Lori Loughlin mise en examen pour blanchiment d'argent dans le scandale universitaire

16 parents impliqués dans le complot de pots-de-vin ont été inculpés dans une deuxième mise en examen
par Jess Cohen | Traduit par Helene Skantzikas | avr. 10, 2019 11:07Tags
Sur le même sujet: Lori Loughlin inculpée de blanchiment d'argent présumé

Lori Loughlin a de nouveaux ennuis avec la loi suite au scandale universitaire.

La star de La Fête à la maison : 20 ans après, inculpée le mois dernier de complot de fraude postale et de fraude relative à des services honnêtes, a désormais été mise en examen une deuxième fois pour complot de fraude et blanchiment d'argent. Loughlin, 54 ans, et son mari, Mossimo Giannulli, 55 ans, sont parmi les 16 parents impliqués dans le scandale avec les mêmes inculpations supplémentaires.

"Seize parents impliqués dans le scandale des admissions à l'université ont été inculpés aujourd'hui à Boston d'une deuxième mise en examen pour complot de fraude et blanchiment d'argent en lien avec le projet de se servir de pots-de-vin pour tricher sur des examens d'entrée à l'université et pour faciliter l'admission de leurs enfants dans des universités prestigieuses ou leur entrée en tant que recrues sportives", dit un communiqué de presse du département de la Justice annoncé mardi. 

lire
Lori Loughlin se rend au FBI, qui l'a arrêtée suite au scandale des pots-de-vin universitaires

Les accusés sont inculpés d'avoir comploté avec William "Rick" Singer, ainsi que d'autres, pour soudoyer les administrateurs de l'examen SAT et ACT afin qu'une personne puisse passer l'examen d'entrée à la place des étudiants ou bien puisse corriger les réponses des étudiants après coup, et ils sont inculpés d'avoir soudoyé des coachs sportifs et administrateurs universitaires afin de "faciliter l'admission d'étudiants dans des universités d'élite en tant que recrues sportives". 

Loughlin et Giannulli ont deux filles, Isabella Rose, 20 ans, et la star de YouTube Olivia Jade, 19 ans.

Selon la déclaration du FBI dans le dossier, émise en mars, "les Giannulli ont accepté de payer des pots-de-vin d'un montant total de 500 000 $ pour que leurs deux filles soient désignées comme recrues de l'équipe d'aviron de USC — bien qu'elles n'aient pas participé à l'aviron — ce qui a facilité leur admission à USC." 

Instagram

Le communiqué de presse de mardi dit aussi : "La deuxième mise en examen inculpe aussi les accusés d'avoir conspiré pour blanchir les pots-de-vin et autres paiements de manière frauduleuse, en les faisant passer par l'association soi-disant caritative de Singer et sa société à but lucratif, ainsi qu'en transférant les fonds aux États-Unis, en provenance de l'étranger, dans le but de mettre en œuvre le complot." 

La date de lecture de l'acte d'accusation n'a pas encore été fixée. 

De plus, le communiqué de presse donne des informations sur la condamnation possible que les parents risquent : "Le chef d'accusation de complot de fraude postale et bancaire et la fraude de services honnêtes est passible d'une peine maximale de 20 ans de prison, trois ans en liberté surveillée et d'une amende de 250 000 $ ou deux fois le gain ou la perte brute, la somme la plus importante des deux. Le chef d'accusation de complot de blanchiment d'argent est passible d'une peine maximale de 20 ans de prison, trois ans de liberté surveillée et d'une amende de 500 000 $ ou deux fois la valeur de la propriété impliquée dans le blanchiment d'argent. Les peines sont déterminées par un juge de cour fédérale selon les directives officielles et autres facteurs statutaires." 

Charles Krupa/AP/REX/Shutterstock

Cette nouvelle arrive un jour après que le département de la Justice a annoncé que 13 parents et un coach sportif universitaire ont accepté de plaider coupables aux inculpations de fraude postale et fraude de services honnêtes. L'actrice Felicity Huffman est parmi les parents qui ont plaidé coupables.

Dans une déclaration, Huffman a dit : "Je plaide coupable de ce dont je suis inculpée par le procureur des États-Unis. J'accepte pleinement ma culpabilité, et avec un profond regret et une honte pour ce que j'ai fait, j'assume la responsabilité de mes actes et j'accepterai les conséquences qui s'ensuivent. J'ai honte de la souffrance que j'ai fait endurer à mes filles, ma famille, mes amis, mes collègues et la communauté pédagogique."