MISE À JOUR : Harvey Weinstein a été transporté à l'hôpital après avoir été condamné à 23 ans de prison à New York mercredi.
"Il avait une douleur à la poitrine et le personnel de Rikers a décidé de l'envoyer à Bellevue par mesure de sécurité", a indiqué Juda Engelmayer, un porte-parole de Weinstein, à E! News. "Il va être examiné et va probablement y passer la nuit. Nous apprécions l'attention et l'inquiétude du bureau et du personnel du Département de l'administration pénitentiaire."
_____

Harvey Weinstein vient d'écoper de 23 ans de prison à New York mercredi, après avoir été condamné pour viol et agression sexuelle. Il doit s'acquitter de 20 ans de prison, assortis de cinq ans de mise à l'épreuve après sa sortie, pour agression aggravée et de trois ans de prison, assortis de cinq ans de mise à l'épreuve après sa sortie, pour viol, selon NBC. Il devra purger ses deux peines l'une à la suite de l'autre.

"Nous remercions la cour d'avoir imposé une sentence qui met en garde tous les prédateurs sexuels et les partenaires abusifs dans tous les pans de la société", a déclaré le procureur Cy Vance Jr. dans un communiqué. "Nous remercions les survivantes pour leurs remarquables témoignages aujourd'hui et leur courage indescriptible depuis deux ans. Harvey Weinstein a déployé rien moins qu'une armée d'espions pour les faire taire. Mais elles ont refusé d'être bâillonnées, et elle ont été entendues. Leurs mots ont fait tomber un prédateur, l'ont mis derrière les barreaux, et ont donné de l'espoir à toutes les victimes de violence sexuelle à travers le monde."

Juda Engelmeyer, qui représente Weinstein, s'est également exprimée après le rendu de la sentence.

"Il y a eu une erreur judiciaire depuis le début de cette procédure et jusqu'à ce jour", a déclaré Engelmayer. "Sa peine n'est pas proportionnelle à la condamnation et nous croyons qu'en appel, les préjugés de la cour et le manque de rigueur de l'accusation au regard des preuves et de la procédure, ainsi que les préjugés auxquels M. Weinstein a dû faire face avant même d'avoir mis un pied au tribunal démontreront que cette affaire n'avait aucun fondement."

Donna Rotunno, l'avocate de Weinstein, s'est adressée aux médias à propos de la sentence de son client, en estimant que "le nombre [d'années] était odieux."
 
"Bien évidemment, c'est trop dur, c'est ridicule", a-t-elle répondu quand on lui a posé la question. "Harvey se sent très mal. Évidemment. Ce n'est pas une journée facile. Nous espérons que ce verdict fera réagir la cour d'appel en lui montrant que tout cela est injuste depuis le début et nous en avons là une preuve supplémentaire à ajouter à la liste des choses qui montrent que ça n'a pas été un procès juste, équitable et impartial."
 
En outre, Tina Tchen, la présidente et PDG de la fondation TIME'S UP a déclaré qu'elle était "reconnaissante pour le courage et la force" des femmes qui ont témoigné au tribunal et exprimé l'espoir que "la sentence d'aujourd'hui apportera un peu de paix à toutes les victimes d'Harvey Weinstein."
"Nous espérons aussi que ces femmes sont fières de l'impact qu'elles ont eu sur notre culture dans son ensemble," a-t-elle continué. "Que ce soit en motivant d'autres victimes à se manifester et à chercher de l'aide, en changeant la façon dont le système judiciaire répond aux violences sexuelles ou en poussant plus de conseils d'administration à tenir les PDG pour responsables en cas de culture d'entreprise toxique. Les changements sociaux catalysés par ces survivantes ont vraiment tout transformé. TIME'S UP continuera à se battre jusqu'à ce que tout le monde se sente en sécurité au travail et dans la poursuite de leurs carrières, sans exception."

Les Services correctionnels de l'État de New York ont précisé à E! News que Weinstein devra être déclaré "apte par l'État" avant d'être incarcéré.

Harvey Weinstein

Christine Cornell

Weinstein est arrivé à la cour suprême de Manhattan en costume bleu. Ses accusatrices, parmi lesquelles les six femmes qui ont témoigné contre lui, étaient également présentes et assises au premier rang. Elles ont été accueillies par des applaudissements à leur arrivée.

Avant que la sentence ne soit prononcée, la procureure Joan Illuzzi-Orbon a remercié le juge James Burke, les médias et les accusatrices et a demandé à ce que Weinstein soit condamné "à la peine maximale ou non loin de la peine maximale". Jessica Mann et Mimi Haley se sont également adressées au tribunal. Mimi Haley, une ancienne assistante de production de l'émission Project Runway qui accuse Weinstein de l'avoir agressée sexuellement en 2006, a déclaré avoir été marquée "profondément, sur un plan psychologique et émotionnel". Jessica Mann, qui accuse Weinstein de l'avoir violée, a également décrit les répercussions de ses actes.

"Je serai forcée de porter cette expérience jusqu'à ma mort", a reconnu l'actrice, en parlant de "cauchemar récurrent".

Donna Rotunno, l'avocate de Weinstein, s'est elle aussi exprimée et a demandé à ce que Weinstein écope de la peine minimale. L'intéressé s'est également adressé à la cour en déclarant qu'il "priait pour vous toutes en cette période critique". Il a ajouté que "les hommes sont perdus par rapport à ces problèmes" et qu'il était "inquiet pour ce pays".

