R. Kelly, Lady Gaga, 2013 American Music Awards

Kevin Winter/Getty Images

Au milieu des nombreuses allégations d'agressions sexuelles faites contre R. Kelly, Lady Gaga s'est excusée mercredi soir d'avoir précédemment collaboré avec le chanteur de R&B sur ARTPOP. 

Dans le refrain de la chanson, le duo chantait : "Tu ne peux pas avoir mon cœur et (Aide-moi) / Tu n'utiliseras pas mon esprit / Mais fais ce que tu veux avec mon corps / Fais ce que tu veux avec mon corps (Avec ton corps) / Tu ne peux pas arrêter ma voix, parce que / Ma vie ne t'appartient pas / Mais fais ce que tu veux avec mon corps / (Ce que je veux, quand je veux, quand je veux) / Fais ce que tu veux avec mon corps." 

"Do What U Want" était le deuxième single de son album de 2013, qui est monté en 13e place du Hot 100 de Billboard. La chanson a été instantanément controversée et pourtant, elle l'a chantée avec Kelly quand elle a présenté Saturday Night Live et lors des American Music Awards. Pendant des années, Gaga a publiquement ignoré la controverse autour de la participation de Kelly, mais elle l'a remplacé par Christina Aguilera dans le remix de la chanson en janvier 2014. Le clip avec Kelly, réalisé par le photographe provocateur Terry Richardson (lui-même ayant fait face à des allégations d'agression sexuelle) a été tourné, mais n'est jamais sorti. Durant l'été 2014, TMZ a posté des images fuitées du plateau, montrant des scènes très sexuelles. À l'origine, Gaga avait dit à ses fans que la sortie du clip avait été repoussée parce qu'elle n'avait eu qu'une semaine pour le faire. "C'est terrible pour quelqu'un comme moi. Je dédie chaque moment de ma vie à créer des fantasmes pour vous", avait-elle écrit sur son site. "Tous mes clips les plus réussis ont été prévus sur une longue période de temps, quand j'étais reposée et que ma créativité pouvait être honorée."

Partageant le même mot sur ses comptes Facebook, Instagram et Twitter mercredi, Gaga a été très claire : "Je soutiens quiconque a jamais été victime d'agression sexuelle." 

"Je soutiens ces femmes à 1 000 %, je les crois, je sais qu'elles souffrent, et je suis convaincue que leurs voix doivent être entendues et prises au sérieux. Ce que j'entends au sujet des allégations contre R. Kelly est absolument terrifiant et indéfendable. En tant que victime d'une agression sexuelle moi-même, j'ai fait la chanson et le clip à une période sombre de ma vie, mon intention étant de créer quelque chose appellant au défi et d'extrêmement provocateur parce que j'étais en colère et que je n'avais pas encore géré le traumatisme qu'il y avait eu dans ma propre vie. La chanson s'appelle « Do What U Want (With My Body) ». Je crois qu'il est évident que mon esprit était explicitement tordu à l'époque", a dit l'artiste de 32 ans. "Si je pouvais revenir en arrière et parler à mon moi plus jeune, je lui dirais de suivre la thérapie que j'ai suivie depuis, de façon à pouvoir comprendre l'état confus post-traumatique dans lequel j'étais — ou bien si la thérapie n'était pas disponible pour moi ou quelqu'un dans ma situation — de demander de l'aide et de parler le plus ouvertement et honnêtement possible de ce qu'on a subi."

Gaga, qui a révélé dans le Howard Stern Show en 2014 qu'elle a été violée, adolescente, a promis de faire son possible pour rectifier les choses. "Je ne peux pas revenir en arrière, mais je peux aller de l'avant et continuer de soutenir les femmes, les hommes et les gens de toutes les identités sexuelles, de toutes les ethnies, qui sont victimes d'agression sexuelle. J'ai montré mon point de vue sur le problème et sur d'autres de nombreuses fois au cours de ma carrière. Je partage ceci non pas pour me donner des excuses, mais pour m'expliquer. Avant que ça nous arrive, on ne sait pas ce que ça fait", a dit la chanteuse primée. "Mais je sais ce que je ressens maintenant." 

Lady Gaga, R. Kelly

Dana Edelson/NBC/NBCU Photo Bank via Getty Images

Pour se distancer davantage de Kelly, Gaga a promis à ses abonnés : "J'ai l'intention de retirer la chanson d'iTunes et des autres plateformes de streaming, et je ne retravaillerai pas avec lui. Je suis désolée, pour mon mauvais jugement quand j'étais jeune et de ne pas avoir parlé plus tôt. Je vous aime." 

Le message de Gaga suit la diffusion sur la chaîne Lifteime d'une série documentaire en six parties, Surviving R. Kelly, qui fait la chronique d'allégations d'années d'abus et de pédophilie contre le chanteur de 52 ans interprète de "Bump n' Grind". 

Kelly, par le biais de son équipe juridique, a nié toutes les allégations d'abus sexuels.

  • Share
  • Tweet
  • Share

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.