Rami Malek, Green Book, Olivia Coleman, 2019 Oscars, Jaw Droppers

Getty Images; AP/REX/Shutterstock

La grande question était de savoir si les Oscars 2019 allaient être plus forts que les polémiques avant la cérémonie.

Aucune édition ne semblait plus mal partie que cette année, entre l'ajout — puis l'abandon au vu des réactions hostiles — de la catégorie du Meilleur film populaire, la décision de ne pas avoir de maître de cérémonie pour la première fois depuis 30 ans, après l'affaire Kevin Hart, sans compter l'idée de remettre des Oscars techniques pendant les coupures publicitaires.

Et n'oublions pas la polémique quand on a appris que tous les nominés dans la catégorie Meilleure chanson originale n'allaient pas se produire pendant la cérémonie. L'idée a été également abandonnée (même si Kendrick Lamar n'était pas disponible, et que "All the Stars" tirée de Black Panther n'a pas été chantée dimanche soir). Et que dire des controverses autour de presque tous les longs-métrages nominés dans la catégorie Meilleur film.

Mais si l'on sait quelle émission devrait concourir dans la catégorie Meilleure émission de variété ou musicale aux Emmys, la plus grande soirée d'Hollywood a-t-elle réussi à sauver les meubles et à nous offrir de grands moments au cours de la cérémonie ? Voici ce qu'il fallait retenir pour le meilleur et pour le pire : 

1. Quelle épopée : la victoire aux Producers Guild of America Awards aurait dû nous mettre la puce à l'oreille, mais cette saison des récompenses a été tellement imprévisible que les pronostiqueurs ont eu beaucoup de mal à faire le bon choix cette année. Beaucoup ont essayé, et ont lamentablement échoué. Green Book : Sur les routes du sud s'est joué de quelques polémiques et a coiffé au poteau Roma, pour remporter à la surprise générale l'Oscar du Meilleur film.

Une surprise, mais pas la plus grande...

Olivia Colman, 2019 Oscars, 2019 Academy Awards, Winners

Rob Latour/REX/Shutterstock

2. La vraie Favorite : alors qu'on pensait que La Favorite allait rejoindre le club des films à n'avoir reçu aucun Oscar malgré dix nominations, surtout après la victoire de Green Book : Sur les routes du Sud dans la catégorie Meilleur scénario original, Olivia Colman est sortie de nulle part et a décroché l'Oscar très convoité de la Meilleure actrice.

"C'est vraiment très stressant... c'est hilarant !", a commencé Olivia, visiblement très émue et vraiment surprise, incapable de commencer son discours, et déclarant de façon charmante qu'elle roulerait un "énorme patin" après coup à chaque personne qu'elle allait oublier de remercier.

En conséquence, Glenn Close  lauréate aux Golden Globe, aux SAG Awards et aux Independent Spirit Awards pour The Wife  demeure l'actrice la plus nominée à n'avoir jamais remporté d'Oscar pour le moment. Pour le moment.

"Glenn Close, vous êtes mon idole depuis si longtemps et ce n'est pas ce que je souhaitais", a assuré Olivia Colman, avant d'ajouter : "Et je vous trouve extraordinaire. Je vous adore."

Adam Lambert, Queen, 2019 Oscars, 2019 Academy Awards

Kevin Winter/Getty Images

3. La Queen des Oscars : peut-être pour rappeler que les intentions originelles de Bohemian Rhapsody étaient pures, et pour honorer la mémoire de Freddie Mercury et du groupe Queen, ses membres fondateurs, Brian May et Roger Taylor et leur fréquent nouveau leader, Adam Lambert, ont ouvert les festivités avec une reprise de leurs plus grands hits comme "We Will Rock You" et "We Are the Champions", ce qui a permis à tout le monde, de Lady Gaga et Allison Janney en passant par Glenn Close et Javier Bardem d'être très rock'n'roll pendant les premières minutes de la cérémonie.

Facile ? Oui. Extrêmement plaisant ? Oui.