Le 24 février, le jury a condamné le magnat déchu pour viol et agression sexuelle aggravée pour ses attaques à l'encontre de Jessica Mann et Mimi Haley. Il a été en revanche disculpé de la circonstance aggravante de comportement "prédateur" et de viol aggravé.  

Weinstein est accusé de comportements sexuels abusifs par plus de 80 femmes, ce qui a déclenché le mouvement #MeToo en 2017. Depuis, il a toujours nié tout acte sexuel non consenti.

Harvey Weinstein

John Minchillo/AP/Shutterstock

Suite à sa condamnation le mois dernier, Weinstein avait été emmené hors du tribunal menottes aux poignets. Une demande de maintien en liberté conditionnelle lui avait été refusée à ce moment-là.

D'après CNN, les avocats de Weinstein "réclamaient cinq ans de prison, le minimum requis dans le cas d'une condamnation suite à une agression sexuelle" en raison de ses "dons personnels à des œuvres de charité, de son âge avancé, de ses problèmes de santé et de son absence d'antécédents criminels".

"Vu son âge et les facteurs de risque pour sa santé, tout emprisonnement supérieur au minimum requis — bien qu'en réalité il se peut que M. Weinstein n'y survive même pas — risque de constituer de facto une condamnation à vie", a-t-on pu lire dans la lettre des avocats de Weinstein.

Plus récemment, l'ancien grand producteur d'Hollywood de 67 ans a subi une opération cardiaque avant d'être transféré d'un hôpital de New York à la prison de Rikers Island avant le verdict d'aujourd'hui. E! News a précisé que Weinstein a reçu une endoprothèse en ce sens.

Selon Reuters, le porte-parole de Weinstein explique qu'il souffrait de maladies préexistantes avant son procès, diabète et hypertension artérielle — et on a pu le voir assister aux auditions avec un déambulateur.

Ses démêlés avec la justice ont commencé en mai 2018 quand il a été arrêté et mis en examen à New York avant d'être inculpé par un grand jury. En juin 2018, Weinstein avait plaidé non coupable de trois des charges qui pesaient contre lui et avait encore plaidé non coupable de nouvelles charges le mois suivant.

De plus, Weinstein fait aussi face à quatre accusations d'agressions sexuelles à Los Angeles, où il est accusé d'avoir violé une femme qui a préféré garder l'anonymat dans sa chambre d'hôtel et d'avoir agressé sexuellement une autre femme dans la suite d'un hôtel de Beverly Hills la nuit suivante. 

D'après Jackie Lacey, la procureure du comté de Los Angeles, a-t-on appris dans un communiqué de presse, Weinstein a été accusé de viol, de rapport bucco-génital forcé, de pénétration par l'emploi de la force et d'agression sexuelle. Le viol et l'agression présumés se seraient déroulés en février 2013. 

Harvey Weinstein, Handcuffed

Sipa via AP Images

"Nous pensons que les preuves montreront que l'accusé a usé de son pouvoir et de son influence pour avoir accès à ses victimes avant de commettre des crimes violents à leur encontre", a déclaré la procureure dans le communiqué. "Je veux rendre hommage aux victimes qui se sont fait connaître et qui se sont remémorées avec courage ce qui leur est arrivé. J'ai l'espoir que toutes les victimes de violence sexuelle trouvent le courage et la force de guérir dans le futur."

Une des accusatrices est une ancienne actrice et mannequin qui a raconté son agression présumée au Los Angeles Times en 2017. D'après le quotidien, Laurie Levenson, une professeure de droit de Loyola et ancienne procureure fédérale, a expliqué qu'il était possible que les charges d'accusation déposées par le comté de Los Angeles "soient négociées et qu'un accord soit trouvé sans avoir recours à un procès". Mais si l'on en croit des experts qui se sont entretenus avec le LAT, le verdict à New York permettra "aux procureurs de démontrer plus facilement le bien-fondé de leurs arguments à Los Angeles."

Paul DerOhannesian, un avocat basé à New York et expert en procès pour agressions sexuelles, a estimé qu'il sera difficile pour les avocats de Weinstein de faire entendre leur voix quand leur client est derrière les barreaux.

"C'est plus difficile de se défendre quand on est derrière les barreaux", a déclaré Paul DerOhannesian au LAT, "et encore plus dur quand on est condamné de l'autre côté du pays, et incarcéré dans une prison new-yorkaise".

Au moment de la condamnation de Weinstein en février, Tina Tchen, la présidente et PDG de la fondation TIME'S UP avait déclaré : "Le procès et la décision du jury marquent une nouvelle ère pour la justice, pas seulement pour les Briseuses de Silence, qui se sont exprimées en prenant de gros risques, mais pour toutes les rescapées d'agressions, d'abus et de harcèlement au travail. Nous devons une immense reconnaissance à Mimi HaleyiJessica MannAnnabella SciorraDawn DunningTarale Wulff, et Lauren Young et toutes les Briseuses de Silence pour leur courage et leur détermination face à cet homme au tribunal. Nous continuons à les croire — à les croire toutes — et à être solidaires avec elles."

(Article publié à l'origine le 11 mars 2020)

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.