Elton John fête ses 30 ans de sobriété avec un message fort

Elton John a fêté un événement majeur mercredi en commémorant 30 ans de sobriété

par Elyse Dupre | Traduit par Lina Chemin | juil. 31, 2020 11:01Tags
Elton JohnKarwai Tang/WireImage

Elton John commémore un événement majeur. Le chanteur de 73 ans a choisi Instagram mercredi pour fêter ses 30 ans de sobriété.

"Je médite en cette journée des plus magiques après avoir fêté mon 30e anniversaire de sobriété", écrit l'artiste cinq fois récompensé aux Grammys pour accompagner des photos de sa médaille de sobriété et des cadeaux qu'il a reçus de la part de son mari, David Furnish, et de leurs enfants, Zachary Jackson Levon Furnish-John, 9 ans, et Elijah Joseph Daniel Furnish-John, 7 ans. "Tellement de cartes adorables, de fleurs et de jetons de la part de mes fils, de David, de mes amis du Programme, de nos employés au bureau et dans nos maisons."

Elton écrit ensuite qu'il est "vraiment un homme béni".

"Si je n'avais pas enfin pris la grande décision de demander de l'aide il y a 30 ans, je serais mort", continue-t-il. "Merci du fond du cœur à tous les gens qui m'ont inspiré et soutenu en chemin."

Dans les commentaires, Furnish l'appelle "mon héros", et le collaborateur de longue date d'Elton, Bernie Taupin, écrit : "Bravo."

lire
Les 53 ans de partenariat d’Elton John et Bernie Taupin "justifiés" aux Oscars 2020

En juillet 1990, Elton s'est fait hospitaliser à Chicago pour se faire soigner.

"J'ai essayé de m'enfuir deux fois pour échapper aux figures d'autorité qui me disaient quoi faire. Ça ne me plaisait pas, mais c'est l'une des choses que j'ai dû apprendre à faire… écouter", racontait l'interprète de "I'm Still Standing" au Los Angeles Times en 1992. "J'ai fait ma valise les deux premiers samedis et je me suis assis sur le trottoir pour pleurer. Je me suis demandé où est-ce que j'allais fuir : « Tu veux retourner prendre de la drogue et te tuer, ou tu veux aller dans un autre centre parce que tu n'aimes pas trop la façon dont quelqu'un t'a parlé ici ? » Au bout du compte, je savais que je n'avais pas vraiment le choix. Je me suis rendu compte que c'était ma dernière chance."

Elton a continué la cure et a pris du recul sur son travail pour se concentrer sur sa santé.

"Ma décision la plus intelligente, tout de suite après ma cure, a été de prendre une année entière de congé loin de tout travail", a-t-il confié à Variety pour son numéro "Recovery" l'an dernier. "J'étais déterminé à faire de ma guérison le seul objectif de ma vie. J'ai entièrement libéré mon agenda pour un an. Aujourd'hui, mon meilleur conseil aux gens qui affrontent ces premiers jours difficiles de sobriété, c'est d'être humble. Faites de votre guérison votre priorité absolue devant tout le reste. Ne reprenez pas le travail trop vite. Prenez le temps dont vous avez besoin pour apprendre et vous remettre. Je ne crois pas que je serais encore sobre aujourd'hui si je n'avais pas pris toute une année sabbatique pour me jeter à corps perdu dans mon programme de désintoxication."

Dans une interview de 2019 avec NPR, Elton a raconté comment il avait changé de vie. "Jusqu'à ce que je devienne sobre en 1990, je n'avais pas vraiment grandi", a-t-il dit. "Alors quand je suis devenu sobre, à ce moment-là, j'avais beaucoup de temps à rattraper avec la personnalité sur scène, avec la vraie personne en coulisses. Et pour trouver l'équilibre dans ma vie, j'ai dû réapprendre à marcher, en gros. J'ai dû apprendre à fonctionner en tant qu'être humain, et j'ai vraiment apprécié ce processus. Quand les gens vont en cure et en ressortent, ils passent par une période difficile, beaucoup de gens ; je n'ai jamais connu ça. J'étais tellement ravi d'être débarrassé de cette saleté que, pour moi, tout réapprendre et fonctionner en tant qu'être humain, et apprendre à reprendre part à l'humanité était une immense joie."

Sur le même sujet : Taron Egerton réagit à la lecture des journaux intimes d'Elton John

Durant l'interview, Elton s'est aussi remémoré "les grandes choses" qui lui sont alors vite arrivées. En 1992, il a sorti The One, et l'année suivante, il a rencontré Furnish. Puis il a écrit la musique du Roi Lion, récompensée aux Oscars et sortie en 1994.

"Les années 90 ont été une époque formidable", a-t-il confié à NPR. "J'ai eu l'impression de revivre. J'étais fonctionnel ; et c'était fantastique. Et je n'ai pas arrêté depuis, et je n'ai jamais regretté d'être devenu sobre."