Le prince Harry et Meghan Markle ne vont plus "collaborer" avec les tabloïds britanniques

Le prince Harry et Meghan Markle ne vont plus "collaborer" avec les quatre tabloïds britanniques, le Daily Mail, The Sun, le Daily Express et le Daily Mirror.

par Pamela Avila | Traduit par David K | avr. 20, 2020 10:38Tags
Meghan Markle, Prince HarryDominic Lipinski/PA Wire

Le prince Harry et Meghan Markle ne "collaboreront" plus avec les quatre tabloïds britanniques principaux que sont le Daily Mail, The Sun, le Daily Express et le Daily Mirror. 

Dimanche soir, le duc et la duchesse de Sussex ont envoyé une lettre aux rédacteurs en chef des quatre publications indiquant mettre en place "de nouvelles règles en matière de relations avec les médias" et qu'ils ne "s'offriraient plus aux pièges à clics et autres déformations". 

Dans la lettre, d'après The Guardian, le couple et leurs porte-paroles précisent qu'ils ne répondront plus aux sollicitations des journalistes employés par ces quatre journaux et qu'il y aura "zéro collaboration" et "aucune corroboration", sauf si nécessaire via leurs avocats. 

"Il est très préoccupant qu'une partie influente des médias, depuis de nombreuses années, aient décidé de ne prendre aucune responsabilité concernant ce qu'ils disent ou publient, même quand ils savent que leurs articles sont déformés, faux, ou plus qu'intrusifs. Quand le pouvoir est utilisé sans responsabilité, la confiance que nous accordons comme il se doit à la presse s'en trouve dégradée", peut-on encore lire dans la lettre.

lire
Comment Meghan Markle et le prince Harry ont livré des repas gratuits en secret à des habitants de L.A.

Le couple précise aux rédacteurs en chef qu'il estime que la liberté de la presse est un fondement de la démocratie qui peut "faire la lumière sur quelque chose d'obscur, en racontant des histoires qui sinon resteraient dans l'ombre, défendant ce qui est juste, défiant le pouvoir et en tenant pour responsables ceux qui abusent du système". 

La lettre ajoute : "Agir ainsi a un vrai coût humain, cela affecte tous les pans de la société. Le duc et la duchesse de Sussex ont vu des gens qu'ils connaissent — ainsi que de parfaits étrangers — voir leur vie basculer complètement sans aucune raison valable, hormis le fait que les ragots salaces augmentent les revenus publicitaires."

Harry et Meghan ont tenu à préciser que cette nouvelle règle n'avait pas pour but "d'éviter la critique" ou "de faire taire le débat public ou censurer une information précise". Au contraire, "les médias ont tous les droits de rapporter et d'avoir une opinion positive ou négative sur le duc et la duchesse de Sussex. Mais ça ne peut être fondé sur un mensonge."

Sur le même sujet : Meghan et Harry livrent des repas à Los Angeles

Même s'ils mettent les tabloïds britanniques sur la touche, Meghan et Harry ont précisé avoir hâte de travailler avec des journalistes prometteurs et des médias locaux pour "mettre en lumière des problèmes et des causes qui en ont vraiment besoin". 

Cette nouvelle du divorce prononcé entre Meghan et Harry et le Daily Mail, The Sun, le Daily Express et le Daily Mirror survient quelques mois après leur séparation avec la famille royale britannique et leur déménagement récent du Canada pour s'installer aux États-Unis