Prince William

Keith Mayhew/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

Son nom est William, Prince William.

Le duc de Cambridge a récemment joué les James Bond (sans les martinis, les Aston Martin et tout le reste) pendant trois semaines au sein des plus grandes agences du renseignement britanniques. Le palais de Kensington a partagé la nouvelle sur les réseaux sociaux samedi en postant une photo du prince William en train d'écouter attentivement un membre du Government Communications Headquarters, le service de renseignements électroniques du gouvernement du Royaume-Uni. On sait aussi ce que William a appris pendant son séjour au cœur des agences gouvernementales de Sa Majesté.

Le palais a révélé que le prince avait passé une semaine au MI5, une au MI6 et une autre au Government Communications Headquarters (GCHQ).

Le duc a commencé par le MI6, les services secrets britanniques, l'équivalent de notre DGSE. Le palais de Kensington a précisé que l'agence travaille "secrètement à l'étranger, en développant des contacts et en récoltant des informations qui aident à renforcer la sécurité du Royaume-Uni et à le rendre plus prospère".

Le MI6 — patrie de James Bond, ce qui explique que son patron se nomme M — aide "le Royaume-Uni à identifier et à exploiter des opportunités, ainsi qu'à jauger les risques concernant sa sécurité nationale, son efficacité militaire et son économie".

Après avoir découvert les services secrets qui se focalisent sur l'étranger, le duc de 36 ans a passé du temps au MI5, qui se concentre sur les problèmes internes au pays. Le service de renseignements "protège notre sécurité nationale, plus particulièrement face à la menace terroriste".

Pendant son séjour au GCHQ, le prince William "a passé du temps avec du personnel qui utilise des technologies dernier cri et ingénieuses avec toutes sortes de partenaires pour identifier, analyser et interrompre ces menaces".

Kate Middleton, Prince William

Ray Tang/LNP/REX/Shutterstock

Le fait que le prince William passe du temps au sein de ces différentes agences coïncide avec une réalité, comme l'explique le palais, étant donné que "le niveau de la menace terroriste internationale au Royaume-Uni" est "jugé SÉVÈRE, voire plus, depuis cinq ans".

Le prince William a estimé que cette formation avait été "une leçon d'humilité" et que le travail des différents services était "vital".

"Ces agences sont remplies de gens de tous les horizons qui font un travail extraordinaire pour nous protéger. Ils travaillent en secret et ne peuvent bien souvent pas parler à leurs familles et à leurs amis de ce qu'ils font ou du stress auquel ils font face ", a-t-il expliqué.

Le père de trois enfants a poursuivi en rendant hommage au travail des agences et de leurs employés : "Ils sont mus par un patriotisme inégalé et un dévouement pour préserver les valeurs de ce pays. Nous leur devons à tous une profonde gratitude pour le travail difficile et dangereux qu'ils font."

Le prince William, second dans l'ordre de succession au trône, a déjà œuvré pour protéger son pays. Il a ainsi déjà servi dans l'armée britannique et la Royal Air Force.

Si on ne risque pas de voir de sitôt le prince William faire une poursuite en bateau à toute vitesse sur la Tamise, il est clair que son passage aux services secrets de Sa Majesté lui sera très précieux quand viendra le moment de gouverner.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.