Le jury est parvenu à un verdict dans le procès de Keith Raniere.

Mercredi après-midi, un jury de la cour fédérale de Brooklyn a déclaré le co-fondateur de NXIVM coupable de tous les chefs d'accusation contre lui : extorsion, association de malfaiteurs, fraude, travail forcé et trafic sexuel, association de trafic sexuel et tentative de trafic sexuel, entre autres. Les jurés ont trouvé que le gouvernement avait fourni assez de preuves pour prouver qu'il y avait eu fraude.

Le jury a commencé à délibérer à 9h25, heure locale. Ils sont parvenus à un accord en quelques heures seulement. Keith risque la réclusion criminelle à perpétuité.

"Au cours de ces sept dernières semaines, ce procès a révélé que Raniere, qui se faisait passer pour un savant et un génie, n'était en fait qu'un maître de la manipulation, un arnaqueur et le parrain d'une organisation proche d'une secte qui s'adonnait au trafic sexuel, à la pornographie infantile, à l'extorsion, aux avortements forcés, au marquage au fer, à la dégradation et à l'humiliation", a déclaré Richard P. Donoghue, procureur fédéral du district est de New York, à la presse lors de l'annonce du verdict. "Ses crimes et les crimes de ses complices ont détruit des couples, des carrières, des fortunes et des vies. Les pièces à conviction ont prouvé que Raniere était un Svengali des temps modernes."

Au cours du procès, des femmes membres de la secte se sont exprimées et ont déclaré que Keith avait fait pression sur elles pour qu'elles couchent avec lui. Bien que l'accusé ait plaidé non-coupable, il n'a pas témoigné au cours du procès et son avocat n'a pas appelé de témoins à la barre.

"Même si vous le trouvez répugnant, dégoûtant et repoussant, on n'envoie pas les gens en prison dans ce pays pour cela", a déclaré l'avocat de la défense, Marc Agnifilo, lors de sa plaidoirie de fin de procès, selon CNN. "Les idées mal vues ne sont pas criminelles. Les idées dégoûtantes ne sont pas criminelles."

Cults, Keith Raniere

Elizabeth Williams via AP, File

Les procureurs, de leur côté, ont dépeint une image très différente de l'affaire quand ils se sont adressés aux membres du jury une dernière fois.

"L'accusé s'est servi d'un courant constant de femmes et d'argent", a déclaré le procureur Moira Penza. "[C'était] un parrain de la pègre dont le pouvoir était illimité et non-contrôlé."

Ces derniers mois, cinq femmes dont l'actrice de Smallville Allison Mack ont plaidé coupables de chefs d'accusation moindres. De ce fait, Keith était le seul à comparaître suite à une enquête fédérale qui a duré des mois épluchant les dossiers de NXIVM et DOS, la soit-disant société secrète qui comprenait les 15 à 20 femmes avec qui Keith couchait (femmes qui, elles, devaient lui être fidèles).

DOS, selon les procureurs, est un acronyme de l'expression latine "Dominus Obsequious Sororium", qui peut se traduire par "Maître des compagnes obéissantes".

Tout au long du procès, les avocats de Keith ont avancé que NXIVM était "une formidable organisation humanitaire" dont les membres essayaient "de mettre fin à la violence au Mexique, de former des gens avec des difficultés, comme des gens atteints du syndrome de Gilles de La Tourette, d'ouvrir des écoles multilingues pour les jeunes enfants afin qu'ils deviennent compétents en plusieurs langues et deviennent par la suite des adultes multiculturels et de mettre au point des techniques pour aider les gens à vivre des vies plus heureuses, plus productives et plus riches."

Les procureurs, par contre, ont avancé que NXIVM — qui se faisait passer pour une organisation d'accomplissement personnel basée à Albany, dans l'État de New York — ressemblait à un système de vente pyramidal où les participants ne pouvaient avancer sur l'échelle sociale qu'en versant plus d'argent ou en recrutant plus de membres. Pour avoir la chance de rencontrer Keith, les participants devaient participer à un séminaire de 16 jours coûtant 7 500 $.

Le juge annoncera la sentence à une date ultérieure.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.