Kanye West pleure en évoquant l'avortement lors de son premier meeting de campagne

Kanye West a tenu son premier meeting de campagne présidentiel en Caroline du Sud dimanche, meeting où il a partagé une histoire de famille émouvante.

par Alyssa Morin | Traduit par David K | juil. 20, 2020 12:10Tags
Sur le même sujet : Kanye West se présente à la présidence américaine

Kanye West a tenu son premier meeting politique pour sa campagne présidentielle américaine au Exquis Event Center dans la ville de North Charleston, en Caroline du Sud, dimanche.

Et comme on pouvait s'y attendre, Ye a prononcé un discours passionné. À un moment, le rappeur a même pleuré en parlant de sa femme, Kim Kardashian.

Il a évoqué un moment important de sa vie quand la star de L'incroyable famille Kardashian et lui ont appris qu'ils attendaient leur premier enfant, North West. Mais la star de 43 ans a reconnu que sur le moment, ils avaient pensé à l'avortement.

"La Bible dit : « Tu ne tueras point. » Je me souviens quand ma copine [à l'époque] m'avait appelée en hurlant et en pleurant... Et je m'étais dit : « Ne me dites pas que j'ai refilé le sida à Kim Kardashian »", a-t-il commencé.

"Puis elle m'a répondu : « Je suis enceinte », j'ai dit : « Oui »... et elle a dit : « Non. » Elle pleurait... [et] a ajouté qu'elle devait voir un médecin", a poursuivi Yeezy.

photos
Les photos les plus adorables de Kim Kardashian et Kanye West

Le rappeur a alors précisé : "Et pendant un mois, deux mois, trois mois, on a parlé de ne pas avoir cet enfant."

Kanye a expliqué qu'à un moment, Kim "avait des cachets dans sa main", "vous savez ces pilules que vous prenez, et après, c'est fini. Plus de bébé".

Instagram

Ye a ajouté que Kim et lui avaient eu une révélation et qu'ils avaient alors décidé d'avoir le bébé.

"J'ai dit : « On va avoir cet enfant. » Je connais des gens qui ont 50 ans et qui n'ont pas d'enfants", a ajouté Kanye, visiblement ému. "Donc, même si ma femme divorçait après ce discours, elle a donné la vie à North, même quand je ne le souhaitais pas."

"Elle a résisté et a protégé cet enfant", a-t-il admis, en se mettant à pleurer.

Le couple de longue date a eu North le 15 juin 2013. Depuis, ils ont eu trois autres enfants : Saint West, 4 ans, Chicago West, 2 ans, et Psalm West, 14 mois.

Nabil Elderkin

Ye a également parlé de sa mère, Donda West, décédée il y a quelques années, qui avait failli avorter de lui.

"Il y a 43 ans, qui d'après vous a protégé un enfant ? Ma mère m'a sauvé la vie. Mon père voulait m'avorter ! Ma mère m'a sauvé la vie. Il n'y aurait pas de Kanye West."

Pour clore cette partie de son discours, Kanye a hurlé avec passion : "J'adore ma fille !"

En début de mois, le rappeur aux prétentions politiques a annoncé qu'il se présentait comme candidat à la Maison-Blanche.

"Nous devons réaliser aujourd'hui la promesse de l'Amérique en faisant confiance à Dieu, unifier notre vision et construire notre avenir", a-t-il tweeté le 4 juillet, jour de la fête de l'indépendance américaine. "Je suis candidat à la présidence des États-Unis !"

Retrouvez le discours de Kanye en Caroline du Sud ici.