Felicity Huffman arrêtée et Lori Loughlin accusée, dans un scandale de pots-de-vin universitaires

Des stars d'Hollywood comptent parmi les personnes accusées de tricherie
par Jess Cohen mars 12, 2019 22:34Tags
Felicity Huffman, Lori LoughlinAmanda Edwards/WireImage, Greg Doherty/WireImage

Felicity Huffman et Lori Loughlin font partie d'une quarantaine d'individus inculpés en lien avec une entreprise de tricherie pour permettre à leurs enfants d'intégrer des universités prestigieuses. E! News confirme que 13 personnes ont été arrêtées mardi matin dans la région de Los Angeles, dont l'actrice de Desperate Housewives. Les 13 accusés ont été présentés devant une cour mardi après-midi.

Le bureau du procureur du District du Massachusetts a précisé à E! News que Lori Loughlin n'avait pas été arrêtée. Elle est actuellement à l'étranger. Les autorités fédérales l'ont contactée pour qu'elle se livre dès son entrée aux États-Unis. En revanche, son mari, Mossimo Giannulli, a été arrêté sans incident mardi matin. Lui aussi devait se présenter à la cour mardi.

D'après les documents judiciaires obtenus par E! News, Felicity Huffman et Lori Loughlin sont accusées de complot en vue de commettre une fraude par envoi postal. D'après l'affidavit du FBI, le but était de faire intégrer des universités prestigieuses dont Georgetown, UCLA, USC, Stanford, l'Université de San Diego, l'Université du Texas à Austin, Wake Forest et Yale à leurs enfants.

"À partir de 2011 environ, et jusqu'à présent, les accusés — principalement des individus dont les enfants lycéens postulaient dans des universités — ont comploté avec d'autres individus pour utiliser des pots-de-vin et d'autres formes de fraude pour faciliter l'admission de leurs enfants dans des universités du District du Massachusetts et ailleurs, y compris à Yale, Stanford, l'Université du Texas, USC, et UCLA, pour n'en citer que quelques-unes", peut-on lire dans l'affidavit.

  

Le document précise que Felicity Huffman et son époux, William H. Macy, ont prétendu faire un don de 15 000 $ pour participer à la fraude pour leur fille aînée. L'actrice "a ensuite fait en sorte de renouveler la supercherie une deuxième fois, pour sa cadette, avant de changer d'avis".

Steve Granitz/WireImage

Lori Loughlin et son mari, Mossimo Giannulli, ont également deux filles, dont Olivia Jade, une star sur YouTube.

L'affidavit stipule : "Les Guannulli ont accepté de verser des pots-de-vin d'un montant total de 500 000 $, afin que leurs deux filles soient recrutées par l'équipe de USC, bien qu'elles n'aient pas participé aux sélections, pour faciliter leur admission à USC."

En réponse à l'enquête, USC a publié un communiqué, précisant que l'université elle-même n'est accusée d'aucune malversation :

"Nous sommes au courant de l'enquête impliquant plusieurs types de crimes dans des universités à travers le pays, y compris USC. USC n'est pas accusée de la moindre malversation et continuera à coopérer pleinement avec l'enquête fédérale. Nous comprenons que le gouvernement pense que des activités illégales ont été perpétrées par des individus qui ont tout fait pour masquer leurs actions à l'université. USC mène une enquête interne et prendra les mesures nécessaires."

"USC cherche à identifier les fonds reçus par l'université en lien avec ce complot présumé", peut-on lire en conclusion du communiqué. "En parallèle, l'université est en train de revoir ses processus d'admission pour s'assurer que de telles actions ne se reproduisent plus à l'avenir."

  

William "Rick" Singer, 58 ans, a également été inculpé de tentative de racket, de blanchiment d'argent et d'obstruction de la justice. D'après un communiqué de presse publié mardi, William Singer possédait et dirigeait le Edge College & Career Network LLC ("The Key") — une entreprise à but lucratif de conseil et de préparation à l'entrée à l'université — et était le PDG de la Key Worldwide Foundation (KWF), une société à but non lucratif créée dans le but de se faire passer pour une organisation caritative.

Le communiqué indique qu'entre 2011 et février 2019, William Singer aurait "comploté avec des dizaines de parents, des entraîneurs sportifs, un administrateur sportif universitaire, et d'autres personnes, pour utiliser des pots-de-vin et d'autres formes de fraude pour faciliter l'admission d'élèves dans des universités dont Yale, Georgetown, Stanford, USC, et Wake Forest."