Lori Loughlin a plaidé sa cause.

Un mois après avoir été arrêtée et relâchée contre une caution d'un million de dollars dans l'affaire de sa participation supposée à l'énorme scandale des admissions frauduleuses aux grandes universités américaines, l'actrice a plaidé non coupable de complot de fraude postale et de fraude relative à des services honnêtes et blanchiment d'argent.

L'accusation de blanchiment d'argent a été rajoutée la semaine dernière. "Seize parents impliqués dans le scandale des admissions à l'université ont été inculpés aujourd'hui à Boston lors d'une deuxième mise en examen pour complot de fraude et blanchiment d'argent en lien avec le projet de se servir de pots-de-vin pour tricher sur des examens d'entrée à l'université et pour faciliter l'admission de leurs enfants dans des universités prestigieuses ou leur entrée en tant que recrues sportives", annonçait un communiqué du bureau du procureur du district de Massachusetts mardi.

Le mari de longue date de Loughlin, Mossimo Giannulli, a aussi plaidé non coupable des accusations contre lui. Ils ont tous les deux renoncé à leur droit de comparaître au tribunal et leurs demandes ont été déposées lundi.

En mars, le couple a été accusé dans un affidavit d'avoir accepté "de verser des pots-de-vin d'un montant total de 500 000 $, afin que leurs deux filles soient recrutées par l'équipe d'aviron de USC, bien qu'elles n'aient pas participé aux sélections, pour faciliter leur admission à USC". Le couple est parent d'Isabella, 20 ans, et de la YouTubeuse Olivia Jade, 19 ans, toutes les deux étudiantes à l'université. 

Selon le communiqué de presse émis la semaine dernière, 16 personnes ont été accusées de blanchiment d'argent pour avoir versé de l'argent à l'association soi-disant caritative et la société à but lucratif de Rick Singer.  

E! News a tenté de joindre les avocats du couple pour obtenir leurs commentaires.

Selon le communiqué de presse, chaque accusation est passible de 20 ans de prison.

Felicity Huffman, Boston, Court

Charles Krupa/AP/REX/Shutterstock

La semaine dernière, Felicity Huffman, qui est aussi liée à ce scandale, a annoncé qu'elle plaiderait coupable.

"Je plaide coupable de ce dont je suis inculpée par le procureur des États-Unis. J'accepte pleinement ma culpabilité, et avec un profond regret et une honte pour ce que j'ai fait, j'assume la responsabilité de mes actes et j'accepterai les conséquences qui s'ensuivent", a déclaré l'actrice nominée aux Oscars dans un communiqué de presse. "J'ai honte de la souffrance que j'ai fait endurer à mes filles, ma famille, mes amis, mes collègues et la communauté pédagogique."

Et d'ajouter : "Je veux m'excuser auprès d'eux et, avant tout, je veux m'excuser auprès des élèves qui ont travaillé dur, chaque jour, pour entrer à l'université, et auprès de leurs parents qui ont fait des sacrifices énormes pour soutenir leurs enfants et qui l'ont fait dans l'honnêteté."

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.