MISE À JOUR : E! News vient d'apprendre que Cameron James Pettit a été présenté au tribunal jeudi, où un juge a ordonné son incarcération sans qu'il puisse être libéré sous caution. Il devra comparaître le 11 octobre.

______

Près d'un an après la mort de Mac Miller, un homme est accusé d'être en lien avec sa disparition tragique.

Cameron James Pettit, un habitant des Hollywood Hills, aurait vendu des médicaments contrefaits contenant du fentanyl au rappeur, deux jours avant son décès. L'homme de 28 ans a été arrêté mercredi matin par les agents du Groupe Fusion de la Drug Enforcement Administration (l'agence américaine anti-drogue), a annoncé le parquet.

L'individu a été arrêté suite à une plainte au pénal déposée vendredi dernier qui l'accuse de vendre une substance illicite, peut-on lire dans un communiqué de presse publié par le bureau du procureur du district central de Californie mercredi.

Selon l'affidavit de cette affaire, la nuit du 4 septembre, Cameron James Pettit aurait "accepté de fournir" des pilules de 30 milligrammes d'oxycodone à Mac Miller, ainsi que de la cocaïne et du Xanax. Mais, quand le dealer a livré la marchandise au rappeur le 5 septembre au matin, il lui aurait en fait vendu "de fausses pilules d'oxycodone contenant du fentanyl". On apprend aussi dans l'affidavit que quelques heures après l'annonce de la mort de Mac Miller, Cameron James Pettit aurait envoyé le message suivant à un ami : "Je vais sûrement mourir en prison."

D'après le document, les enquêteurs pensent que l'ex-compagnon d'Ariana Grande serait mort après avoir sniffé des pilules contrefaites d'oxycodone contenant du fentanyl fournies par M. Pettit. Il semblerait qu'un autre individu ait fourni d'autres drogues à Mac Miller avant sa mort, mais ces produits stupéfiants ne contenaient pas de fentanyl.

"Le fentanyl déguisé en médicament tue, comme c'est prouvé tous les jours aux États-Unis", a déclaré Nick Hanna, un procureur américain. "Les médicaments mélangés à du fentanyl pas cher et très puissant sont de plus en plus courants, et nous devons nous attaquer avec beaucoup de fermeté aux dealers qui causent ces overdoses mortelles, en l'honneur des victimes et de leurs familles."

Le 7 septembre, le médecin légiste confirmait dans un communiqué de presse que les autorités avaient été appelées à la résidence de l'artiste à Studio City, en Californie. Sa mort avait été prononcée sur place à 11h51.

Mac Miller

Scott Kowalchyk/CBS

"Si la mort de n'importe quelle victime de la crise des opioïdes est tragique, l'arrestation d'aujourd'hui est un nouveau succès pour les agents du Groupe Fusion de la DEA", a déclaré Daniel C. Comeaux, un agent spécial de la DEA à Los Angeles en charge du dossier, mercredi. "Notre message est clair, si vous propagez des drogues illicites et que vous tuez quelqu'un, la DEA sera la voix des victimes. Nous n'aurons de cesse tant que vous ne serez pas jugés."

S'il est reconnu coupable de trafic de drogue, Cameron James Pettit encourt une peine maximale de 20 ans de prison.

Le médecin légiste du comté de Los Angeles avait annoncé en novembre dernier que le rappeur, né Malcolm McCormick, était mort à cause d'un mélange fatal de plusieurs drogues.

Le 8 septembre, une autopsie avait été pratiquée et la cause de sa mort avait été retardée en attendant les résultats de l'enquête. C'est par la suite qu'il avait été déterminé que Mac Miller était mort après avoir ingéré plusieurs drogues (fentanyl, cocaïne et éthanol). Sa mort avait été classée comme un accident.

  

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.