Anna Delvey-Sorokin

TIMOTHY A. CLARY/AFP/Getty Images

MISE À JOUR : Un juge a condamné Anna Delvey-Sorokin jeudi à 4 à 12 ans de prison. De plus, elle devra payer une amende de 24 000 $ et doit 198 956,19 $ de restitution.

"Comme cela a été prouvé durant le procès, Anna Sorokin a commis de vrais crimes en col blanc tout au long de sa longue mascarade", a dit le procureur Cyrus Vance. "Je remercie le jury de ses services dans ce procès complexe, ainsi que les procureurs et les enquêteurs de mon bureau de leur investigation méticuleuse et détermination à s'assurer que Sorokin paye pour ses nombreux vols et mensonges."

______

Un jury vient de déclarer coupable l'héritière allemande, Anna Delvey-Sorokin jeudi après-midi.

D'après le bureau du procureur du district de Manhattan, le jury a délibéré à propos des nombreux chefs d'inculpation visant la jeune femme liés aux nombreuses preuves apportées, avant de déclarer coupable l'arnaqueuse de SoHo pour vol aggravé et vol de service. Elle encourt jusqu'à 15 ans d'emprisonnement pour fraude.

Elle risque également d'être expulsée des États-Unis et renvoyée en Allemagne pour avoir dépassé la durée autorisée de son visa.

Si cette condamnation met un terme à ce chapitre de la vie d'Anna Delvey-Sorkin, ce n'est pas la dernière fois qu'on entendra parler de cette femme qui n'a pas hésité à embaucher une styliste pour son procès. Shonda Rhimes, la scénariste et créatrice de la série Grey's Anatomy, a décidé de porter la vie d'Anna Delvey à l'écran et comment elle s'est retrouvée à risquer de passer son avenir derrière des barreaux. 

L'histoire de la jeune femme de 28 ans a commencé à New York, où elle a réussi à convaincre l'élite fortunée de la ville qu'elle était une héritière allemande. Usant de son sens de la manipulation et de son charme, la jeune femme blonde a réussi à arnaquer des individus et des banques pour un montant d'au moins 275 000 $ (environ 247 000 euros). Cet argent a été utilisé principalement pour séjourner dans des hôtels de grand standing et faire du shopping dans des magasins de grands créateurs, mais le but ultime de l'escroc en herbe était soi-disant de créer un centre artistique pour des membres triés sur le volet. 

Si l'on en croit le New York Times, son avocat a avancé que sa cliente, écrivain en herbe et mondaine, avait bien l'intention de rembourser les amis et investisseurs quelle avait délestés. Mais Catherine McCaw, le procureur principal, a déclaré : "Pourquoi quelqu'un qui n'aurait pas des intentions criminelles ferait tout ça ?"

Anna Delvey-Sorkin connaîtra sa sentence le 9 mai. 

(Cet article avait été publié à l'origine le jeudi 25 avril à 17h16, heure de Los Angeles)

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.