Cheryl Boone Isaacs

Jason LaVeris/FilmMagic

Pour la deuxième année consécutive, les nominés aux Oscars 2016 dans les quatre catégories d'interprétation — 20 places au total — sont tous blancs.

Comme on pouvait s'y attendre, le public a crié au scandale devant ce manque de diversité ethnique et le hashtag #OscarsSoWhite (#OscarsSiBlancs), qui s'était répandu comme une traînée de poudre en 2015, a refait son apparition sur Twitter et a poussé beaucoup de gens à s'exprimer publiquement.

D'ailleurs, l'une de ces personnes se trouve être la présidente de l'Académie, Cheryl Boone Isaacs, qui a parlé de ce problème avec Deadline suite à l'annonce des nominations, jeudi.

"Bien sûr que je suis déçue", a-t-elle déclaré au magazine. "Mais cela ne retire en rien la grandeur (des films nominés). Nous avons eu une grande année cinématographique, à tous les niveaux."

Matt Damon, Leonardo DiCaprio, Cate Blanchett, Jennifer Lawrence

Twentieth Century Fox/The Weinstein Company

Cependant, elle a ajouté : "On ne sait jamais ce qui va apparaître sur le morceau de papier avant de le voir", et elle a reconnu que les efforts pour une plus grande diversité avancent trop lentement. "Il faut accélérer les choses."

Suite au manque de diversité ethnique aux Oscars de 2015, Isaacs — qui est la première présidente noire de l'Académie et seulement la troisième femme à avoir ce rôle — a mis en place une initiative appelée A2020 pour essayer de remédier à ce problème en encourageant l'industrie cinématographique à offrir plus de rôles aux femmes et aux minorités.

"L'Académie n'a aucun pouvoir sur Hollywood. Nous ne nous occupons pas du recrutement", a-t-elle ajouté dans un communiqué de presse à l'époque. "Mais ce qu'on peut faire, c'est les pousser à élargir le cheminement habituel de leur pensée."

Michael B. Jordan, Creed

Barry Wetcher/Warner Bros. Entertainment

Depuis, l'Académie a intégré des gens plus divers — comme David Oyelowo, F. Gary Gray et Gugu Mbatha-Raw — en son sein, Chris Rock a été choisi comme présentateur de la cérémonie cette année, et David Hill et Reginald Hudlin, comme producteurs.

Hudlin a déclaré que le manque de diversité ethnique était décevant, mais qu'elle ne voulait pas que ça assombrisse le succès de films racontant des histoires noires, cette année.

"J'ai trouvé qu'il y avait un grand nombre de films dignes des Oscars avec des artistes noirs qui ont été négligés", a-t-elle déclaré à Deadline. "C'est dommage, c'est très décevant. Mais cela ne change pas le fait que ces films sont là, qu'ils sont formidables, que le public les a appréciés et qu'ils ont eu un énorme succès au box-office cette année."

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.