Après la polémique suscitée par Scarlett Johansson suite à sa défense de Woody Allen lors d'un entretien avec The Hollywood Reporter, Dylan Farrow a envoyé un message à l'actrice sur Twitter.

"Parce que si on a appris quelque chose ces deux dernières années, c'est qu'on peut vraiment croire sans se poser de questions les prédateurs sexuels qui « proclament leur innocence »", a-t-elle écrit en réponse au tweet du Los Angeles Times à propos de l'entretien. "Scarlett a beaucoup de chemin à faire pour comprendre le sujet qu'elle prétend défendre."

Elle a ensuite ajouté : "Toutes mes excuses par avance pour avoir perturbé ses alertes Google."

Dylan Farrow accuse le réalisateur d'avoir abusé d'elle quand elle était enfant. Le père adoptif de Dylan a toujours nié ces accusations et n'a jamais été inquiété. 

Durant son entretien avec The Hollywood Reporter, on a demandé à Scarlett Johansson — qui a joué dans Match Point, Scoop et Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen — de dire ce qu'elle pensait de lui. 

"J'adore Woody", a-t-elle répondu après un moment de réflexion. "Je le crois, et je serais prête à retravailler avec lui à tout moment."

L'actrice a ajouté qu'elle voyait le réalisateur dès qu'elle le peut et prétend avoir eu "plein de conversations avec lui à ce sujet".

"J'ai été directe avec lui, et il a été très direct avec moi", a-t-elle poursuivi. "Il maintient qu'il est innocent, et je le crois."

Le journaliste de THR a demandé à l'actrice si sa position était difficile à exprimer aujourd'hui.

"C'est difficile parce que c'est une époque où les gens sont très remontés, et à juste titre. Il fallait briser l'omerta, résultat, les gens sont très passionnés, ont des sentiments très forts et sont en colère, à juste titre. C'est une période tendue", a-t-elle précisé.

Scarlett Johansson

Zoe McConnell for The Hollywood Reporter

En plus d'évoquer Woody Allen, Scarlett Johansson a parlé de Time's Up, un mouvement qu'elle soutient depuis le début.

"C'était presque comme découvrir quelque chose dont on avait besoin sans le savoir", a-t-elle expliqué par rapport à des conversations qu'elle a eues avec des collègues. "C'est la première fois que j'ai compris la signification du terme « élément déclencheur ». Maintenant, c'est dans l'air du temps, mais à l'époque, je me suis dit : « Oh. Le truc que je ressens. C'est ça, élément déclencheur. » Je ne savais pas. Tout d'un coup, on n'avait plus à supporter ça." 

Scarlett Johansson ne s'est pas encore exprimée à propos de la réponse de Dylan Farrow concernant son interview.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.