Beyonce, Blue Ivy

Alberto E. Rodriguez/Getty Images for Disney

Beyoncé ne lâche rien. 

Le nom de sa fille de sept ans, Blue Ivy Carter, est au centre d'une bataille judiciaire en tant que marque déposée. D'après un document des avocats de la chanteuse pour sa société à responsabilité limitée obtenu par E! News, elle aurait déposé une demande pour le nom "Blue Ivy Carter" en janvier 2016, en tant que marque de parfums, de produits cosmétiques, de produits pour la peau, d'anneaux de dentition pour bébé, ou encore de jeux de cartes. Cependant, en mai 2017, une femme du nom de Veronica Morales s'y est opposée officiellement, en faisant référence à "Blue Ivy", sa marque déposée en 2012. "Blue Ivy" est le nom de la "société d'organisation de mariages" de Mme Morales basée à Boston.

"La plainte, selon laquelle les consommateurs seraient susceptibles de confondre une petite entreprise d'organisation de mariages et Blue Ivy Carter, la fille de deux des chanteurs les plus célèbres au monde, est frivole et devrait être refusée dans son intégralité", peut-on lire dans le document des avocats de Beyoncé. "L'opposante a démontré à plusieurs reprises qu'elle ne s'inquiète pas du tout que la marque déposée Blue Ivy Carter ait un impact sur sa marque Blue Ivy... Au contraire, elle a montré une tendance et une pratique qui consistent à essayer de lier sa marque à Blue Ivy Carter pour augmenter son exposition et développer ses affaires." Les avocats prennent pour exemple l'interview radio accordée par Veronica Morales au cours de laquelle elle a évoqué les demandes dont fait l'objet sa société depuis la naissance de la petite Blue Ivy. 

Les avocats de la chanteuse avancent que les marques diffèrent étant donné que le nom de famille "Carter" est apposé au prénom et qu'il n'y a donc aucun risque de confusion entre les deux marques étant donné que l'une est le nom d'une star et l'autre non. 

"La marque de BGK fait référence à un enfant célèbre qui apparaît dans IMDb, dont on parle dans la presse populaire, et dont le nom génère des millions de clics sur Google", peut-on encore lire dans le document. "Le nom de l'opposante ne représente pas un être humain. C'est le nom commercial d'une agence événementielle... À cause de cette différence drastique en termes de connotations et d'impression commerciale, il n'y a aucun risque de confusion entre la marque de l'opposante et la marque de BGK." 

Les avocats enfoncent le clou : "L'opposante ne peut décemment pas prétendre que quelqu'un cherchant à organiser un mariage, des retrouvailles, ou d'autres rassemblements personnels ou professionnels et qui tomberait sur la marque d'une célébrité puisse confondre la marque de BGK avec celle de l'opposante."

Le document déclare : "Blue Ivy Carter est une icône culturelle qui est décrite comme une « ministar du style » et qui est admirée pour ses « moments mode »  depuis des années… Sa vie et ses activités sont énormément suivies par les médias et le public." 

Jay-Z, Blue Ivy, Beyonce

Courtesy: Beyonce.com

Les représentants de Beyoncé et sa fille précisent le contexte du dépôt du nom Blue Ivy Carter : "Blue Ivy Carter est devenue très célèbre, surtout à un très jeune âge... Elle est également connue pour avoir montré un intérêt pour la mode. Compte tenu de ce facteur, Blue Ivy Carter est capable et est intéressée par le fait d'être le visage d'une marque... Pour cette raison, le contexte basé sur des faits démontre que BGK a déposé cette demande dans l'intention de développer une marque autour de Blue Ivy Carter, de sa réputation et de sa renommée auprès du public."

La société de Beyoncé a demandé à ce que le Trademark Trial and Appeal Board rejette la plainte de l'opposition et permette à la demande de dépôt de la marque "Blue Ivy Carter" "de se poursuivre en vue d'une inscription". 

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.