Une autre réussite des producteurs de la cérémonie ? Réunir Tina Fey, Amy Poehler et Maya Rudolph — sans doute les trois noms les plus fréquemment cités pour présenter les Oscars — pour débuter la soirée ("Bienvenue à la millionième cérémonie des Oscars !", s'est exclamée Tina Fey) pour présenter le prix de la Meilleure actrice dans un second rôle. 

Dans l'ensemble, les remettants ont été choisis pour nous faire rire, et la plupart d'entre eux ont réussi, de Melissa McCarthy à Brian Tyree Henry portant des costumes inspirés de La Favorite, mais couverts de peluches en lapin pour annoncer l'Oscar du Meilleur costume, à Awkwafina et John Mulaney, avouant leur excitation d'être présents aux Oscars (même si leur présence à la plus grande soirée hollywoodienne a certainement plus de sens que celle d'une cheval dans un hôpital, par exemple).

Puis Julia Roberts, remettante de l'Oscar du Meilleur film, était chargée de clore la cérémonie, ce qu'elle a fait en souhaitant bonne nuit à ses enfants et à... la maman de Bradley Cooper.

Spike Lee, 2019 Oscars, 2019 Academy Awards, Winners, Samuel L. Jackson

Kevin Winter/Getty Images

4. C'est bon, ça : Spike Lee attendait ce moment depuis 30 ans et ne s'en était jamais caché. Il a toujours trouvé que les Oscars avaient commis des erreurs au fil des années, et il avait décidé de mettre les bouchées doubles pour sa première statuette dorée venue récompenser la Meilleur adaptation pour Black KkKlansman – J'ai infiltré le Ku Klux Klan.

Après avoir étreint fougueusement Samuel L. Jackson venu lui remettre le prix, Spike Lee — qui était vêtu en violet et portait un pendentif Love Symbol en hommage à Prince a fait remarquer que cela fait 400 ans que "nos ancêtres ont été volés à l'Afrique-mère et amenés à Jamestown, en Virginie, en tant qu'esclaves". Il a rendu hommage à sa grand-mère, dont la mère était une esclave, et qui a économisé l'argent de sa retraite pour l'aider à aller à la fac de cinéma de NYU.

"NYU !", s'est-il exclamé.

Spike Lee, 2019 Oscars, 2019 Academy Awards, Winners

Kevin Winter/Getty Images

"En nous sentant liés à nos ancêtres, nous ressentirons tous de l'amour, de la sagesse, et nous regagnerons notre humanité. Ce sera un moment fort. L'élection présidentielle de 2020 approche. Mobilisons-nous tous, soyons tous du bon côté de l'histoire. Faisons le choix moral entre l'amour et la haine. Let's do the right thing (Prenons la bonne décision [une référence à son film du même nom] ! Vous savez qu'il fallait que je la fasse !"

Rami Malek, 2019 Oscars, 2019 Academy Awards, Winners

Kevin Winter/Getty Images

5. M. Oscar : peu importe ce que les critiques ont pensé de Bohemian Rhapsody, et ce qui s'est passé en coulisses, la plupart des spectateurs ont adoré le film, et ça n'aurait pas été le cas si la performance hallucinante de Rami Malek dans le rôle de Freddie Mercury ne les avait pas convaincus et émus.

"Je veux dire à l'Académie, aux gens qui ont parié sur moi… merci infiniment", a déclaré Rami sur scène. "Je n'étais peut-être pas le premier choix, mais au final ça s'est pas mal passé. Merci, Queen, merci à vous de m'avoir permis d'être une toute petite partie de votre héritage phénoménal et extraordinaire. Je vous suis à jamais redevable."

Rami a eu un moment à la Adrien Brody avant de monter sur scène, mais avec sa vraie compagne, Lucy Boynton, qui joue Mary Austin, le premier amour de Freddie, dans le film.

L'acteur lui a d'ailleurs déclaré : "Tu es le cœur de ce film. Tu es plus que talentueuse et tu t'es emparée de mon cœur."

