Close
BRAND NEW ON E!
TV Scoop - Category Header 920x60

News/ 

Le meilleur et le pire des Emmy Awards 2012 : Modern Family, violence et nudité !

Emmy Awards, JOSH GROBAN, JIMMY KIMMEL ABC/TODD WAWRYCHUK

Modern Family est, une fois de plus, la série qu'il faudra battre cette année, alors a-t-elle réussi à écraser ses concurrents ? Et avec toutes les séries dramatiques de HBO comme Le Trône de fer : Game of Thrones, Downton Abbey, Mad Men, Boardwalk Empire et bien d'autres encore, y aura-t-il une place pour l'humour ?

Continuez de lire pour connaître les meilleurs et les pires moments des Emmy Awards.

Ça commence... et on se retrouve au petit coin : au sens littéral. L'émission démarre avec Jimmy Kimmel dans les toilettes des femmes, entourées d'actrices et présentatrices talentueuses (et de quelques hommes aussi) — Ellen DeGeneres, Zooey Deschanel, Mindy Kaling, Christina Hendricks, Ryan Seacrest de E! et Lena Dunham, nue en train de manger du gâteau. Et là, ils lui font la tête au carré. On peut rejeter la faute sur le câble.

Le plus étrange : le premier prix est remis à l'acteur de Modern Family, Eric Stonestreet, qui décroche la statuette mais aussi l'incroyable chance de se retrouver face aux trois autres acteurs de la série qu'il a battus dans cette catégorie. Il méritera vraiment son prix s'il s'en sort.

Le plus choquant : le comique Louis C.K., célèbre pour ses blagues salaces, a choqué le public en faisant tout un tas de remerciements gratuits et en saluant ses enfants dans son discours. Scabreux.

Le plus surprenant : L'adorable et talentueuse Julie Bowen a dit beaucoup de choses, mais on retiendra surtout l'emploi répété du terme "cache-téton" dans son discours.

Les vainqueurs des Emmy Awards ! Le palmarès complet !

Le plus marrant : Julia Louis Dreyfus a fêté sa victoire en serrant Amy Poehler dans ses bras... et en lisant le discours de remerciement dont Poehler n'a pas eu besoin.

Le moins incroyable : The Amazing Race a gagné, une fois de plus. Personne n'arrivera-t-il donc jamais à battre cette série ?

Les sottises de Seth: Seth MacFarlane des Griffin était un peu trop dans son nuage et ne s'est pas arrêté sur sa marque… ou est-ce que c'était écrit d'avance ?

La meilleure indication que cette soirée sur la télé n'est pas de la télé de qualité : ces petites annonces qui disaient : "[une autre star de la télé] arrive dans 5 minutes !". Autant dire : "Continuez de regarder, la suite sera mieux ! Promis !"

Surprise, surprise : Aaron Paul a gagné à la surprise générale (la nôtre en tout cas), mais c'était marrant de l'entendre remercier son patron de ne pas l'avoir tué. Nous aussi, on dit ça tous les jours à notre patron.

Les mots les plus inattendus de la soirée : quand Tracy Morgan a demandé à Kimmel de "lui tenir ses nunchakus".

Emmy Awards, Jon Stewart Kevin Winter/Getty Images

Le pire augure de la soirée : les scénaristes de Homeland n'ont pas eu le temps de finir leur discours de remerciement et n'ont donc pas eu l'occasion de dire la chose la plus importante qu'ils voulaient dire. On a déjà des frissons en se demandant comment ils transformeront cette infortune en scène dramatique.

Meilleure réaction : on est fans de Damian Lewis depuis Frères d'armes, alors on est contents de le voir gagner avec Homeland, mais on a pris un grand plaisir inattendu à regarder les expressions des hommes talentueux qui ne sont pas montés sur scène. Que révèle ces regards ?

La pire déception : The Daily Show présenté par Jon Stewart a remporté un autre Emmy, ce qui est génial, mais franchement, The Colbert Report s'est encore fait avoir. Même Stewart l'a déclaré (et s'est fait bipper) en disant : "Ces trucs sont vraiment trop prévisibles". Il dit toujours la vérité, ce Stewart !

D'accord, encore pire : c'est quand même bizarre que Mad Men ait encore été ignoré. Même pas de statuette pour "Zou bisou bisou" ?

La pire surprise : le réalisateur des Emmy Awards a remporté un Emmy.

Modern Family, Emmy Awards,  Steven Levitan Kevin Winter/Getty Images

La surprise politique de la soirée : vu le nombre de victoires de Game Change aux Emmys, Hollywood semble vraiment aimer Sarah Palin.

La meilleure émission de télé-réalité : quand on voit toutes leurs querelles, piques et soûleries, il est forcé que quelqu'un prépare une série de télé-réalité appelée Les vrais Hatfield de Virigine occidentale.

Le pire montage : alors que Steven Levitan de Modern Family terminait son discours avec quelques mots sur sa famille, il a été coupé. Et pourtant, on a eu le temps de montrer Kimmel sans son pantalon. Oh, Hollywood !

La pire prise de conscience de la soirée : il faut vraiment que vous commenciez à regarder Modern Family et Homeland maintenant !

La meilleure question : est-ce que vous avez aimé Kimmel... ou son humour était-il un peu trop excentrique ?

Les moments forts !

FROM AROUND THE WEB
MORE ON EONLINE

RELATED VIDEOS: