Jeremy Renner

John Phillips/Getty Images

Jeremy Renner fait face à de sérieuses accusations.

D'après le site TMZ, qui cite des documents judiciaires, Sonni Pacheco, son ex-femme, accuse l'acteur d'Avengers d'avoir menacé de la tuer. Elle l'aurait indiqué dans une plainte alors que les deux ex se battent pour obtenir la garde de leur fille, Ava.

D'après le site people, Sonni Pacheco accuse Jeremy Renner d'avoir dit à quelqu'un qu'il "n'en pouvait plus d'elle et qu'il voulait qu'elle disparaisse" alors qu'il se trouvait dans une boîte de nuit en novembre 2018. L'acteur était sous l'emprise de l'alcool et de la cocaïne quand il aurait prononcé ces phrases.

Sonni Pacheco avance qu'une nounou aurait entendu l'acteur de Hawkeye dire qu'il allait se rendre chez son ex-femme pour la tuer avant de se suicider parce que "c'était mieux qu'Ava n'ait pas de parents plutôt que d'avoir [Sonni] pour mère".

Toujours selon la jeune femme, Jeremy Renner aurait placé une arme à feu dans sa bouche en menaçant de se suicider et aurait tiré dans le plafond alors que leur fille dormait dans sa chambre.

L'artiste canadienne accuserait également son ex-mari d'être drogué quand il a la garde d'Ava. D'après les documents judiciaires obtenus par TMZ, Sonni Pacheco explique que Jeremy Renner aurait laissé de la coke à portée de la main d'Ava dans une salle de bain.

Un porte-parole de l'acteur a répondu aux accusations dans une déclaration adressée à E! News :

"Le bien-être de sa fille, Ava, a toujours été une priorité pour Jeremy. C'est à un tribunal d'en décider. Il est important de noter la dramatisation des déclarations de Sonni qui sont biaisées avec un objectif bien précis en tête."

E! News n'a pas eu accès aux documents judiciaires cités par TMZ.

Jeremy Renner et Sonni Pacheco ont eu leur fille en 2013 avant de se marier en 2014. Ils ont divorcé moins d'un an plus tard. L'ancienne actrice a cité des différends irréconciliables comme la raison de leur séparation.

Sonni Pacheco cherche à obtenir la garde exclusive d'Ava. D'après le magazine People, une audience est prévue le 7 novembre.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.