Lady Gaga, Bradley Cooper, 2019 Oscars, 2019 Academy Awards, Show

Kevin Winter/Getty Images

6. Profond : la cérémonie a brisé la tradition quand est venu le temps pour Lady Gaga et Bradley Cooper d'interpréter "Shallow,", un des titres nominés dans la catégorie Meilleure chanson (et, qui a d'ailleurs gagné) avec beaucoup d'efficacité. Au lieu qu'une star vienne les introduire, comme venaient de le faire Kacey Musgraves, Keegan-Michael Key et d'autres, cette fois le piano de Gaga et le tabouret de Bradley Cooper les attendaient sur scène, avant que les deux stars ne se lèvent de leur siège et viennent interpréter A Star Is Born.

Et quel résultat.

Bradley n'a peut-être pas été nominé comme Meilleur réalisateur comme il aurait dû l'être, mais on espère qu'il a apprécié sa longue standing ovation.

2019 Oscars, 2019 Academy Awards, Winners, Hannah Beachler, Jay Hart

Kevin Winter/Getty Images

7. Une présence héroïque : même s'il n'a pas gagné le grand prix, Black Panther est tout de même rentré dans l'histoire. Ruth E. Carter, qui a percé grâce à son travail dans Do the Right Thing de Spike Lee il y a 30 ans et a été nominée pour Malcolm X (Spike Lee s'est levé quand elle lui fait une dédicace) a remporté son premier Oscar dans la catégorie Meilleurs costumes après trois tentatives, et Hannah Beachler a été la toute première Noire américaine nominée dans la catégorie Meilleurs décors. Elle a partagé sa victoire avec le décorateur Jay Hart et a prononcé le discours le plus brut de la soirée, tremblant d'émotion alors qu'elle lisait son discours sur son iPhone.

"Je me tiens ici, plus forte que jamais, je suis ici par l'entremise et l'amour-propre du [réalisateur] Ryan Coogler, qui non seulement a fait de moi une meilleure costumière, meilleure pour raconter des histoires, et une meilleure personne. Je suis ici grâce à cet homme qui m'a offert un autre point de vue sur le monde, qui m'a offert un havre de paix, qui est patient et qui m'a laissé respirer, une humanité et une fraternité. Merci, Ryan, je t'aime", a déclaré Hannah Beachler.

(Melissa Berton a également fait preuve de beaucoup d'authenticité dans son discours en tant que lauréate du prix du Meilleur court-métrage documentaire pour Period. End of Story : "Je ne suis pas en train de pleurer parce que j'ai mes règles ou un truc dans le genre." Mention spéciale à Jimmy Chin, co-réalisateur du Meilleur documentaire pour Free Solo qui a commencé son discours par un : "Oh, merde !")

Ludwig Göransson, un ami de Ryan Coogler du département cinéma de la fac d'USC, connaît un très bon mois, après avoir gagné le Grammy de la Chanson de l'année pour "This Is America" avec Childish Gambino. Maintenant, il peut désormais ajouter un Oscar à son palmarès, celui de la Meilleure chanson pour Black Panther.

Melissa McCarthy, Brian Tyree Henry, 2019 Oscars, 2019 Academy Awards, Show

Kevin Winter/Getty Images

8. Pas d'autodestruction : il y a eu tellement de polémiques pré-Oscar cette année qu'il était difficile de savoir à quoi s'en tenir, comme si une catastrophe s'annonçait. Au final, la 91e cérémonie des Oscars a beaucoup ressemblé aux années précédentes.

Et si vous n'avez pas suivi Twitter, la soirée fut assez satisfaisante, voire parfois très agréable. Certes, il y a eu quelques moments qui nous ont mis mal à l'aise et des discours qui continuaient alors que la caméra s'éloignait. Mais dans l'ensemble, félicitations à Glenn Weiss, le réalisateur, vainqueur d'un Emmy pour son travail concernant les Oscars 2018, et à son équipe de scénaristes qui ont su gérer un tsunami de critiques et arriver à bon port.

Vous avez raté Le tapis rouge, live des Oscars 2019 ? Ne ratez pas la rediffusion ce soir à 21 h sur E! (horaire en vigueur en France métropolitaine)

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.