Jussie Smollett a été arrêté et se trouve en garde à vue. 

L'agent responsable de la communication, Anthony Guglielmi, a annoncé la nouvelle jeudi, disant que l'acteur d'Empire s'était rendu lui-même.

La nouvelle arrive moins de 24 heures après que Smollett a été inculpé de trouble à l'ordre public pour avoir déposé une fausse plainte présumée à la police. Dans le rapport, celui qui incarne le personnage de Jamal Lyon a affirmé avoir été agressé par des prévenus criant des insultes racistes et homophobes en janvier. 

L'avocat de Smollett a émis une déclaration suite à la validation des chefs d'accusation par le bureau du procureur du comté de Cook. 

"Comme tout autre citoyen, M. Smollett est présumé innocent, en particulier quand il y a une enquête comme celle-ci dans laquelle les informations, vraies et fausses, ont été fuitées de manière répétée. Vu ces circonstances, nous avons l'intention de mener une enquête et de monter une défense forte", dit la déclaration. 

Selon Tom Ahern, directeur-adjoint de la communication de la police de Chicago, Smollett est inculpé d'un crime de classe quatre, qui est passible d'une peine de prison allant jusqu'à trois ans. 

Une audience de mise en liberté sous caution est fixée à 13h30, heure locale.

Le 29 janvier, Smollett a dit à la police qu'il avait été attaqué par deux hommes criant des insultes racistes et homophobes alors qu'il était sorti manger dans Chicago. Il a aussi affirmé que les agresseurs lui avaient passé une corde autour du cou et lui avaient versé une substance chimique inconnue sur le corps, qui a été ensuite déterminée comme étant de l'eau de Javel. Plusieurs membres de sa famille et des célébrités ont exprimé leur soutien à Smollett, y compris ses co-vedettes Terrence Howard et Taraji P. Henson

L'acteur a ensuite brisé son silence début février.

"Je vais commencer par dire que je vais bien. Mon corps est fort et mon âme encore plus forte. Surtout, je veux vous remercier. La vague d'amour et de soutien de mon village compte pour moi tellement plus que je ne saurai jamais l'exprimer", a-t-il dit dans sa première déclaration sur l'incident présumé. "Je travaille avec les autorités et j'ai été à 100 % factuel et cohérent à tous les niveaux. Malgré mes frustrations et mes inquiétudes sur certaines des inexactitudes et fausses représentations qui ont été répandues, je pense que justice sera faite. Comme ma famille l'a dit, ce type d'agressions lâches arrivent à mes sœurs, mes frères et mes semblables de genre non conforme au quotidien. Je ne suis pas et ne dois pas être considéré comme un incident isolé. On en parlera bientôt et j'aborderai tous les détails de cet incident horrible, mais j'ai besoin d'un moment pour digérer tout ça. Surtout, dans les périodes de traumatisme, de deuil et de souffrance, reste une responsabilité de faire passer l'amour en premier. C'est tout ce que je sais. Cela ne peut m'être enlevé."

Mi-février, la police a révélé que Smollett avait donné des registres téléphoniques demandés pour l'enquête, mais pas tous. Son représentant a dit à NBC Chicago que les informations dans les registres téléphoniques demandés avaient été modifiées "pour protéger l'intimité des contacts personnels et des individus célèbres non liés à l'agression". 

Quelques jours plus tard, deux hommes ont été arrêtés et interrogés comme suspects potentiels dans l'affaire. La police a ensuite révélé qu'ils avaient identifié des personnes concernées. Puis, ABC7 a publié un rapport disant que "de multiples sources" avaient dit que la police enquêtait pour savoir si Smollett et les deux hommes avaient mis en scène l'agression parce qu'il allait être éliminé de la série Empire. Cependant, la police de Chicago a tweeté que les affirmations de canular étaient "non confirmées". La série a aussi nié les rumeurs disant que le personnage de Smollett serait éliminé de la série.

"L'idée que Jussie Smolett a été, ou serait, éliminé d'Empire est ridicule", ont dit la 20th Century Fox Television et Fox Entertainment. "Il reste un élément-clé de cette série à succès et nous continuons de le soutenir."

Après que les deux hommes ont été interrogés, ils ont été libérés sans inculpation. Cependant, la police a dit à E! News que la trajectoire de l'enquête avait changé et qu'ils demandaient un autre entretien avec Smollett. La raison du changement n'a pas été précisée, mais une source de la police avait précédemment dit à NBC News que l'enquête cherchait désormais à déterminer si Smollett avait payé deux hommes pour mettre l'agression en scène. 

Le 20 février, l'acteur a été officiellement qualifié de suspect d'avoir déposé une fausse plainte à la police. 

Il a été inculpé de trouble à l'ordre public et de dépôt de fausse plainte à la police mercredi. 

Dans une conférence de presse jeudi matin, le 21 février, le commissaire de la police de Chicago, Eddie Johnson, a dit : "D'abord, Smollett a tenté d'attirer l'attention en envoyant une fausse lettre qui s'appuyait sur un langage raciste, homophobe et politique. Quand ça n'a pas marché, Smollett a payé 3 500 $ pour mettre en scène cette agression et traîner la réputation de Chicago dans la boue au passage. Et pourquoi ? Ce coup a été orchestré par Smollett parce qu'il était insatisfait de son salaire, alors il a concocté une histoire disant avoir été agressé." 

"Cette annonce aujourd'hui reconnaît que l'acteur d'Empire Jussie Smollett a profité de la douleur et de la colère du racisme pour promouvoir sa carrière", a dit Johnson. "Pourquoi quiconque, surtout un Afro-Américain, se servirait d'un nœud coulant... pour promouvoir son profil public ?" 

L'enquête a changé de direction quand l'avocat des deux frères considérés comme suspects possibles au départ a dit que les hommes étaient des victimes, et ils ont ensuite été interrogés. Le commissaire et inspecteur Edward Wodnicki a dit à la conférence de presse jeudi matin qu'après avoir interrogé les frères pendant presque deux jours, ils ont été relâchés et que les enquêteurs ne les ont plus considérés comme des suspects. Il a aussi dit que les hommes avaient témoigné devant un grand jury avant que Smollett ne soit inculpé mercredi. 

Jeudi après-midi, Smollett est apparu dans un tribunal de Chicago où un juge a fixé sa caution à 100 000 $. On lui a aussi confisqué son passeport.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.