Lily Collins évoque ses "problèmes personnels" dans un émouvant message appelant à prendre soin de soi

Lily Collins a posté un message sincère à la jeune fille qu’elle était en l’honneur de la semaine de sensibilisation à la santé mentale, en rappelant à ses fans de prendre soin d'eux.

par emily belfiore | Traduit par Lina Chemin | mai 26, 2020 09:01Tags
Sur le même sujet : Ariana Grande, Justin Bieber et d'autres parlent de santé mentale

Lily Collins a un message pour la jeune fille qu'elle était autrefois.

Mercredi dernier, l'héroïne de Blanche Neige a évoqué ses problèmes de santé mentale passés, en l'honneur de la semaine de sensibilisation à la santé mentale, dans un émouvant post sur Instagram. En partageant une photo d'elle à la vingtaine et en s'adressant à la jeune fille qu'elle était alors, Collins insiste sur l'importance de prendre soin de soi et de s'accepter tel qu'on est.

"En surface, cette fille était sûre d'elle et heureuse. À l'intérieur, je me débattais avec un énorme manque de confiance et je doutais de moi", commence son long commentaire. "À cet âge-là, de la fin de mon adolescence au début de ma vingtaine, j'avais beaucoup de mal à parler de mes problèmes, avec ma famille, mes relations, les troubles du comportement alimentaire et mes incertitudes générales. Mais ce sont des sujets qui ne devraient jamais être tabous, et on ne devrait pas avoir peur d'en discuter les uns avec les autres."

Elle continue : "On est là pour s'aider à surmonter ces moments, pas pour se juger les uns les autres de les vivre. Alors si je pouvais dire quelque chose à la jeune fille que j'étais, ce serait que je ne suis jamais seule. On n'est jamais seuls."

lire
Lily Collins a été complimentée sur sa perte de poids après avoir joué une anorexique

Insistant sur l'importance d'avoir un système de soutien, elle ajoute : "On doit se reposer sur les bons amis et la famille, se concentrer sur le positif et faire de son mieux pour ne pas se comparer aux autres. Je suis la seule personne capable d'être moi. Je devrais m'aimer telle que je suis."

Pour conclure son message, Collins rappelle à ses fans qui ressentent la même chose que si affronter "nos ombres les plus noires" n'est pas facile, il est important de continuer d'avancer.

"Croyez-moi, je sais que ce n'est pas facile et en ce moment, c'est peut-être même encore plus difficile puisqu'on est obligés d'affronter même nos ombres les plus noires", dit-elle. "Mais donnons-nous, et aux autres, une petite poussée d'encouragement cette semaine et chaque jour qui vient et faisons de notre mieux pour ne pas nous juger les uns les autres trop durement. Prendre soin de soi n'est pas être égoïste. C'est s'aimer."

Jeffrey Mayer/WireImage

Pour continuer sur ce thème, l'héroïne de Love, Rosie a aussi partagé un poème qui dit : "Il existe un plus grand bonheur à atteindre : le bonheur de m'amuser autant que possible durant la seule vie que j'ai et de m'accepter telle que je suis."

En 2017, Collins a révélé qu'elle avait souffert d'un trouble du comportement alimentaire. Dans une conversation avec Shape, elle a déclaré : "Avant, je considérais la santé comme cette image de la perfection selon moi : la définition musculaire parfaite, etc. Mais désormais, être en bonne santé, c'est me sentir forte. C'est un changement magnifique, parce que si on est fort et sûr de soi, peu importe qu'on voie vos muscles ou non."

Elle a ajouté : "Aujourd'hui, j'adore mes formes. Mon corps a cette forme parce qu'il contient mon cœur."

Plus tard cette année-là, elle a interprété une jeune femme aux prises avec l'anorexie dans le film To the Bone, rôle qui a, selon elle, été l'occasion d'une "nouvelle forme de rémission".

"Même si j'étais en rémission depuis plusieurs années avant ce film, me préparer pour ce film m'a permis de recueillir des informations sur les troubles du comportement alimentaire auprès de professionnels", a-t-elle déclaré au magazine. "C'était une nouvelle forme de rémission pour moi. J'ai pu la vivre dans la peau de mon personnage, Ellen, mais aussi en tant que Lily. J'avais très peur que ce film me fasse régresser, mais j'ai dû me rappeler qu'ils m'avaient engagée pour raconter une histoire, pas pour faire un certain poids. Au bout du compte, c'était un cadeau de pouvoir retracer ce chemin que j'avais déjà emprunté mais en étant plus mature."