Le voyage à Cuba de Jay-Z et Beyoncé critiqué par des républicains de Floride

Deux membres du Congrès enquêtent pour savoir si les stars de la musique ont enfreint l'embargo américain contre le pays des Caraïbes

par Josh Grossberg | Traduit par Françoise Sawyer | avr. 09, 2013 14:23Tags
Beyonce, Jay-Z, CubaAP Photo/Ramon Espinosa

Jay-Z et Beyoncé n'avaient que Cuba en tête, mais malheureusement pour eux, ils ont oublié un petit détail appelé l'embargo. 

Le super couple a passé des vacances dans l'État insulaire communiste la semaine dernière pour fêter son cinquième anniversaire de mariage. Mais ils ne s'étaient pas doutés que leur visite ferait l'objet d'une controverse. Deux membres du Congrès demandent au Trésor public américain d'enquêter pour savoir s'ils ont enfreint l'embargo limitant les voyages à Cuba.

Les membres du Congrès représentant la Floride, Ileana Ros-Lehtinen et Maro Dias-Balart, ont envoyé une lettre vendredi à Adam Szubin, directeur du Bureau du Trésor pour le contrôle des transactions externes (Office of Foreign Assets Control), pour savoir "quel type d'autorisation a été accordé à Beyoncé et Jay-Z, dans quel but, et qui a approuvé ce voyage".

"Malgré l'interdiction formelle d'aller à Cuba pour faire du tourisme, le voyage du couple a été décrit par les médias comme un voyage touristique et le régime de Castro l'a qualifié de tel dans sa propagande", lisait la missive, dont Reuters en a obtenu la copie.

Les républicains ont déclaré qu'il était de leur devoir d'étudier la question, vu qu'ils représentent des districts avec un grand nombre de Cubano-Américains, qui ont des souvenirs profondément ancrés en eux des violations des droits de l'homme par le gouvernement cubain.

"Nous représentons une communauté qui a été profondément et personnellement touchée par les atrocités du régime de Castro, y compris des anciens prisonniers politiques et des familles de victimes innocentes", explique la lettre.

Le gouvernement américain interdit tout voyage à Cuba dans un but touristique, dans le cadre d'un embargo vieux de 50 ans, sauf dans certaines situations qui exigent des autorisations préalables, tels que des échanges culturels ou des reportages journalistiques. L'administration Obama a assoupli cet embargo en 2011 pour permettre des voyages de "personnes à personnes", où les citoyens américains peuvent y aller s'ils font partie d'une organisation de voyage.

Cependant, beaucoup d'Américains contournent l'embargo en entrant à Cuba par un pays annexe, comme la Jamaïque ou Cancún, et en demandant aux agents du service de l'immigration cubaine de ne pas tamponner leur passeport. Ils ne peuvent pas se servir de dollars américains pendant leur séjour. Ceux qui enfreignent cette loi peuvent recevoir des amendes très lourdes.

L'agent de Jay-Z et Beyoncé n'a pas répondu à nos demandes de commentaires.