Eva Longoria déclare avoir obtenu son dernier rôle de réalisatrice en pensant comme un "homme blanc"

Eva Longoria continue d'être une star pleine de ressources. La star a récemment évoqué son changement de mentalité pour décrocher son nouveau rôle de réalisatrice.

par Alyssa Morin | Traduit par David K | mai 26, 2020 10:33Tags
Eva Longoria, 2020 Producers Guild Awards Jordan Strauss/Invision for the Producers Guild of America/AP Images

Eva Longoria continue d'être une star pleine de ressources.

L'ex-actrice de Desperate Housewives fait partie d'Hollywood depuis des années, en étant tour à tour actrice, productrice, réalisatrice, ou encore militante.

Pour son dernier projet en date, Eva est derrière la caméra pour le futur biopic intitulé Flamin' Hot. Le film tourne autour de Richard Montanez, qui a commencé comme concierge pour Frito-Lay avant de créer les célèbres chips piquantes Flamin' Hot Cheetos pour la société.

Si aucune date de sortie n'a été annoncée, la star est impatiente de montrer l'incroyable histoire de Montanez sur le grand écran.

Au cours d'une récente interview pour le journal britannique The Sun, elle a déclaré : "Je voulais faire un film sur un homme qui a vécu une vie extraordinaire, qui a inventé le snack numéro un dans le monde. Je m'intéresse aux histoires vraies."

"Il y a tellement de personnages qu'on ne pourrait pas imaginer, comme Tiger King", a-t-elle poursuivi. "On n'aurait pas pu inventer un personnage [Joe Exotic] aussi dingue. Les gens diraient : « Oh, ce type n'est pas réaliste. »"

lire
Eva Longoria et Marc Anthony, parrains des enfants de Victoria et David Beckham nouvellement baptisés

"Les trouver dans la vraie vie m'intéresse beaucoup plus", a-t-elle reconnu. 

D'ailleurs la façon dont la star a décroché le rôle de réalisatrice de Flamin' Hot est une histoire en elle-même.

Sur le même sujet : Eva Longoria "fière" que les femmes se manifestent

Sur les conseils de Brian Tanen, le producteur de Desperate Housewives, Eva a raconté au journal qu'elle est entrée dans la pièce avec une tout autre mentalité comparé à ses projets précédents, en pensant comme un "homme blanc".

La star a précisé sa pensée : "J'étais en train de m'entraîner à pitcher [le film] avec lui quand il m'a dit : « Arrête tout de suite. Enfile ton pantalon d'homme privilégié et arrête de demander de faire ce film. Rentre dans la pièce comme si c'était ton film et que tu allais le réaliser, et dis-leur qui tu vois comme acteurs, et comment tu vas le tourner. »"

"Et je me suis dit : « Mais oui ! Je ne suis pas un homme et je ne suis pas blanche, c'est pourquoi ça ne me viendrait pas à l'idée de faire ça. » C'était un changement d'approche à tout ce qui sortait de ma bouche."

Eva a souligné la manière dont les femmes pensent lors d'un entretien d'embauche.

"En tant que femme, on veut être souple. On veut donner l'impression d'être coopérative", a-t-elle fait remarquer.

Gregory Pace/REX/Shutterstock

L'actrice et réalisatrice a un beau parcours, mais elle se souvient de ses auditions au début de sa carrière.

"On n'a pas le choix quand on débute. On a besoin d'expériences. On doit montrer ce qu'on sait faire", a-t-elle souligné par rapports à ses débuts.

"J'avais neuf auditions et je me changeais dans ma voiture, je conduisais d'une audition à une autre, habillée en infirmière, puis en prostituée. Je n'arrêtais pas de me changer, sans me dire : « Je ne veux pas jouer une prostituée ! »"

Pour elle, c'était : "Il me faut un job, alors je vais jouer une prostituée !"

En 2020, les choses ont bien changé, puisque les rôles viennent à elle.

Eva est d'ailleurs très occupée. Elle va non seulement réaliser Flamin' Hot mais également 24-7 pour Universal. C'est un projet qu'elle va produire et dans lequel elle va jouer avec Kerry Washington.

Et comme si ça ne suffisait pas, elle va aussi produire My Daughter's Quinceañera.