Ghislaine Maxwell plaide non coupable dans l'affaire de trafic sexuel de Jeffrey Epstein

Ghislaine Maxwell est apparue à distance pour obtenir une mise en liberté provisoire auprès de la cour fédérale de Manhattan. Voici les derniers rebondissements dans l'affaire Jeffrey Epstein.

par Mike Vulpo | Traduit par David K | juil. 15, 2020 11:44Tags
Sur le même sujet : Pas de liberté provisoire pour Ghislaine Maxwell de peur qu’elle s’enfuie

Ghislaine Maxwell a plaidé non coupable après avoir été mise en examen pour six chefs d'accusation liés à sa participation présumée dans l'affaire de trafic sexuel de Jeffrey Epstein.

La lecture de l'acte d'accusation de la mondaine britannique, qui a eu lieu à la cour fédérale de Manhattan, s'est déroulée par visioconférence à cause de la pandémie de coronavirus. Il s'agissait de la première réponse formelle de Ghislaine Maxwell depuis qu'elle fait l'objet de poursuites pénales. 

D'après NBC News, Alison Moe, l'assistante du procureur des États-Unis, a déclaré à la cour que leurs enquêtes étaient en cours, mais qu'à ce stade, ils ne prévoyaient pas de nouvel acte d'accusation remplaçant et annulant les précédents dans le cas de Mme Maxwell. 

Elle n'a pas précisé s'il y aurait d'autres accusés. Quand le juge lui a demandé combien de temps elle prévoyait que le procès allait durer, Alison Moe a répondu que le ministère public pensait qu'il ne durerait pas plus de deux semaines. Le juge a alors déclaré qu'il débuterait le 12 juillet 2021 et que la prévenue devait être maintenue en prison d'ici là. 

En début de mois, E! News avait obtenu l'acte d'inculpation fédéral soulignant les charges qui pèsent contre Ghislaine Maxwell.  

lire
Le prince Andrew et la justice américaine s'affrontent dans l'enquête sur Jeffrey Epstein

Elle est accusée d'avoir comploté pour inciter des jeunes mineures à voyager et à se livrer à des actes sexuels illégaux, d'avoir incité des jeunes mineures à voyager et à se livrer à des actes sexuels illégaux, d'avoir comploté pour faire voyager des mineures dans l'intention de leur faire avoir des activités sexuelles criminelles, d'avoir fait voyager des mineures dans l'intention de leur faire avoir des activités sexuelles criminelles, ainsi que d'avoir fait un faux témoignage par deux fois.

Si elle est reconnue coupable, elle encourt une peine de 35 ans de prison.

Joe Schildhorn/Patrick McMullan via Getty Images

"Les charges énoncées mettent en avant le rôle de l'accusée, Ghislaine Maxwell, dans l'exploitation sexuelle et les abus de nombreuses mineures par Jeffrey Epstein", peut-on lire dans la mise en examen. "En particulier, entre au moins 1994 et environ 1997, Maxwell a assisté, facilité et contribué aux abus perpétrés par Jeffrey Epstein sur des mineures en l'aidant, entre autres, à recruter, préparer et, au final, abuser des victimes que Maxwell et Epstein savaient avoir moins de 18 ans. Les victimes les plus jeunes avaient 14 ans quand elles ont été préparées et abusées par Maxwell et Epstein, les deux sachant que certaines de leurs victimes avaient moins de 18 ans."

En août 2019, Epstein se serait suicidé dans sa cellule de New York. Il avait été arrêté un mois plus tôt et attendait d'être jugé pour trafic sexuel au moment de sa mort.

L'homme avait plaidé non coupable d'avoir fait le trafic de dizaines de jeunes filles mineures depuis au moins 2002 jusqu'en 2005.