Les membres de la famille de Michael Jackson défendent le Roi de la Pop dans un nouveau documentaire vu comme une réponse au documentaire polémique Leaving Neverland de HBO.

Dans ce reportage, sorti en mars, Wade Robson et James Safechuck détaillent les années d'agressions sexuelles qu'ils auraient subies enfants de la part du chanteur. La famille Jackson a répondu à ses accusateurs, en désavouant Leaving Neverland et en réclamant 100 millions de dollars à HBO. Dans le même temps, plusieurs grandes marques ont pris leurs distances avec l'interprète de "Billie Jean" suite au scandale.

Le nouveau documentaire, Neverland Firsthand: Investigating the Michael Jackson Documentary, dure 30 minutes et est sorti sur YouTube. On y voit des interviews de Taj Jackson et Brandi Jackson, le neveu et la nièce de Michael, ainsi que de Brad Sundberg, qui fut le directeur technique de longue date du chanteur et qui travailla au ranch de Neverland, où Wade Robson et James Safechuck ont expliqué avoir subi la plupart des agressions. 

Au cours d'un procès pénal en 2005, le Roi de la Pop avait été acquitté de toutes les charges qui pesaient contre lui, y compris celle d'avoir agressé un autre jeune garçon, dans son ranch de Neverland. Quelques années après la mort de la star en 2009, Wade et James avaient déposé une plainte à l'encontre de ses ayants droit, l'accusant de comportements sexuels abusifs, plainte qui avait été rejetée

Quand on lui a demandé pourquoi d'après lui Michael Jackson était "la cible répétée de procès", Taj a répondu dans Neverland Firsthand : "Quand vous êtes gentil, les gens en profitent."

Taj a toujours défendu le chanteur et a même lancé une campagne GoFundMe pour créer un documentaire qui rejetterait les accusations de Leaving Neverland il y a quelques mois.

Brandi, qui affirme avoir été en couple avec Wade pendant 10 ans, a déclaré dans le documentaire que son ex "a toujours été un peu opportuniste, tenant ça, je n'ai pas peur de le dire, de sa mère, et sachant se placer dans différentes situations profitables d'un point de vue financier".

"Il déclare qu'il avait une relation avec mon oncle, qu'ils étaient amoureux et qu'ils étaient en couple, en quelque sorte", a-t-elle poursuivi. "Il déclare que mon oncle l'a tenu éloigné des femmes, ce qui n'est pas vrai. On discutait de la manière dont mon oncle nous avait réunis. Cela discréditerait ce qu'il avance, et je n'en reviens pas qu'il puisse penser pouvoir effacer dix ans de sa vie comme ça."

Brandi a ajouté que si elle parlait à Wade, elle "le mettrait face à ses mensonges", ajoutant : "Je lui dirais d'arrêter de mentir. Ça ne m'intéresse pas de savoir pourquoi il fait ça. Il faut juste qu'il arrête. Peu importe ses raisons, que ce soit pour rester dans l'actualité, pour obtenir à tout prix de l'argent, peu importe la raison, ces mensonges doivent cesser et ce n'est pas acceptable. Mon oncle s'est occupé de lui et a très bien agi avec lui et sa famille, et il le sait."

Wade et James n'ont fait aucun commentaire à propos du documentaire Neverland Firsthand.

Michael Jackson, Wade Robson, Leaving Neverland

Dan Reed/HBO

Dans la vidéo de 30 minutes, Brad Sundberg raconte avoir vu Wade quelques fois dans le studio d'enregistrement de Michael Jackson.

"Tout d'abord, je suis papa. À cette époque, j'avais deux filles. Je travaillais à l'église avec des enfants depuis des années. Je connais très bien les enfants. Pas une seule fois ai-je vu un enfant autour de Michael Jackson avoir l'air en détresse, blessé ou abusé", a-t-il déclaré.

L'homme a ajouté : "Je ne peux pas jurer sur une Bible et dire : « Il ne s'est absolument rien passé dans cette pièce. » C'est juste qu'il n'est pas venu souvent. Je me souviens avoir vu Wade une ou deux fois au studio, ce n'était pas courant, et je n'ai jamais ressenti d'actes répréhensibles du genre : « Mais qu'est-ce qui se passe ici ? »"

Neverland, dit-il, était "un endroit tellement paisible et sympa conçu spécialement pour des enfants défavorisés, des jeunes brûlés, des petits malades ou des enfants de la fondation Make-A-Wish."

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.