Victoria's Secret a fait le buzz mardi, après que plus d'une centaine de mannequins a signé une pétition demandant à la société de protéger ses anges du harcèlement sexuel et des agressions.

Dans une lettre ouverte adressée à l'organisation, Christy Turlington BurnsMilla Jovovichet d'autres modèles ont exhorté la société à rejoindre le programme RESPECT, une initiative de la Model Alliance qui vise à promouvoir la sécurité et à réduire les mauvais traitements au travail.

Dans le cadre de ce programme, les employés des sociétés, les agents, les fournisseurs, les photographes et autres prestataires doivent suivre un code de conduite strict. Les mannequins et les créatifs indépendants peuvent également déposer plainte de façon confidentielle en cas de mauvais comportement. Ces plaintes feront l'objet d'enquêtes indépendantes, et tout contrevenant devra faire face à des "sanctions appropriées". Formations et enseignement seront également dispensés pour s'assurer que tout le monde connaisse ses responsabilités et ses droits.

"Si Victoria's Secret décidait de prendre position contre ces agressions et de s'engager sur la voie d'un véritable changement en rejoignant le programme RESPECT, cela permettrait d'aider notre milieu à aller de l'avant", peut-on encore lire.

Si l'on se réfère au site de Model Alliance, le programme a pour but de répondre à un certain nombre de problèmes, y compris la pression de perdre du poids, la discrimination, le harcèlement de toute sorte ou la rétorsion à l'encontre des mannequins qui s'expriment sur ces sujets.

La lettre ouverte fait suite à un article paru dans le New York Times sur Jeffrey Epstein. D'après le quotidien américain, le financier, qui est également un délinquant sexuel avéré, a été arrêté récemment pour trafic sexuel présumé, en se faisant passer pour un recruteur chez Victoria's Secret. Dans la lettre, l'homme est également décrit comme un "ami personnel" de Leslie Wexner, le PDG de L Brands, la société mère de Victoria's Secret. Dans le même temps, "les photographes Timur EmekDavid Bellemere et Greg Kadel sont soupçonnés de comportements sexuels abusifs".

La note indique aussi trouver "très troublant le fait que ces hommes semblent avoir tiré profit de leur relation de travail avec Victoria's Secret pour attirer et exploiter des filles vulnérables".

"Ces histoires sont déchirantes et touchent particulièrement celles d'entre nous qui ont fait face à ce genre d'abus, qui sont trop souvent tolérés dans notre milieu. Nous sommes aux côtés des femmes courageuses qui se sont exprimées pour raconter leur histoire, malgré la peur de mesures de rétorsion ou de mettre en péril leur carrière. Cela nous brise le cœur de continuer à entendre ce genre d'histoires. Nous pouvons et devons faire mieux. Le temps du RESPECT a sonné."

Cette initiative est également soutenue par le mouvement Time's Up.

Pour découvrir l'intégralité de la lettre ouverte, cliquez ici.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.