Julian Assange, Pamela Anderson

Getty Images

Pamela Anderson ne mâche pas ses mots.

Hier, on a appris l'arrestation de Julian Assange à Londres. Selon le ministère américain de la Justice et le bureau du procureur du district est de l'État de Virginie, il a été arrêté dans l'affaire de tentative de piratage après avoir accepté de déchiffrer un mot de passe d'un ordinateur du ministère américain de la Défense ayant accès à des documents confidentiels. Cette affaire remonte à 2010, quand il aurait aidé Chelsea Manning. Assange était aussi recherché en Grande-Bretagne pour avoir violé les conditions de sa remise en liberté conditionnelle en août 2012. La vidéo montre le fondateur de WikiLeaks de 47 ans sorti de force de l'ambassade équatorienne par les autorités londoniennes, où il avait demandé asile depuis 2012.

Anderson a exprimé son choc et son indignation sur Twitter.

"Je suis sous le choc... Je n'ai pas vraiment entendu ce qu'il a dit ? Il n'a pas l'air en forme. Comment avez-vous pu faire ça, l'Équateur ? (Parce qu'il a tout révélé sur vous). Comment avez-vous pu faire ça, le Royaume-Uni ? Bien entendu, vous êtes le petit toutou de l'Amérique et vous avez besoin de faire diversion pour faire oublier votre stupide Brexit", a tweeté la star.

La star de Playboy a continué : "Et les USA ? Ce président lâche et toxique. Il a besoin de rallier ses supporteurs ? Vous êtes égoïstes et cruels. Le monde marche à l'envers. Vous êtes des démons, des menteurs et des voleurs. Vous allez POURRIR et NOUS NOUS SOULÈVERONS."

La nature des rapports de l'actrice avec Assange fait beaucoup parler ces dernières années. "On parle de tout", a-t-elle expliqué au Hollywood Reporter en 2018, révélant qu'ils s'étaient rencontrés "il y a des années" par l'intermédiaire d'une amie commune, la créatrice de mode Vivienne Westwood.

"On parle de la Bible, on parle de ce qui se passe avec mes enfants et de ce qui se passe dans sa famille", a poursuivi Pamela, qui a rendu visite à Assange à l'ambassade. "On ne parle pas que de politique, même si je prends beaucoup de notes et que toutes les informations qu'il me donne m'impressionnent."

Quoi qu'il en soit, l'actrice a crié haut et fort son soutien à Assange et a même retweeté la page pour faire des dons au fonds de défense de WikiLeaks.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.