Solo: A Star Wars Story, Entertainment Weekly

Ed Miller/Lucasfilm, Ltd.

Le jour du Super Bowl, les téléspectateurs ont pu découvrir les premières images de Solo: A Star Wars Story, le spin-off qui se déroule avant La Guerre des Étoiles (Star Wars: Episode IV – Un nouvel espoir) de 1977. La bande-annonce complète a commencé dans l'émission Good Morning America lundi, mais elle a laissé plus de question que de réponses aux fans. Heureusement, Entertainment Weekly corrige le tir avec son numéro du 16 février, disponible en kiosques vendredi.

Alden Ehrenreich, qui joue une version plus jeune du personnage immortalisé par Harrison Ford, est le premier à admettre qu'Han Solo n'a pas la confiance en soi qu'on lui connaît. "La plus grosse différence est que le Han qu'on découvre dans le film est davantage un idéaliste. Il a des rêves qu'il poursuit, et on suit comment ça l'affecte quand ces rêves sont confrontés à de nouvelles réalités", explique l'acteur de 28 ans. "Ces réalités sont plus difficiles et complexes qu'il ne le pensait."

Phil Lord et Chris Miller ont quitté le blockbuster l'été dernier à cause de différences créatives avec Lucasfilm. Alors quand Ron Howard a été engagé pour remplacer le duo de réalisateurs, il a trouvé judicieux de contacter Harrison Ford pour avoir son avis. "Harrison est un acteur et un artiste très réfléchi, et je voulais découvrir ce qu'il avait appris sur le personnage. Il m'a expliqué qu'Han est toujours tiraillé entre le sentiment d'être, d'une certaine manière, un orphelin, et par conséquent ce désir de relations avec les gens et en même temps le fait de lutter contre ce sentiment", révèle Ron Howard. "J'ai trouvé ça assez intéressant."

Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm, décrit Solo comme une sorte de "film de casse, de flingueurs". Quant au point de vue d'Alden sur le personnage, la productrice explique : "Il manque peut-être de maturité, et d'expérience, et il doit encore parfaire son cynisme, mais il est très avisé. Il doit gagner le respect des gens avec qui il interagit, même si ce sont des moins que rien."

"Pour moi, c'est une histoire d'amour entre Han et Chewie," déclare Larence Kasdan, qui a coécrit le scenario du film, après avoir fait la même chose pour Star Wars : Episode V – L'Empire contre-attaque en 1980, Star Wars : Episode VI – Le Retour du Jedi en 1983 et Star Wars : Episode VII – Le Réveil de la Force en 2015. "Leur relation a toujours été ma partie préférée de la saga, et le fait qu'Han soit le seul à comprendre ce que dit Chewie, offre plein de possibilités comiques." Joonas Suotamo rempile dans le rôle fourré de Chewbacca, après avoir remplacé le vétéran Peter Mayhew. "Les Wookiees ont tellement de qualités", ajoute Lawrence Kasdan. "Par contre, ils ne vous ouvrent pas leur cœur facilement."

Pour en savoir plus sur Solo: A Star Wars Story, allez consulter le numéro du 16 février d'Entertainment Weekly.

  • Share
  • Tweet
  • Share