Zendaya évoque la "lourde responsabilité" qu’elle a en tant que femme noire à Hollywood

Zendaya discute de la "lourde responsabilité" qu’elle a en tant que jeune actrice noire à Hollywood, à une époque où le monde réclame plus d’inclusivité.
par Cydney Contreras | Traduit par Lina Chemin | juin 29, 2020 08:06Tags
Zendaya, 2019 E! People's Choice Awards, Red Carpet FashionAmy Sussman/E! Entertainment/NBCU Photo Bank

Zendaya se confie sur ce que cela implique d'être une femme noire à Hollywood.

Bien que l'héroïne de la série Euphoria n'ait que 23 ans, elle confie au Hollywood Reporter, en compagnie des actrices Reese Witherspoon, Jennifer AnistonHelena Bonham CarterRose Byrne et Janelle Monae, qu'elle porte une "lourde responsabilité sur [ses] épaules", celle d'être un modèle positif, chose qui, selon elle, l'emplit "de gratitude".

"Je peux faire beaucoup de bien et je sais qui me regarde", explique l'ancienne star de Disney. "Aujourd'hui, plus que jamais, surtout avec Black Lives Matter et tout ça, je me sens obligée de m'assurer que j'agis en conscience et que je fais les bons choix en accord avec les organisateurs et les gens qui sont sur le terrain."

Se décrivant comme sa plus "impitoyable critique", Zendaya dit que la pression d'éviter les erreurs est "constante".

"Être une jeune actrice Disney, c'est une raison, être une jeune femme noire, c'en est une autre, et être très dure avec moi-même, c'en est encore une autre", explique-t-elle. "C'est aussi une crainte personnelle. Je veux faire du bon travail, et parfois, ça peut amener à avoir peur des choses. Mais je dirai qu'il se passe un truc quand un personnage particulier se présente, pour moi, du moins, et ces craintes s'évanouissent."

photos
La programmation Black Lives Matter de Netflix

Ce désir d'être consciente de ses choix et de contribuer au mouvement, confie-t-elle, est ce qui l'a encouragée à faire pression en faveur de rôles qui ne sont pas écrits pour des acteurs d'une race particulière. Zendaya pense à son rôle de Rue dans Euphoria, un personnage basé sur l'expérience du créateur de la série, Sam Levinson, en tant qu'homme blanc aux prises avec l'addiction.

Elle dit de cette décision de l'engager : "J'en suis très reconnaissante et j'espère que je serai, comme ces femmes, en mesure de créer des choses et de faire une place aux femmes qui me ressemblent et à celles qui ne me ressemblent pas. C'est le but ultime, de leur faire de la place, [parce que] pour beaucoup de créateurs noirs, ce n'est pas le talent qui fait défaut, ce sont les opportunités."

Sur le même sujet: Zendaya sur son lien avec "Euphoria" aux Critics' Choice Awards 2020

D'un autre coté, Zendaya confie qu'elle fait attention aux projets qu'elle accepte. "Je pense aussi qu'il est important, en tant que femme à la peau claire, de reconnaître également mon privilège en ce sens et de m'assurer que je ne prends pas une place dont je n'ai pas besoin", établit la star de Spider-Man.

La star a confié par le passé qu'elle ne voulait pas que des actrices comme Amandla Stenberg et Yara Shahidi et elle soient considérées comme les actrices noires de service dans ce milieu. En 2018, Zendaya disait à Marie-Claire : "Ce qui me tient à cœur, c'est de savoir qu'on n'est pas les seules filles noires dans le métier. On a un peu fait de nous les visages de ce milieu mais ce n'est pas la vérité. Il est important d'en parler pour ouvrir la porte à nos consœurs et à plus de femmes noires qui ne nous ressemblent pas forcément."

Dans la même interview, elle avait partagé son envie de lancer sa propre société de production pour pouvoir "créer" des opportunités pour d'autres hommes et femmes comme elle.