Sofia Vergara

Paul Archuleta/FilmMagic

Un juge de Los Angeles vient d'ordonner à Sofia Vergara de rembourser les frais d'avocat de son ex Nicholas Loeb à hauteur de 76 433 $ et les frais de procès à hauteur de 2 959,26 $. Le total avoisine les 80 000 $ et doit être payé dans les 30 jours.

Nick Loeb avait déjà déposé une requête concernant ses frais d'avocat en juin 2019 et avait réclamé 117 590,87 $ et 2 958,26 $ de frais de procès. L'homme d'affaires avait avancé avoir réussi sa poursuite stratégique contre la mobilisation publique, liée à une "poursuite abusive". Cependant, l'actrice avait estimé que la motion "devrait être rejetée ou sévèrement réduite parce qu'elle est basée sur un système de facturation groupée et une tentative de percevoir de l'argent pour des services n'ayant pas de liens apparents avec la poursuite stratégique contre la mobilisation publique".

Après avoir évalué les déclarations et les dossiers de facturation, la cour avait déterminé qu'ils ne justifiaient pas tous les frais demandés par Nick Loeb. Résultat, les frais ont été réduits de 35 %. 

"La cour estime qu'il n'y a pas de méthode alternative pour calculer les frais de façon plus précise ou juste, et qu'une plus grande réduction serait insuffisante pour compenser les frais d'avocat du prévenu ainsi que les coûts inhérents à la poursuite stratégique contre la mobilisation publique", indiquent les documents.

Le dernier développement dans cette affaire arrive alors qu'un juge a donné raison à Sofía Vergara concernant plusieurs revendications liées à une autre plainte déposée par Nick Loeb en Louisiane. D'après les documents judiciaires obtenus par E! News, l'homme de loi a estimé qu'on ne peut demander la garde d'un embryon sous la loi uniforme relative à la compétence et à l'exécution en matière de garde d'enfants, un texte législatif mis en place pour résoudre les problèmes de garde d'enfants dans le cas de parents vivants dans des États différents. De plus, le juge a estimé que Nick Loeb ne vivait pas en Louisiane et qu'il ne pouvait donc pas prétendre y résider.

Les fans se souviendront que la star de Modern Family était précédemment fiancée à Nick Loeb, avant qu'ils ne se séparent en 2014. Pendant qu'ils étaient en couple, ils avaient discuté de la possibilité d'avoir des enfants ensemble via une fécondation in-vitro ou via une mère porteuse. En 2013, ils s'étaient rendus dans le ART Reproductive Center pour recourir à une FIV. Avant d'entamer la procédure, les deux parties ont signé un accord, qui indiquait, entre autres, qu'une seule personne ne pouvait pas utiliser la matière cryoconservée pour avoir un enfant sans l'accord explicite de l'autre.

D'après les documents judiciaires, deux pré-embryons ont été créés et sont viables. Les embryons ont ensuite été placés dans un congélateur cryogénique dans les bâtiments du ART, ce qui est toujours le cas.

Après la séparation entre l'actrice et l'homme d'affaires en 2014, Nick Loeb a cherché à obtenir la garde exclusive des embryons et à les mener à terme. Sofía a alors contre-attaqué en expliquant que c'était une violation de leur accord. Si la plainte originale, intitulée la Santa Monica Action, a été rejetée par Nick Loeb, les deux ex se sont embarqués dans une affaire juridique liée aux autres aspects de l'affaire.

Sofía a déjà un fils, fruit de son union avec Joe Gonzalez, et elle est désormais mariée à Joe Manganiello. Les deux se sont dit "oui" en 2015.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.