Michael Jackson

Ilpo Musto/Shutterstock

La succession de Michael Jackson critique un nouveau documentaire qui va être montré en avant-première mondiale au Festival du film de Sundance en fin de mois. 

Le festival a annoncé mercredi qu'ils avaient ajouté un nouveau documentaire appelé Leaving Neverland à leur programme dans la catégorie "évènements spéciaux". La description du site pour Leaving Neverland est la suivante : "Au sommet de sa célébrité, Michael Jackson a commencé des relations de longue durée avec deux garçons, âgés de 7 et 10 ans, et leurs familles. Désormais âgés d'une trentaine d'années, ils racontent comment ils ont été victimes d'abus sexuels par Jackson, et comment ils ont réussi à tourner la page des années plus tard." 

La succession de Jackson a dénoncé les allégations contre le chanteur, et le documentaire dans son ensemble. "C'est encore une production choquante et une tentative scandaleuse et pitoyable d'exploiter et de tirer profit de Michael Jackson", a dit la succession dans une déclaration à E! News. "Wade Robson et James Safechuck ont témoigné sous serment que Michael ne leur a jamais rien fait de déplacé. Safechuck et Robson, ce dernier s'étant lui-même proclamé « maître de la duperie », ont intenté des procès contre la succession de Michael, demandant des millions de dollars. Les deux procès ont été rejetés."

Les commentaires continuaient : "Ce soi-disant « documentaire » n'est qu'une resucée d'allégations datées et discréditées. On se demande comment n'importe quel cinéaste crédible pourrait s'impliquer dans ce projet."

Ni Robson ni Safechuck ne sont explicitement mentionnés par leurs noms dans le synopsis du site Web de Sundance pour le film. Il semble qu'ils n'aient encore fait aucune déclaration publique sur le documentaire. 

Le film est produit et réalisé par Dan Reed, qui a travaillé sur nombre de documentaires télévisés, y compris la série Terror de HBO (sur les attaques de Moscou, Bombay et Charlie Hebdo), et qui est lauréat d'un BAFTA pour The Paedophile Hunter.

Michael Jackson, Wade Robson

Amanda Edwards/Getty Images, Pool Photographer/WireImage.com

En décembre 2017, un juge a rejeté le procès de Robson contre deux des sociétés du chanteur, MJJ Productions et MJJ Ventures. Le chorégraphe avait porté plainte pour négligence contre les sociétés en 2016. Son avocat, Vince Finaldi, avait écrit dans la plainte : "Le but caché de ces sociétés, c'était de fonctionner comme une machine à abus sexuels sur enfants, spécialement conçue pour localiser, attirer et séduire des victimes d'abus sexuels enfants." Robson affirme qu'il a été victime d'abus sexuels entre 7 et 14 ans.

Robson a intenté un procès d'abus sexuels sur enfant contre la succession de Jackson en 2013, 8 ans après avoir témoigné pour la défense de Jackson durant son procès de 2005. Cette plainte a été rejetée en 2015.

On complète le programme de #Sundance 2019 avec des ajouts aux sections Avant-premières de Documentaires et Evènements Spéciaux !

Le film fait près de quatre heures (236 minutes) et sera projeté au festival en deux parties. Selon le site Web de Sundance, le synopsis de Leaving Neverland dit : "En tant qu'une des icônes les plus célébrées du monde, Michael Jackson représente beaucoup de choses pour beaucoup de gens : une pop star, un humanitaire, une idole. Quand des allégations d'abus sexuels par Jackson concernant de jeunes garçons ont fait surface en 1993, beaucoup ont trouvé difficile de croire que le roi de la pop pourrait être coupable d'actes aussi innommables." 

Il est aussi dit : "Dans des histoires séparées mais parallèles avec des similarités, deux garçons se sont liés d'amitié avec Jackson, qui les a invités dans son monde singulier et merveilleux. Séduits par l'existence de conte de fées du chanteur et captivés par leur relation avec lui, les familles de deux garçons n'ont pas vu la manipulation et les abus qu'il leur a fait subir." 

La description conclut : "Par des interviews déchirantes avec ces garçons, qui sont désormais des hommes adultes, et leurs familles, Leaving Neverland fait un portrait d'exploitation et de duperie continues, montrant le pouvoir de la célébrité qui a permis à une figure idolâtrée de s'infiltrer dans les vies d'enfants fascinés et de leurs parents." 

Le "roi de la pop" est décédé le 25 juin 2009.

  • Share
  • Tweet

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons des cookies sur ce site pour améliorer notre service, analyser des données, personnaliser les publicités, mesurer la performance marketing et stocker vos préférences sur le site. En utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. Pour plus d'informations sur les cookies et comment gérer votre consentement, consultez notre Politique Concernant Les Cookies.