Cameron Diaz

Javiles/Bruce / BACKGRID

Il y a dix ans, Cameron Diaz était l'actrice la mieux payée à Hollywood.

De juin 2007 à juin 2008, elle a gagné environ 50 millions de dollars, selon Forbes, grâce à la franchise en quatre parties de Shrek, la comédie Jackpot avec Ashton Kutcher et le très triste Ma vie pour la tienne, sorti l'année suivante.

"Cameron Diaz, je la kiffe. C'est une sacrée actrice, non ?", déclare Eric Bana dans le rôle du mari insupportable à sa femme actrice, interprétée par Leslie Mann, dans la comédie de Judd Apatow de 2010 Funny People. "... Ahhh, Mary à tout prix. J'adore ce film ! Elle est trop marrante !"

Cameron Diaz a toujours été l'incarnation de la femme que les hommes veulent et que les femmes voudraient être : une star sublime mais dont on se sent proche ; super dans les comédies bien grasses, les films d'action et les films un peu barrés comme Vanilla Sky ; et la personne avec qui on aimerait passer du temps à une soirée.

Malgré l'attention constante, il était facile de rater le fait qu'à la manière d'un bateau de croisière, l'actrice, quatre fois nominée aux Golden Globes, avait commencé tout doucement à changer de trajectoire.

Jusqu'à ce qu'un jour, on s'aperçoive qu'elle avait fait un virage 180 degrés et qu'elle était partie dans une tout autre direction.

Il s'avère que Selma Blair, la co-vedette de Cameron Diaz dans Allumeuses ! en 2002, a dit en plaisantant au cours d'une interview que cette dernière lui avait annoncé au cours d'un déjeuner qu'elle avait pris sa retraite en tant qu'actrice.

"Elle n'a pas besoin de faire d'autres films. Elle a une super vie, je ne sais pas ce qu'il faudrait pour qu'elle revienne. Elle est heureuse", a déclaré Selma Blair (qui va jouer dans le Heathers, le reboot de Fatal Games, sur Paramount Network). L'actrice a clarifié ses propos sur Twitter en expliquant qu'elle plaisantait, mais la nouvelle a fait beaucoup parler.

Si Selma a fini par expliquer que Cameron "n'a PAS pris sa retraite", personne n'avait besoin de faire remarquer que l'actrice ne fait plus de cinéma depuis un moment.

Comme l'a laissé entendre Selma, la vie de Cameron est "plutôt géniale", et elle n'a pas vraiment besoin d'argent. Mais après avoir été une des plus grandes stars à Hollywood, où est-elle partie et pourquoi ?

Pour commencer, peut-être que 20 ans de travail non-stop ont eu raison d'elle. En théorie, la plupart des gens aimeraient prendre leur retraite, ou au moins faire un long break, ou en tout cas travailler moins, après 20 ans de carrière.

Cameron Diaz, Annie, Miss Hannigan

Olivia Bridge Entertainment

Cameron Diaz, dont le dernier film a été Annie en 2014 (20 ans après ses débuts au cinéma dans The Mask), a laissé des indices dans ses dernières interviews alors qu'elle faisait la promo de ses livres et de sa nouvelle approche du bien-être et du bien vivre, semblant indiquer qu'elle avait envie de sortir du game. Le milieu, depuis quatre ans, n'a pas vraiment changé, même si comme la trajectoire de l'actrice, il est en train de changer très, très lentement.

"Notre point de vue, et le point de vue de la société par rapport au vieillissement, est vraiment ce qui m'a donné envie d'écrire ce livre, car je suis dans une position où les gens me posent des questions... c'est incroyable ce que me demandent les gens", a expliqué Cameron en riant, lors d'une interview pour le LA Review of Books en 2016, en parlant de son écrit Le livre de la longévité. "C'était très intéressant, je venais d'avoir 40 ans, d'avoir des questions comme... « Vous n'avez pas peur ? Ce n'est pas l'horreur d'avoir 40 ans ? » Et j'ai compris que le fait de ne pas en avoir peur a fait que je n'en avais pas honte, mais tout d'un coup, on se rend compte que quand on vous répète la même chose encore et encore, on a tendance à voir ça d'une autre manière."

"J'ai commencé à me demander : « Est-ce que je devrais avoir peur ? » Et puis, je me suis dit : « Non, pas du tout parce que je me sens forte. »"

Ceci explique ses ouvrages comme Le Body Book en 2013, pour être et se sentir au top, mais aussi son ouvrage de 2016 qui donne des détails sur ce qui se passe quand on vieillit et sur la façon de se débarrasser de sa honte et de la peur de vieillir parce que votre physique risque de s'en trouver changé.

Cameron Diaz, Tory Burch, Gwyneth Paltrow, Nicole Richie, Miranda Kerr

Marc Patrick/BFA.com

Le point de vue de Cameron Diaz serait un bon complément à tout ce qui se passe en ce moment à Hollywood, notamment autour du fait que les hommes et les femmes ne sont pas traités de la même façon, mais elle a déjà donné son avis sur beaucoup de problèmes actuels, comme celui de savoir comment Hollywood gère ses stars de plus de 40 ans. (Et si son crédo vous semble familier, c'est sûrement parce que Gwyneth Paltrow et elle sont amies.)

Cameron notait en 2016 que si beaucoup de femmes plus âgées à Hollywood décrochaient encore des grands rôles et des trophées, et qu'il y aurait toujours des rôles pour les plus jeunes, les femmes quadras étaient les laissées-pour-compte.

L'actrice déclare : "On ne peut pas jouer les filles de 25 ans. On ne peut pas jouer les femmes de 70 ans. Et il faut commencer à être prête à dire : « Je jouerai la maman ! » ou « la femme en pleine transition [entre deux étapes de sa vie]. » Eh bien, où sont les rôles pour ces femmes en transition ?... On est encore coincées. On est coincées dans le passé ou on se projette dans l'avenir. Il faut accepter où on en est. Quand les femmes acceptent leur situation, elles disent : « Je veux voir des histoires qui me représentent »", et là, Hollywood commencera à faire ces films et ces séries. (C'est à peu de chose près exactement ce que Reese Witherspoon et Nicole Kidman ont fait elles-mêmes avec Big Little Lies, comme elles l'ont dit, afin d'augmenter le nombre d'histoires sur des femmes, que l'on attend depuis longtemps.)

Et pourtant, même quand une actrice est au top, elle n'est pas pour autant tout en haut en termes de salaire.

Cameron Diaz

Unique Nicole/Getty Images

Quand Cameron était l'actrice la mieux payée en 2008 avec 50 millions de dollars, Will Smith, son pendant masculin, était en tête des acteurs les mieux payés avec 80 millions de dollars. (Même s'il cumulait d'autres projets, en tant que producteur et musicien, il venait de tourner deux films qui avaient été de cuisants échecs, Hancock et Sept vies, et n'a finalement pas fait d'autre film avant Men in Black 3 en 2012.) Cette différence de salaires ne s'est pas réduite, puisque Dwayne Johnson a gagné 68 millions de dollars faisant de l'ombre aux 46 millions de dollars de Jennifer Lawrenceen 2016, et l'année dernière, Mark Wahlberg a touché 68 millions de dollars contre à peine 26 millions pour Emma Stone. (Et quand on considère qu'elle a remporté l'Oscar de la Meilleure actrice en 2017 et que la plupart des critiques s'accordent à dire qu'il faut arrêter la franchise Transformers, cela s'avère une énigme de la culture pop.)

Mais peu importe si Cameron a senti l'injustice sur le moment ou non, elle a tout traversé, la discrimination due à l'âge, les paparazzis incessants, les rumeurs sur sa vie sentimentale, le regard des hommes, les questions impertinentes sur le mariage et la famille, pendant qu'elle se concentrait sur sa carrière.

Elle a aussi vu ses mots être utilisés contre elle, même avant que Twitter ne rende ce jeu de massacre encore plus virulent.

Cameron Diaz, Book Signing

Paul Zimmerman/WireImage

Cameron a fait l'objet de critiques en 2012 quand elle a dit au Sunday Times : "Je pense que chaque femme veut être traitée comme un objet. Il y a toujours une part de vous qui souhaite être traitée comme un objet, et je trouve que c'est bien." Quand on lui a parlé de tourner des scènes plus osées, l'actrice a répondu : "Je suis une femme, je sais comment me comporter. Je sais ce que je m'autorise à faire et je connais ma sexualité."

Comment a-t-elle osé ?! 

Il ne faut pourtant que quelques secondes pour comprendre ce qu'elle voulait dire, que beaucoup de femmes apprécient les compliments et être un objet de désir, que ça peut être agréable d'être admirée pour son physique, et qu'il n'y a rien de mal à ça, mais son commentaire a été interprété comme si elle trouvait normal de traiter les femmes comme des objets en permanence. Ce qui, si vous aviez fait attention à ce qu'elle a toujours dit, n'était clairement pas ce qu'elle était en train de déclarer. Et on sait bien que ça ne serait pas passé aujourd'hui. 

Mais après tout, puisque l'actrice de Gangs of New York pouvait se permettre de disparaître et de faire autre chose, qui pourrait le lui reprocher ?

"Je me suis dit : « Je ne peux pas vraiment dire qui je suis », ce qui est une réalité difficile à accepter", a avoué Cameron au public en juin dernier lors du Goop Wellness Summit, au cours duquel elle a parlé de sa décision de s'éloigner de sa carrière. "J'ai ressenti le besoin de me retrouver."

Si la star a toujours dit qu'elle ne se voyait pas mariée dans le futur, tout en reconnaissant qu'il ne faut jamais dire jamais, l'arrêt de son métier coïncide avec la rencontre avec son mari, Benji Madden, le guitariste de Good Charlotte.

"Nous, les femmes, sommes trop considérées comme des objets", a affirmé Cameron lors de l'événement Goop. "Mon mari a pu me montrer ce que c'est de ne pas intégrer ça à une relation amoureuse et d'être égaux." (Le point de vue d'une femme a aussi le droit d'évoluer, merci. Et Cameron n'a jamais été une ardente partisane de la monogamie non plus, d'ailleurs.)

Cameron et Benji ont commencé leur relation en 2014 et ont choqué tout le monde (y compris bon nombre de leurs amis) en se mariant le 5 janvier 2015, un lundi, dans la maison de l'actrice de Beverly Hills (qui est devenue la leur). Joel Madden, le témoin et frère jumeau du marié, et sa femme, Nicole Richie, (qui avaient invité Benji à un dîner organisé avec Cameron, ce qui a donné naissance à leur couple) étaient parmi les invités, ainsi que Lionel Richie, Drew Barrymore, Gwyneth Paltrow, Leslie Mann (qui venait de tourner Triple Alliance avec Cameron) et son mari, Judd Apatow.

Benji Madden, Cameron Diaz

Noel Vasquez/GC Images

Quand l'actrice du film Dans la peau de John Malkovich a refait surface un an après pour faire la promo de son écrit Le livre de la longévité, elle a admis à Andy Cohen que tomber amoureuse et se marier si rapidement avaient été une surprise totale.

"C'est un de ces moments où tout le monde vous dit : « Tu le sais quand ça t'arrive »", a-t-elle précisé dans l'émission Radio Andy sur SiriusXM. "Je me disais : « Qu'est-ce que ça veut dire ? Ça y est, j'ai compris. On le sait quand ça vous arrive. » Du genre : « Tu es mon mari. »"

Et tous les démons du passé se sont évaporés comme ça.

"Plus rien n'a d'importance, maintenant que j'ai mon mari", a poursuivi Cameron. "Je ne m'en souviens plus du tout." (Elle parle de ses relations précédentes avec Justin TimberlakeJared Letoet Alex Rodriguez.) "Et tout ça, c'est la preuve que c'est mon mari... Personne ne lui arrive à la cheville. Tout disparaît derrière. Et on réalise : « Oh, c'est du sérieux... C'est ça, le grand amour. C'est ça, s'engager et être dévoué. C'est la personne avec qui on construit sa vie. »"

Adele, Women's March, Instagram

Adele/Instagram

Mais bien qu'elle soit complètement en retrait d'Hollywood (allant même jusqu'à vivre de l'autre côté de la colline, dans la vallée de San Fernando), Cameron reste toujours consciente des problèmes à Hollywood et de la société en général. En janvier, elle était à la Marche des femmes 2018 à Los Angeles, où elle a fait une rare apparition sur un selfie avec Adele et Jennifer Lawrence, posté sur la Toile par la chanteuse et l'actrice.

De son côté, Cameron entretient une relation difficile avec les réseaux sociaux, dont elle s'est coupée une première fois en 2014 avant de les décrire comme "une expérience sur la société complètement dingue".

"La manière dont les gens les utilisent pour être adoubées par une bande d'inconnus est dangereuse", expliquait-elle à Cosmopolitan en 2015. "Quel est l'intérêt ?"

Elle s'est un peu intéressée à Instagram, mais n'a rien posté depuis le 8 novembre 2016, après ce selfie où on la voit arborer fièrement un autocollant "J'ai voté". "J'ai voté aujourd'hui pour le pays dans lequel je veux vivre... un pays où existent l'égalité, l'intégration, l'inclusion, l'acceptation et la liberté que TOUS les Américains méritent... Allez voter pour l'Amérique dans laquelle vous voulez vivre", a conclu Cameron.

On ne s'étonnera donc pas de l'avoir retrouvée pour la Marche des femmes. Mais si ces derniers temps, Cameron s'occupe davantage de ses causes qui lui sont chères en coulisses, elle a fait suffisamment de déclarations par le passé qui nous laissent deviner combien elle apprécie cette période de sa vie. 

"Femmes, soyons honnêtes avec nous-mêmes, on se bonifie avec l'âge", a-t-elle déclaré au LA Review of Books en 2016. "On est plus heureuses avec l'âge... Une des raisons pour lesquelles je voulais avoir 40 ans est parce que je savais que je me foutrais de beaucoup de choses."

Et l'actrice ne s'est pas arrêtée là : "Et c'est une telle liberté. Pas seulement une liberté mais une valeur, parce que ça vous permet de prendre part à la vie, à la société et aux relations d'une manière complètement différente, qui selon moi est plus profonde, qui a plus à offrir."

  • Share
  • Tweet
  • Share