Lance Armstrong déchu de ses sept titres du Tour de France et banni à vie

Le cycliste tombe en disgrâce après que la plus grande autorité du sport approuve les sanctions contre lui
par Josh Grossberg | Traduit par Françoise Sawyer | oct. 23, 2012 11:56Tags
Lance ArmstrongMichelly Rall/Getty Images

C'est officiel.

L'Union cycliste internationale (ICU - International Cycling Union) a annoncé lundi qu'elle n'avait pas l'intention de faire appel de la décision de l'agence américaine d'antidopage (USADA) qui a banni Lance Armstrong du sport à vie. Donc, la légende du cyclisme a été officiellement déchu de ses sept titres consécutifs du Tour de France.

La décision de l'ICU tombe deux semaines après le rapport accablant de l'USADA affirmant qu'au sein des équipes sponsorisées par la Poste américaine et la chaîne Discovery, Armstrong dirigeait "le programme de dopage le plus perfectionné, le plus professionnel et le plus efficace que le sport ait jamais vu".

Pour preuve, 11 anciens co-équipiers de Lance ont témoigné et affirmé qu'Armstrong les avait aidés à dissimuler l'utilisation de ces dopants, grâce à l'hormone EPO et des méthodes ultra-modernes pour éviter qu'ils soient détectés, et qu'il a forcé ses co-équipiers à faire partie de cette conspiration lors de ses victoires consécutives au Tour de France.

Bien qu'Armstrong a nié sans relâche s'être dopé et s'est dit victime d'une "chasse aux sorcières", l'athlète a annoncé en août qu'il renonçait à se battre contre la décision de l'USADA.

En conséquence, selon le New York Times, la décision prise lundi par l'union cycliste de ne pas conduire l'affaire d'Armstrong devant le tribunal arbitral du sport — la plus grande autorité des sports olympiques — signifie qu'on lui retire officiellement tous ses records.

Amaury Sport Organisation, qui organise le Tour de France, a retiré au survivant du cancer toutes ses victoires de 1999 à 2005. Et à cause de tous les cas de dopage à l'époque d'Armstrong, l'organisation a déclaré qu'elle n'avait pas l'intention de remettre ces titres aux coureurs arrivés deuxièmes. Ces Tours de France n'auront donc aucun gagnant... une grosse astérisque, c'est le moins qu'on puisse dire.

La semaine dernière, Armstrong a quitté la présidence de Livestrong, l'organisation caritative contre le cancer qu'il a fondée, pour que la controverse entourant sa carrière ne tâche pas la mission de Livestrong.

Ce même jour, le grand sponsor de Lance, Nike, et d'autres sociétés liées à la légende du sport ont mis fin à tous les contrats qu'ils avaient avec lui.

Invité à parler lors d'un gala au profit de Livestrong à Austin, au Texas, quelques jours plus tard, l'athlète déchu a déclaré au public rassemblé : "J'ai eu de meilleurs jours, mais j'ai aussi connu pire."