Le prince William épouse Kate Middleton au cours d’une cérémonie digne d’un roi

Les choses sont officialisées tandis que le couple royal se dit oui et scelle son union d’un baiser
par Natalie Finn | Traduit par Sandrine Papon | avr. 29, 2011 17:19Tags
Wedding Ceremony

Faites place au nouvel ordre.

Son Altesse royale le prince William Arthur Philip Louis du pays de Galles, héritier du trône britannique, a épousé Catherine Elizabeth Middleton de Berkshire au cours d'une cérémonie de conte de fées vendredi qui a fait de l'ombre à la plupart des mariages hollywoodiens.

Comment cette union peu commune a-t-elle pu évincer des noces de célébrités ? Et être retransmise non-stop et suivie par des millions de téléspectateurs ? Voici comment...

La journée a commencé de bonne heure puisque la reine Elizabeth II a conféré aux fiancés leurs nouveaux titres peu après 8 h. Le prince William est désormais Son Altesse royale duc de Cambridge, comte de Strathearn et baron Carrickfergus, tandis que sa femme est désormais Son Altesse royale duchesse de Cambridge, comtesse de Strathearn et baronne Carrickfergus.

C'est également une princesse maintenant, mais ça ne sera pas sur sa carte professionnelle.

La Bentley transportant le marié, qui s'était préparé avec son frère et témoin le prince Harry dans la maison royale Clarence House toute proche, s'est mise en route pour l'abbaye de Westminster vers 10h20.

William, officier des trois services de l'armée britannique, portait la tunique rouge vif de son uniforme de colonel de l'unité militaire irlandaise, avec un galon rouge sur son pantalon noir. (Il est amusant de voir que c'est le marié qui a porté l'ordre de la jarretière, l'écharpe bleue couvrant sa veste de gauche à droite.)

Carole Middleton, la mère de la mariée, est arrivée à 10h30 vêtue d'une robe bleu ciel Catherine Walker, accompagnée de son fils James.

Le convoi de la famille royale a quitté le palais de Buckingham à 10h35, mené par le prince Charles et Camilla, duchesse de Cornwall, et suivi par les grands-parents du marié, la reine Elizabeth — habillée en jaune, comme de nombreux spécialistes de la famille royale l'avaient prédit —  et le prince Philip. La reine a suivi son mari et est sortie du côté gauche de leur voiture à chauffeur plutôt que de sortir par la portière la plus proche d'elle et qui lui était tenue ouverte.

Le témoin et sœur de la mariée, Pippa Middleton, s'est rendue à l'église avec les demoiselles d'honneur, un groupe de petites filles dont deux petites filles de 3 ans, depuis l'hôtel Goring, où Kate a séjourné dans une suite à 8 000 $ la nuit.

AP Photo/Gero Breloer

Vers 10h50, la Rolls Royce Phantom VI transportant la mariée et son père, Michael Middleton, a quitté l'hôtel Goring, les cous se sont alors tous tendus pour tenter d'apercevoir la robe de Kate à travers les vitres de leur voiture sur leur passage.

Puis, vint la mariée, portant — aux yeux de tous, enfin ! — sa robe époustouflante comme il se doit pour l'occasion, de la directrice artistique d'Alexander McQueen, Sarah Burton, avec de longues manches de dentelle, un décolleté à la fois sobre et sexy et une traîne royale.

La reine a prêté à Kate le diadème Cartier baptisé "halo", qui avait été offert à Elizabeth par son père, le roi George VI, lors de son 18e anniversaire. Les boucles d'oreilles pendantes en diamants en forme de poires de la mariée, une création Robinson Pelham inspirée par le nouveau blason de la famille Middleton, sont un cadeau de ses parents.

Le bouquet de Kate était une magnifique composition faite de muguet, œillets de poète, hyacinthes, lierre et myrte.

Les 1 900 invités ont commencé à s'installer par la porte nord de l'abbaye de Westminster près de deux heures avant le début de la cérémonie prévu à 11 h, bien que des VIP comme David et Victoria Beckham, Elton John et David Furnish, Guy Ritchie, et Rowan Atkinson et sa femme aient pu s'y installer un peu plus tard.

Également parmi les élus, le nageur médaille d'or olympique australien Ian Thorpe, le frère de la princesse Diana, Charles Spencer, le premier ministre David Cameron (bel exploit quand on sait que Tony Blair et Gordon Brown n'ont pas été invités), le vice-premier ministre Nick Clegg, l'ancien premier ministre John Major et des leaders du British Commonwealth, qui compte l'Australie, l'Inde et le Canada.