Travis Scott, SNL

Will Heath/NBC

Travis Scott va devoir s'acquitter d'une grosse somme d'argent après qu'un jury a estimé qu'il devait payer 382 932,79 $ (340 540 euros) de dommages et intérêts.

Dans un communiqué adressé à TMZ, l'avocat du rappeur a déclaré : "Le verdict du jury pour un montant de 383 000 $ est décevant, mais bien inférieur au montant à sept chiffres exigé par les promoteurs. Nous pensons que le verdict sera considérablement réduit voire annulé par les prochains procès."

Il y a un an, la société PJAM LLC avait décidé de poursuivre l'interprète d'"Antidote" pour avoir annulé un concert, deux jours après la naissance de sa fille, Stormi Webster, fruit de son union avec Kylie Jenner. Sur le moment, elle avait avancé que Travis "avait refusé de se présenter à l'événement" bien qu'il ait été payé 150 000 $ pour se produire lors d'une fête à l'occasion du Super Bowl au Myth Live dans le Minnesota le 3 février 2018. De plus, la société prétend avoir payé l'agent du rappeur 10 000 $ pour qu'il réserve son poulain et avoir fourni un jet privé pour que le rappeur puisse se rendre sur place.

Ce dernier avait ensuite déposé plainte contre PJAM en exigeant les 50 000 $ qu'il lui devait encore pour le concert.

Le cabinet d'avocats King, Holmes, Paterno & Soriano, LLP, qui défendait l'artiste, avait fait la déclaration suivante à E! News à l'époque : "Trois apprentis promoteurs — Alex MartiniJefferson Agar et Patrick Johnston, ainsi que leur société, PJAM — ont signé un contrat avec Travis Scott pour qu'il se produise lors d'un concert le 4 février dans des conditions financières qu'ils ne pouvaient satisfaire, ne réussissant même pas à trouver un moyen de transport adéquat pour qu'il se rende et reparte de l'événement comme prévu. Dans un effort manifeste de soutirer de l'argent à Travis et d'éviter les conséquences de leurs ruptures de contrat, ils ont entamé une procédure de justice fallacieuse tout en répandant des contre-vérités dans la presse."

Travis Scott, Mac Miller Celebration of Life Concert

Chelsea Lauren/Variety/Shutterstock

Le cabinet a ajouté : "Plutôt que de déposer une plainte, ces soi-disant promoteurs auraient dû s'excuser et assumer leur incapacité à fournir un moyen de transport comme stipulé. Au lieu d'essayer de réécrire l'histoire et de sauver leur réputation ternie, l'attitude responsable aurait été pour PJAM de payer la somme restante à Travis et de passer à autre chose. Travis aurait préféré trouver une solution aux défaillances des promoteurs en partenariat avec eux et en privé. Leur décision de rendre ça public n'a pas laissé d'autre choix à Travis que de réclamer le reste de la somme qui lui est dû. "

Les avocats ont conclu ainsi : "Travis s'excuse auprès des fans qui ont été dupés par ces promoteurs qui les ont fait venir à un spectacle annulé, même après avoir échoué à prendre les bonnes mesures pour faire venir Travis."

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.