Avec trois enfants, une série à succès et son nouveau site, Poosh, Kourtney Kardashian est très occupée. Mais la star de L'incroyable famille Kardashian prend le temps de penser aux problèmes qui lui tiennent à cœur, y compris la réforme des cosmétiques. 

La star de télé-réalité a parlé de son soutien du Personal Care Products Safety Act dans son nouvel interview pour Glamour.

"J'ai toujours fait très attention à ce qui est dans mes produits de beauté, mais quand j'ai eu des enfants, j'ai commencé à me préoccuper des produits qu'ils utilisaient", a-t-elle dit au magazine pour son article "Women of the Year All Year : Beauty". 

Comme les fans s'en souviendront, Kourtney est allée à Capitol Hill en avril 2018. Avec l'organisation Environmental Working Group, Kourtney a demandé aux législateurs de voter une loi qui obligerait les sociétés cosmétiques à divulguer les ingrédients dans leurs produits à la Food and Drug Administration (l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux), à faire contrôler leurs locaux et plus encore. Un an plus tard, la loi n'a toujours pas été votée. 

"Je ne sais pas si les réglementations des cosmétiques ont été balayées parce que le mot « cosmétique » fait penser à des filles qui mettent du maquillage, mais c'est bien plus que ça", a dit Kourtney. "Il s'agit de tous les produits de soin, des choses qu'on met sur les nouveaux-nés aux déodorants, dentifrices et produits lavants pour le visage. Ce sont des produits que chaque humain utilise au moins une fois, si ce n'est plusieurs fois par jour. En appelant ça des « cosmétiques », on voit que le problème n'est pas pris au sérieux." 

Mais Kourtney espère que cela va changer pour qu'elle puisse se focaliser sur d'autres problèmes, comme la nourriture servie dans les écoles.

ESC: Kourtney Kardashian

Broadimage/REX/Shutterstock

Kourtney n'est pas la seule dans sa famille célèbre à influencer l'industrie cosmétique. Comme les fans le savent bien, Kylie Jenner et Kim Kardashian ont leurs propres empires de la beauté. D'ailleurs, Kourtney a admis se sentir sous pression de "trouver" sa "passion avant un certain âge". Maintenant qu'elle a Poosh, elle a le sentiment que c'est "l'une des choses qui me comblent le plus dans ma vie". 

"Avant, on faisait tous nos projets ensemble, alors quand on s'est séparées pour faire nos propres projets, je me suis demandé : « C'est quoi, mon truc ? »", a-t-elle dit. "Tout le monde me mettait la pression, même si je ne voulais me concentrer que sur mes enfants. Je ne voulais pas entreprendre autre chose. Mais quand j'ai pris le temps de m'y mettre, quand j'ai trouvé ce que je voulais au moment qui me convenait — et que cela allait avec ma vie sans que ce soit trop — alors c'est devenu gratifiant. 

Pour lire son interview intégrale, allez sur Glamour.com.

  

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.