Hilaria Thomas Baldwin

Instagram

Hilaria Baldwin ressent énormément "d'amour" et "de soutien" après avoir révélé qu'elle a fait une fausse couche

"Il n'y avait pas de battement de cœur aujourd'hui lors de l'écho... alors c'est fini...", a partagé la fameuse yogi sur Instagram, avec une photo de ses quatre enfants et son mari, Alec Baldwin. "Mais j'ai des battements de cœur très forts et incroyables ici même. Je suis entourée de beaucoup d'amour, j'ai beaucoup de chance." 

La star de 35 ans remercie ses amis, sa famille et ses abonnés "d'avoir écouté, de votre soutien et d'avoir partagé vos propres histoires personnelles". 

Elle continue sa légende : "On est plus forts ensemble... J'espère que cette conversation continuera à s'étendre et qu'on se serrera les coudes dans les moments magnifiques comme les plus difficiles. Je vous envoie plein d'amour et de reconnaissance à tous." 

Il y a moins d'une semaine, Baldwin était allée sur les réseaux sociaux pour partager les difficultés de sa grossesse, disant qu'elle pensait qu'elle faisait "probablement une fausse couche". Mais ce n'était pas confirmé à ce moment-là.

La star de 35 ans a expliqué qu'elle s'était fait la promesse de "montrer la vérité" et d'"aider les gens en étant authentique et ouverte" sur son expérience de grossesse.

"J'ai toujours été très ouverte avec vous sur ma famille, ma forme physique, mes grossesses... et je ne veux pas vous cacher ça, juste parce que ce n'est pas aussi positif et merveilleux que le reste", avait-elle écrit sur Instagram

Alec Baldwin, Hilaria Baldwin, Couples, 2019 SAG Awards, Screen Actors Guild

Kevin Mazur/Getty Images for Turner

"De plus, je ne ressens aucune honte ni gêne par rapport à cette expérience. Je veux participer à l'effort de normaliser les fausses couches et en retirer l'aspect honteux", a expliqué Baldwin. 

"Il y a tant de secret autour du premier trimestre. Cela fonctionne pour certaines, mais je trouve ça personnellement épuisant. J'ai la nausée, je suis fatiguée, mon corps change. Et je dois faire semblant que tout va bien... et c'est faux. Je ne veux plus avoir à faire semblant." 

La mère de quatre enfants a donné les détails de sa situation, en écrivant : "L'embryon a un battement de cœur, mais il n'est pas fort et le bébé ne grandit pas. Alors on attend... et c'est dur. Tant d'incertitude, mais les chances d'une grossesse viable sont très, très petites. Je sais que ma famille et moi traverserons cette épreuve difficile ensemble."

Hilaria a conclu en disant qu'elle espérait "contribuer à la sensibilisation à ce sujet délicat". Depuis son post il y a moins d'une semaine, elle a continué le dialogue et a même parlé de la normalisation des fausses couches dans Today

J'aimerais vous dire que je suis probablement en train de subir une fausse couche. Je me suis toujours promis que si je retombais enceinte, je partagerais la nouvelle avec vous assez tôt, même si ça signifie endurer une perte publique. J'ai toujours été très ouverte avec vous sur ma famille, ma forme physique, mes grossesses... et je ne veux pas vous cacher ça, juste parce que ce n'est pas aussi positif et merveilleux que le reste. Je trouve qu'il est important de montrer la vérité... parce que mon travail, c'est d'aider les gens en étant authentique et ouverte. De plus, je ne ressens aucune honte ni gêne par rapport à cette expérience. Je veux participer à l'effort de normaliser les fausses couches et en retirer l'aspect honteux. Il y a tant de secret autour du premier trimestre. Cela fonctionne pour certaines, mais je trouve ça personnellement épuisant. J'ai la nausée, je suis fatiguée, mon corps change. Et je dois faire semblant que tout va bien... et c'est faux. Je ne veux plus avoir à faire semblant. J'espère que vous comprendrez.
Voilà ce qui se passe : l'embryon a un battement de cœur, mais il n'est pas fort et le bébé ne grandit pas. Alors on attend... et c'est dur. Tant d'incertitude, mais les chances d'une grossesse viable sont très, très petites. Je sais que ma famille et moi traverserons cette épreuve difficile ensemble.

J'ai beaucoup de chance d'avoir mon médecin, mes amis et ma famille... Mon mari et mes quatre enfants en bonne santé me permettent de continuer et de me souvenir combien la vie est belle, même quand elle semble parfois laide. La gratitude que je ressens en étant la maman de mes bébés est énorme et si réconfortante.
Dans vos commentaires, soyez gentils. Je me sens fragile et j'ai besoin de soutien. J'espère qu'en partageant ça, je peux contribuer à la sensibilisation à ce sujet délicat.

"C'est quelque chose qui n'a pas été facile. Je le comprends et je voulais m'exprimer, en parler, car c'est quelque chose que beaucoup de gens vivent et on nous apprend à nous, les femmes, à gérer cela en silence", a-t-elle dit à Hoda Kotb et Savannah Guthrie dans Today le 9 avril.

On envoie Hilaria et sa famille amour et soutien durant cette période difficile.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.