Felicity Huffman risque un mois de prison ferme suite au scandale des pots-de-vin universitaires

L'actrice plaide coupable dans le scandale des pots-de-vin universitaires

par Cydney Contreras | Traduit par David K | sept. 09, 2019 12:13Tags
Sur le même sujet : Felicity Huffman risque un mois de prison ferme

Les procureurs fédéraux chargés de l'affaire impliquant Felicity Huffman et Lori Loughlin demandent à ce que l'ancienne actrice de Desperate Housewives soit condamnée à un mois de prison ferme et 20 000 $ d'amende.

Selon les dossiers de la cour, les actions de Felicity Huffman dans cette affaire de scandale aux admissions universitaires ont été jugées "délibérées et manifestement délictueuses". En retour, l'actrice, qui incarnait Lynette Scavo dans la série Desperate Housewives, devrait s'acquitter d'un mois de prison et d'une amende de 20 000 $ suite à un précédent accord. 

En réponse, la star a demandé au juge à être condamnée à un an de mise à l'épreuve et à des TIG. Dans sa réponse, Felicity a joint des lettres de soutien de membres de sa famille et d'amis, dont Eva Longoria, et son époux, William H. Macy. Elles détaillent les raisons pour lesquelles le juge devrait accepter cette peine. 

En avril, E! News avait appris que l'actrice avait dit oui à un accord qui promettait que le procureur fédéral recommanderait une peine minimale, en plus d'"une amende ou d'une sanction pécuniaire". 

lire
Rob Lowe descend Lori Loughlin et Felicity Huffman

À l'époque, Felicity avait déclaré "accepter totalement sa culpabilité, avoir beaucoup de regret et de honte" concernant son implication dans les pots-de-vin, en précisant : "J'accepte l'entière responsabilité de mes actes et j'assumerai les conséquences qui en découleront."

Charles Krupa/AP/REX/Shutterstock

De plus, l'actrice s'était excusée auprès de ses filles et des autres étudiants qui auraient pu être affectés par ses décisions. "J'ai honte de la douleur que j'ai causée à ma fille, ma famille, mes amis, mes collègues et au monde éducatif. Je tiens à leur présenter mes excuses et, surtout, je tiens à m'excuser auprès des étudiants qui travaillent dur chaque jour à l'université et de leurs parents qui font d'énormes sacrifices pour les soutenir honnêtement", avait encore précisé l'actrice du film Dans leur regard.

Dans son message d'excuses, Felicity, qui a été libérée après s'être acquittée d'une caution de 250 000 $ (environ 226 000 euros), a précisé que sa fille, qui a bénéficié des pots-de-vin, "n'était absolument au courant de rien".

L'actrice n'est qu'un des 12 parents à avoir plaidé coupables. Pendant ce temps, Lori Loughlin et son mari, Mossimo Giannulli, ont plaidé non coupables et risquent jusqu'à 40 ans de prison.