Meghan Markle

Karwai Tang/WireImage

Commencez donc à mettre de l'argent de côté !

Meghan Markleajoute une nouvelle ligne à son CV en matière de mode et les fans de fringues feraient bien de prendre note. La duchesse de Sussex lance en effet une collection capsule de vêtements de travail qui va bénéficier à son association caritative, Smart Works, qui aide les femmes désireuses de (re)trouver un emploi.

L'ancienne actrice de Suits : avocats sur mesure a annoncé la nouvelle dans le numéro de septembre du Vogue britannique, pour lequel elle est rédactrice en chef invitée.

"Quand on arrive dans un espace Smart Works, on découvre des portants de vêtements, et un étalage de sacs et de chaussures. Mais parfois, il arrive que les tailles et les couleurs soient dépareillées, et que ça ne soit pas le bon style ou la bonne taille", a déclaré la duchesse dans la version numérique du magazine. "Pour aider en ce sens, j'ai demandé à Marks & Spencer, John Lewis & Partners, Jigsaw et mon amie, la créatrice de mode Misha Nonoo, s'ils étaient prêts à dessiner une collection capsule de tenues de travail plus classiques."

Et Meghan de préciser : "Pour aller encore plus loin, la plupart de ces marques ont accepté l'idée du un contre un : pour chaque article acheté, un est donné à l'organisation caritative. Non seulement cela nous permet de faire partie de l'histoire de chacun, mais cela nous rappelle que nous sommes tous liés."

Meghan Markle, Kensington Palace, for British Vogue

@SussexRoyal / Peter Lindbergh

La marque Jigsaw a discuté avec E! News de sa collaboration enthousiasmante avec la duchesse de Sussex : "Jigsaw est heureuse et fière d'être impliquée dans cette collection capsule unique."

Cerise sur le gâteau, les fans de la couronne d'Angleterre se souviendront que Kate Middletonachetaient des accessoires de la marque anglaise avant d'épouser le Prince William.

Meghan Markle, British Vogue, Not Pictured

Peter Lindbergh / PA Wire

Avant de conclure son édito, Meghan Markle a laissé ses lecteurs avec une référence de pop culture libératrice, pour leur donner envie de sortir pour faire le bien. "En fait, si c'est une référence culturelle que vous cherchez, oubliez Cendrillon, c'est l'histoire de Wonder Woman, prête à affronter le monde avec sa cape métaphorique et réelle."

La duchesse nous rappelle qu'elle est une super-héroïne dans la vraie vie en expliquant à Vogue britannique qu'elle était "enceinte de cinq mois" de son petit Archie Harrison avec le Prince Harry quand elle a commencé à travailler en tant que rédactrice en chef invitée du numéro de septembre, le plus important de l'année.

"J'étais enceinte d'environ cinq mois quand tout ça a commencé, et au moment où vous tiendrez ce numéro en main, mon mari et moi seront en train de tenir notre petit garçon de trois mois", a-t-elle précisé. "C'est un moment très spécial pour moi à titre personnel, à plein de niveaux ; travailler avec Edward Enninful et son équipe, à la fois pendant ma grossesse et mon congé maternité, a joué un rôle non négligeable dans ma joie. Ça a été un privilège d'être accueillie et soutenue par cette incroyable équipe."

Découvrez le numéro de septembre du Vogue britannique en kiosque et en édition numérique à partir du vendredi 2 août. La collection capsule de la duchesse de Sussex devrait sortir plus tard dans l'année.

On peut dire que l'effet Meghan Markle bat son plein.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.