Kate Middleton, Meghan Markle, Christmas

Tim Rooke/Shutterstock

La famille royale britannique s'attaque aux trolls sur les réseaux sociaux.

Lundi, au cours d'une rare déclaration, le palais de Buckingham, la Clarence House et le palais de Kensington ont publié des directives pour communiquer avec la famille royale via leurs réseaux officiels : 

"Le but de nos réseaux sociaux est de créer un environnement où l'on peut débattre en toute sécurité et où l'on peut faire des commentaires. Nous demandons à ce que tous les utilisateurs de nos réseaux sociaux fassent preuve de courtoisie, de gentillesse et de respect à l'égard de tous les autres membres de notre communauté sur les réseaux."

D'après les directives, les messages du public ne doivent pas "contenir de spams, être diffamatoires envers qui que ce soit, être trompeurs, obscènes, injurieux, menaçants, grossiers, haineux, incendiaires ou promouvoir des documents sexuellement explicites ou violents". Ils ne doivent également pas promouvoir "de discrimination fondée sur la race, le sexe, la religion, la nationalité, le handicap, l'orientation sexuelle ou l'âge".

De plus, les messages doivent suivre les règles officielles du réseau social et doivent éviter d'être "hors sujet, non pertinents ou incompréhensibles". De plus, les commentaires sur les réseaux sociaux des membres de la couronne britannique ne doivent pas contenir de publicité ou promouvoir un quelconque service.

Si leurs utilisateurs ne suivent pas ces directives, la famille royale britannique se réserve le droit de masquer ou d'effacer leurs messages, ainsi que de bloquer les contrevenants.

"Nous nous réservons également le droit d'envoyer tout commentaire aux autorités policières si nous l'estimons nécessaire ou si la loi l'exige", peut-on lire en conclusion du communiqué de presse.

Si aucune raison précise n'a été avancée pour expliquer ces nouvelles directives, elles font suite aux articles selon lesquels Meghan Markle et Kate Middleton seraient en conflit et les fans de la famille royale britannique auraient commencé à prendre parti. Le palais nie toutes ces allégations, y compris l'information selon laquelle Kate aurait dit à Meghan de ne pas réprimander son personnel.

"Ça ne s'est jamais produit", a fait savoir le palais. 

Le magazine britannique Hello! a même lancé une campagne intitulée #HelloToKindness (Vive la gentillesse) pour promouvoir la positivité en ligne et empêcher le public de poster des messages blessants au sujet de la duchesse.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.