêche de perdre du poids ?"

par Diana Marti | Traduit par Helene Skantzikas | août 11, 2016 11:05Tags
Gina Rodriguez, Health MagazineHealth Magazine

Gina Rodriguez passe une super année. Elle a deux films qui vont sortir, sa série à succès, Jane the Virgin, et elle devient un nom proéminent à Hollywood en tant que modèle positif qui met en valeur les femmes et célèbre la diversité par les réseaux sociaux. Rodriguez est désormais en couverture du magazine Health, et elle dit que c'est "un rêve devenu réalité".

Comme beaucoup d'entre nous, l'actrice gère beaucoup de choses en coulisses, et Rodriguez a parlé à cœur ouvert de sa vie avec la thyroïdite de Hashimoto, mais elle ne se laisse pas abattre. "Si je peux au moins marcher 20 minutes par jour, ça aide beaucoup ma thyroïde. Courir, faire de la boxe, la corde à sauter, le sac sont mes entraînements constants", a-t-elle dit. "J'ai toujours eu des soucis de poids. Ne pas prendre de poids est très difficile pour moi, car mon métabolisme est au plus bas, ce qui m'a paru être une malédiction quand j'avais 19 ans. En tant qu'actrice, je me disais : «Sérieux ? Dans un monde si vain, je dois gérer une maladie qui m'empêche de perdre du poids ?» Mais c'est devenu une bénédiction, car j'ai pu représenter non seulement les femmes et les Latinas, mais aussi les femmes qui ont cette maladie. Je mange sans gluten, ce qui est très difficile, car, comme Oprah, j'adore le pain !"

Rodriguez est tentée au quotidien par les buffets sur le plateau, mais elle résiste. "L'esprit doit être plus fort que la matière, car ils mettent des beignets tous les matins, et ça sent si bon. Je dois considérer le gluten en me disant : «Ouais, je veux manger ça. Bien sûr que je le veux. Mais ça me rend malade. Et je veux me sentir bien»", a dit l'actrice.

lire
Gina Rodriguez de Jane the Virgin est en couple avec Ben Schwartz

Ancienne photo sur le tournage de #deepwater qui sort le 12 octobre au cinéma. J'ai hâte que vous voyiez le boulot qu'on a fait l'été dernier sur ce film. Travailler avec ce mec a été génial. Grand acteur, grand cœur ❤️❤️

Pour ses derniers films, la star a pu revenir à une vieille passion : la boxe. "J'aime bien boxer, et j'ai grandi dans une famille de boxe, mais j'ignorais que [le réalisateur] Peter [Berg] adorait aussi la boxe", a dit Rodriguez. "J'ai fini par boxer tous les jours. Je suis devenue très forte cet été-là, c'était fou. Mark [Wahlberg] venait quand il pouvait. Peter et moi, on boxait ensemble sur le ring. Je l'adore. Je l'ai eu en pleine poire, et il m'a eue en pleine poire. Ce n'est pas aussi douloureux qu'on le pense. On ne se casse pas si facilement."

L'actrice a admis que son nouveau film, Annihilation, est la raison de son changement de coiffure. "J'allais écrire pour la Lenny Letter [de Lena Dunham] sur la transition de ma coupe et du fait que si je m'étais coupé les cheveux il y a cinq ans, personne n'aurait eu un avis sur le sujet, ou n'aurait dit quoi que ce soit sur Instagram ou Facebook", a-t-elle dit. "Mais en étant sur une plate-forme comme Jane, j'ai eu des avis mitigés et ça m'a fait douter de ma beauté."

Rodriguez admet que beaucoup de téléspectateurs l'ont violemment critiquée, mais elle a réagi de façon inattendue. "Des filles m'ont dit : «Nooon ! Pourquoi ??» ou alors : «C'est trop moche ! Tu n'es plus jolie !» Et je me disais : «Ce ne sont pas vos cheveux, mais les miens !»", a-t-elle dit. "Pour moi, c'était très libérateur de me couper les cheveux et de me transformer pour un film. Sinon, j'aurais gardé mes cheveux longs jusqu'à l'âge de ma mère, car j'adore mes cheveux longs."

God it feels good to be home. #janethevirgin #season3

A photo posted by Gina Rodriguez (@hereisgina) on

Ça fait du bien d'être chez soi #janethevirgin #saison3

La star, qui dit se sentir sexy quand elle fait rire les gens, dit que le conseil qu'elle donnerait aux autres serait : "L'idée de «Je ne suis pas assez jolie, assez intelligente» n'existe qu'en vous. Si vous ne vous sentez pas assez forte, travaillez sur votre force. Si vous ne vous sentez pas assez grande, désolée, c'est ce que Dieu vous a donné, c'est la vie", a expliqué Rodriguez. "Commençons à briser ces pensées et à comprendre où est la vérité, ce qu'on peut contrôler et ce qu'on peut améliorer. Quand quelqu'un me dit non, je dis : «OK, merci. Je vais aller chercher le oui. Votre non ne brise pas mon monde.»"