Kim Kardashian, Ivanka Trump, Jared Kushner

SAUL LOEB/AFP/Getty Images

Kim Kardashian s'est mise sur son 31 pour parler de la réforme des prisons aux États-Unis.

Jeudi, la star de L'incroyable famille Kardashian est retournée à Washington pour l'événement intitulé "Seconde chance, embauche et réinsertion" à la Maison-Blanche. Elle a rencontré Donald Trump et les partisans de l'initiative Cut50 pour discuter du First Step Act, une nouvelle loi qui donne aux personnes accusées de crimes non-violents la chance de réintégrer la société sans être jugées.

À la Maison-Blanche, la star de 38 ans a prononcé un discours fort sur ses actions en faveur des anciens détenus et sur son intention d'en faire plus.

"Après avoir parlé à Ivanka [Trump] et Jared [Kushner], qui se sont vraiment battus pour que je sois là, j'ai plaidé la cause d'Alice Johnson, que le président a graciée, et après cela, j'ai passé beaucoup de temps dans différentes prisons parce que je n'avais aucune connaissance sur le terrain, et j'ai vraiment senti que je suis à un stade de ma vie où je veux vraiment faire la différence", a-t-elle déclaré.

Kim a poursuivi : "J'ai décidé de faire le bien, mais je ne savais pas dans quel cadre et sous quelle forme. Après avoir visité autant de prisons différentes et m'être assise avec des condamnés à perpétuité avec tous les cas inimaginables, ça a complètement ouvert mon cœur, et j'ai voulu en faire davantage."

Kim Kardashian

Chelsea Lauren/Levis/WardrobeNYC/Shutterstock

"Je suis très heureuse d'être ici aujourd'hui au milieu de gens qui veulent la même chose", a partagé la star. Elle a alors révélé la manière dont elle souhaitait venir en aide aux anciens détenus. "J'ai le plaisir d'annoncer que nous avons un partenariat de transport, grâce auquel d'anciens détenus recevront des cartes cadeau pour pouvoir se rendre en voiture à des entretiens d'embauches, au travail, ou pour rendre visite à des membres de leur famille. C'est très important et très utile."

En parallèle de son discours à la Maison-Blanche, la belle brune a expliqué sur Twitter le travail qu'elle a accompli depuis le First Step Act en décembre 2018.

"Depuis la promulgation du First Step Act en décembre, j'ai parlé à des gens qui rentraient de prison et j'ai appris les difficultés auxquelles ils sont confrontés", a-t-elle reconnu sur Twitter. "Si j'ai pu apporter mon soutien à certains individus rencontrés, les obstacles pour réussir sont quotidiens pour des milliers d'entre eux et il faut faire plus."

Kim a précisé : "Aujourd'hui, je suis honorée d'annoncer que le gouvernement et le secteur privé s'engagent à créer des opportunités pour que ces hommes et ces femmes s'en sortent une fois rentrés chez eux."

La créatrice de KKW Beauty travaille sans relâche pour faire libérer des prisonniers qui font face à des peines de prison à perpétuité ou de longues peines. La mère de quatre enfants trouve "magique" le fait "d'avoir le soutien du président et de voir les résultats".

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.