Mark Ruffalo, Scott Ruffalo

Amy Graves/Getty Images

Fait nouveau de taille dans l'affaire Scott Ruffalo : la femme détenue pour avoir tiré sur le frère de Mark Ruffalo et entraîné sa mort, a été libérée et disculpée.

La police de Beverly Hills a libéré Shaha Mishaal Adham, 26 ans, un peu après 23 h mardi, après avoir déterminé qu'elle n'était pas une meurtrière, mais plutôt le malheureux témoin (qui a tout de suite fui) de la mort volontaire de Scott Ruffalo, 39 ans.

"Il n'y a pas de charges criminelles pour le moment sur cette affaire, et nous espérons que Shaha Mishaal Adham pourra rebâtir sa réputation ternie", a dit Ronald Richards, son avocat, à E! News.

Richards a fait la tournée des médias mardi, le lendemain de la mort de Scott Ruffalo suite à sa blessure par balle à la tête. Il a insisté sur le fait que le coiffeur était connu pour son goût de la roulette russe quand il était "sous l'influence de substances inscrites au tableau". L'avocat a dit que ce jeu avait été fatal le 1er décembre, quand Ruffalo a été découvert par police-secours.

On ne sait pas vraiment quelles preuves l'avocat d'Adham avait pour disculper sa cliente, mais il a passé cinq heures en conférence avec la police de Beverly Hills mardi soir, ce qui a mené à sa libération.

Il a dit que sa cliente était une amie de Scott Ruffalo et qu'elle était allée à son appartement lundi soir pour récupérer ses clés de voiture. Mais elle s'est retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Selon Richards, Adham a vu Ruffalo se tirer une balle dans la tête, puis elle a fui.

"C'était une erreur, mais ça ne fait pas d'elle une meurtrière", a dit Richards à E! News. "C'était vraiment cauchemardesque. Elle regrette de ne pas avoir appelé la police ou une ambulance, mais elle était bouleversée."

Elle a fini par se rendre à la police lundi, quelques heures avant la mort de Ruffalo. Il n'y aura pas de poursuites engagées contre elle. Une autre "personne concernée", Brian B. Scofield, a aussi été libéré lundi après s'être présenté pour être interrogé. Il n'y aura pas de poursuites contre contre lui non plus.

La famille Ruffalo a fait une déclaration sur l'affaire mardi soir, remerciant les fans de leurs "effusions de prières et leur soutien durant cette période difficile."

L'enterrement restera privé.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.