Kanye West

BACKGRID

Kanye West se confie sur ses problèmes mentaux.

Le rappeur, qui a été interné en 2016, évoque sa bipolarité au cours d'une interview vérité avec David Letterman dans sa série My Next Guest Needs No Introduction sur Netflix. Au cours de l'émission disponible le 31 mai, Ye parle de son diagnostic et explique son parcours ces dernières années.

"Ce que je veux dire sur la bipolarité, le fait que le mot contienne le terme « bi » donne l'idée de double personnalité. Ça me va parce que je suis Gémeaux, mais quand ça s'intensifie, ça décuple votre personnalité", raconte l'interprète de "Stronger" à David Letterman. "On se comporte presque comme un adolescent. C'est l'expérience que j'aie ressentie ces deux dernières années, parce qu'on ne m'a diagnostiqué que depuis deux ans."

"Il n'y a pas de façon simple de l'expliquer, vous savez que ça va vous prendre du temps pour comprendre ça", poursuit Kanye. "Il y a des moments où… vous savez, il y a 100 ans, ils vous auraient enfermé dans une pièce..."

La star de 41 ans ajoute : "Je commence à faire des recherches sur tout ça parce que lorsqu'on traverse une crise, si on va à l'hôpital, il y a un moment où je dois m'exprimer publiquement pour que ça change. Donc, je vais en parler pour que ça change. Quand on est dans cet état, on est hyper-paranoïaque à propos de tout. De tout le monde. C'est mon expérience. Certains vivent d'autres expériences. Tout le monde est un acteur. Tout est une conspiration. Vous voyez tout. Vous avez l'impression que le gouvernement place des puces dans votre tête. Vous avez l'impression qu'on vous enregistre. On a toutes ces sensations."

"Et on vous emmène, et vous avez cette sensation. Vous avez l'impression que tout le monde veut vous tuer", ajoute Yeezy. "En gros, vous ne faites confiance à personne, et il y a un moment où on vous menotte, on vous drogue, on vous attache sur un lit et on vous sépare de tous les gens que vous connaissez. On ne fait pas ça à une femme enceinte. C'est quelque chose que je suis fier d'avoir vécu, afin de pouvoir changer ce processus... quand on est dans cet état, il faut être avec quelqu'un en qui vous avez confiance. C'est cruel et primitif de faire ça."

"Voici une autre chose que les gens adorent faire quand vous avez le stigmate de la folie. Ils adorent vous ignorer", explique-t-il à David Letterman. "Ils adorent vous couper la parole au milieu d'une phrase. Ce que vous dites n'a plus autant d'importance. Parfois, j'ai l'impression de me protéger parce que si je vois quelque chose dont les gens ne souhaitent pas que je parle, ou qu'ils ne veulent pas que je sache en tant que célébrité, ils disent : « Oh, c'est parce qu'il est dingue » et je rentre chez moi. S'ils ne pensaient pas que j'étais fou, ça pourrait poser problème."

Quand on lui demande si sa créativité en souffre, Kanye répond : "Oui, c'est la réalité. Vous savez, si vous voulez ces idées de dingue, ces états de folie, cette musique de dingue et cette manière folle de penser, il y a des chances que ça vienne d'une personne folle. [Il rit]"

La seconde saison de My Next Guest Needs No Introduction With David Letterman commence vendredi 31 mai sur Netflix.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.