Harry Styles, Rolling Stone

Ryan McGinley for Rolling Stone

Harry Styles fait son retour musical.

Le chanteur des One Direction nous confirme que son deuxième album ne saurait plus tarder, faisant suite à son premier album éponyme de 2017. Après s'être envolé vers le succès lorsqu'il était ado, Harry, aujourd'hui âgé de 25 ans, détient le contrôle complet de son avenir, c'est-à-dire qu'il décide des projets sur lesquels il veut dépenser son énergie. On a appris récemment que Styles avait "poliment refusé" le rôle du prince Éric dans la version cinéma de La Petite Sirène, et il semblerait que ce soit pour se concentrer sur sa musique.

Dans le dernier numéro de Rolling Stonepublié lundi, dont Styles fait la une, le chanteur parle de son nouvel album, explique ce que ses fans peuvent attendre de sa musique et ce qui l'a inspiré à écrire ces nouveaux titres. Dans cet article, Styles parle également des drogues psychédéliques, notamment des champignons hallucinogènes, qui sont devenus partie intégrante de son processus créatif.

En attendant le nouvel album de Styles, découvrez quelques révélations choc tirées de son interview avec Rolling Stone !

 

Harry Styles, Rolling Stone

Ryan McGinley for Rolling Stone

1. #HS2 parlera de sexe et de tristesse : décortiquant son nouvel album pour Rolling Stone, Styles explique : "Ça ne parle que de sexe et du fait de se sentir triste."

2. Styles s'est mordu le bout de la langue quand il a pris des champignons : pour cette interview, Styles a emmené le journaliste Rob Sheffield aux studios Shangri-La de Malibu, en Californie, où il a enregistré certains titres de son prochain album. "Ah, oui", a lancé Styles. "J'ai pris beaucoup de champignons ici." Sur le sujet des champignons et de son processus créatif, Styles a expliqué : "On prenait des champignons, on s'allongeait sur l'herbe et on écoutait Ram de Paul McCartneyau soleil. On mettait les haut-parleurs dans le jardin." Styles lui a également montré une certaine zone du studio et a dit : "Une fois, je me tenais debout ici, on avait pris des champignons et je me suis mordu le bout de la langue. Quand j'ai essayé de chanter, il y avait du sang qui giclait de ma bouche. Je garde beaucoup de bons souvenirs de cet endroit."

Harry Styles, Rolling Stone

Ryan McGinley for Rolling Stone

3. Il n'est pas sûr de l'avenir des One Direction : "J'en sais rien. Je ne vais pas dire que je ne le referais jamais plus, parce que ce n'est pas ce que je ressens. Si, à un moment, on a tous envie de le faire, c'est vraiment là qu'on le fera, parce qu'on ne devrait pas le faire à moins de se dire : « Hé, c'était super fun. On devrait recommencer. » En attendant, je m'amuse bien à écrire mes titres et à expérimenter", explique Styles. "Je m'amuse trop à écrire de cette façon, je ne me vois pas tout changer, revenir à ce qu'on faisait avant. Même si on essayait de faire les choses de la même façon, ça ne serait pas pareil, de toute façon."

4. Il avait "toujours peur" de chanter faux quand il était dans 1D : "Quand j'étais dans le groupe, j'avais toujours peur de faire une mauvaise note. Je me mettais la pression pour ne pas faire d'erreurs", a expliqué Styles. "Quand j'ai signé mon contrat, j'ai même demandé à mon manager : « Qu'est-ce qui arriverait si je me faisais arrêter ? Est-ce que ça annulerait le contrat ? » Aujourd'hui, les fans m'ont offert un espace où je peux être moi-même, mûrir, créer un environnement dans lequel je peux apprendre et faire des erreurs."

5. Sa rupture avec Camille Rowe a eu "un grand impact" sur lui : dans cet article, Tom Hull, un ami de Styles, parle de la relation du chanteur avec le mannequin Camille Rowe et de leur rupture, qui l'a beaucoup touché. "[Styles] a vécu une rupture qui a eu un grand impact sur lui. Je suis arrivé dans le studio, le premier jour, et j'avais des chaussons très classe. Son ex, de qui il était super accro, me les avait offerts. Elle avait offert des chaussons à toute ma famille. On est restés très amis avec elle", explique Hull. "Je me suis dit : « J'aime bien ces chaussons. Je pourrais peut-être les mettre. Ça ne sera pas trop bizarre ? » Je suis arrivé à Shangri-La le premier jour, et moins d'une demi-heure plus tard, il m'a dit : « Où t'as trouvé ces chaussons ? Ils sont sympas. » J'ai dû lui révéler : « Oh, c'est ton ex qui me les a offerts. » Il a fait : « Quoi ? Comment tu peux porter ça ? » Ça lui a rappelé leur parcours émotionnel, leur couple. Je n'ai pas arrêté de lui dire : « La meilleure façon de gérer ça, c'est dans les chansons que tu écris. »"

Pour lire l'intégralité de l'interview de Styles, rendez-vous sur le site de Rolling Stone.

  

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.