O.J. Simpson

Isaac Brekken-Pool/Getty Images

Le butin va au vainqueur, euh, à la victime.

Un juge de Las Vegas a ce matin ordonné que la part de souvenirs sportifs d'O.J. Simpson, qui a coûté à celui-ci sa liberté, soit confiée au bureau du shérif de Los Angeles où le propriétaire de ces articles sera déterminé.

S’il était décidé que ces objets appartiennent à O.J., comme celui-ci le clame depuis longtemps, ils seront certainement vendus au plus offrant, et, c’est là que ça doit faire mal, la recette servira à dédommager les familles de Ron Goldman et Nicole Brown de l’acquittement de O.J. Simpson pour le meurtre de leurs proches.

Jackie Glass, le juge de Las Vegas, a également décidé après la brève audience de ce matin qu'O.J. Simpson ainsi que son acolyte Clarence « C.J. » Stewart et leurs hommes de main doivent mettre la main au portefeuille et sortir 3 560 $ au profit de Bruce Fromong, un revendeur de souvenirs sportifs qu’ils ont molesté et volé à main armée.

Fromong affirme que le montant des soins médicaux qu’il a dû recevoir s’élève à 2 600 $.

Lors d’une autre audience qui a eu lieu aujourd’hui à Los Angeles, l’autre revendeur de souvenirs sportifs visé par O.J. Simpson, Alfred Beardsley, a déclaré qu’il ne détenait pas la bague de la NFL de Simpson que la famille Goldman recherche.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.