Roseanne Barr

Mike Coppola/WireImage

Roseanne Barr explique sans détour ce qu'elle pense du mouvement #MeToo.

La star de la série Roseanne était la première invitée du nouveau podcast de la commentatrice de droite Candace Owens, intitulé The Candace Owens Show, au cours duquel les deux femmes ont abordé les sujets du moment et donné leur avis sur la révolution qui s'est opérée à Hollywood depuis les accusations de comportements sexuels abusifs.

Une grande partie de la discussion entre Roseanne Barr et Candace Owens a tourné autour de cette question et sur l'impact positif ou négatif du mouvement #MeToo. Les deux femmes n'ont pas semblé avoir beaucoup d'estime pour le phénomène et y sont allées de leurs commentaires sur les femmes qui se disent victimes de comportements sexuels abusifs ou d'agressions sexuelles. 

L'exemple le plus notable reste Harvey Weinstein, qui aurait invité des femmes dans sa suite avant de leur faire des avances sexuelles déplacées. Ces accusations, qui ont fait l'objet de nombreux articles d'investigation dès octobre 2017 dans le New York Times et le New Yorker, ont été à l'origine de la lame de fond qu'est le mouvement #MeToo à Hollywood. 

Mais Roseanne Barr semble avoir sa propre opinion concernant ces allégations.

L'actrice de 66 ans a expliqué au cours du podcast que quelqu'un à qui elle a parlé récemment estimait que ces femmes étaient venues dans sa suite parce qu'elles "pensaient obtenir un travail, il y a 15 ans".

Roseanne Barr a, elle, un avis encore plus radical. 

"C'est parce que ce sont des salopes", a-t-elle déclaré à Candace Owens. "Si vous ne quittez pas la chambre en courant et en disant : « Excusez-moi, mais ne me faites pas ça » avant de partir, et que vous restez parce que vous vous dites : « Je me disais qu'il allait peut-être me donner un travail d'écriture », alors vous n'êtes qu'une salope."

L'actrice a aussi critiqué ces femmes qui "font semblant de ne pas y être allées pour échanger des faveurs sexuelles contre de l'argent".

Elle a précisé sa pensée : "Ces femmes sont en colère parce qu'elles n'étaient pas attirées par le type qui a fait ça."

Roseanne Barr, The Dr. Oz Show

Sony Pictures Television

Candace Owens a également évoqué les accusatrices du mouvement #MeToo en leur reprochant de "[sauter] sur l'occasion" et de s'en servir pour se plaindre de ne pas avoir eu la carrière qu'elles auraient souhaitée.

Roseanne Barr y est ensuite allée de ses commentaires à l'encontre du Dr Christine Blasey Ford, qui a accusé Brett Kavanaugh, alors candidat à la cour suprême, d'agression sexuelle quand ils étaient au même lycée. L'actrice a estimé que le Dr Ford "devrait être en prison" à cause de l'argent récolté sur sa page GoFundMe.

Continuant de mélanger politique et mouvement #MeToo, Roseanne Barr a surnommé Kamala Harris, candidate démocrate à la présidence des États-Unis en 2020, "Kama Sutra Harris", en faisant référence à l'ancienne relation de la sénatrice avec Willie Brown, l'ex-maire de San Francisco.

Ce n'est pas la première fois que l'actrice fait des commentaires polémiques et incendiaires. En juillet 2018, elle avait été renvoyée de la série Roseanne après un commentaire raciste sur Valerie Jarrett, l'ancienne conseillère de Barack Obama. Elle avait ensuite justifié son tweet en prétextant l'avoir envoyé sous l'emprise d'un somnifère, tout en continuant de tenir des propos ambigus à l'égard de la conseillère. 

Le personnage interprété par Roseanne Barr a été tué dans The Conners, le spin-off de la série Roseanne, où elle aurait succombé à une overdose d'opiacées, une information qu'elle avait "leakée" sur le réseau social juste avant l'annonce officielle.

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.