Angelina Jolie

Neilson Barnard/Getty Images

Angelina Jolie parle de sa vie privée et de sa vie publique.

On évoque beaucoup D'abord, ils ont tué mon père, le film de la réalisatrice, pour la saison des récompenses et elle vient de participer au podcast Awards Chatter du journal The Hollywood Reporter. Au cours de l'interview, Angelina a évoqué ses films, son travail avec son ex, Brad Pitt, et sa relation avec son père, Jon Voight, au micro de Scott Feinberg.

À présent, nous partageons avec vous ce qu'il fallait retenir de cette interview.

Voici les sept choses que nous avons apprises de ce podcast !

Jon Voight, Angelina Jolie

Jeff Vespa/WireImage

1. Elle ne se fait pas appeler Angelina Jolie Voight en partie parce qu'elle ne se sentait pas "si proche" de son père dans son enfance :

"Je ne me sentais pas très proche de mon père. Je me sentais plus comme la fille de ma mère quand j'étais enfant. Donc, c'est une des raisons. La seconde, c'est que je voulais avoir ma propre identité et que je ne voulais pas entrer dans une pièce en étant la fille de Jon. Je voulais voir si je pouvais décrocher un travail toute seule et ne pas être engagée à cause de mon nom."

2. Son comportement d'"enfant sauvage" semble plus "étrange" que la réalité :

"J'adore le fait que tout le monde sache que je vivais avec quelqu'un à l'âge de 14 ans, comme si ça avait une quelconque importance. Ça semble plus étrange que ça ne l'était, d'après moi. J'ai toujours fait des choix forts. J'ai toujours eu beaucoup de volonté. Je ne passais pas facilement inaperçue. Toutes ces choses… je pense que c'est toujours un peu le cas. Et je ne sais pas… Je vois le même comportement chez mes enfants, dans le sens où ils veulent briser des barrières. Je les vois trouver quelque chose de fort et trouver leur voie, en allant à contre-courant des normes de la société. Je trouve ça merveilleux et je pense que c'est ce qui amène le changement. Mais, évidemment, il faut que ce soit canalisé, et quand on est jeune, ça peut vous causer beaucoup de problèmes, ça peut être autodestructeur et chaotique. Mais quand il y a un objectif, ça peut être fantastique. Ça peut être quelque chose qui vous guide. Être un peu sauvage et ne pas être conventionnel est quelque chose que j'ai toujours apprécié et que j'essaie de continuer à apprécier."

3. Après s'être séparée de son premier mec, elle n'est sortie avec personne jusqu'à Jonny Lee Miller : 

"Pour être honnête, ma mère savait quand j'ai eu 14 ans que j'allais commencer à sortir avec des garçons, et, me connaissant, elle s'est dit qu'elle voulait que je fasse les choses à ma manière dans ma chambre et chez elle. D'une certaine manière, c'était plus sûr et je sentais que je contrôlais la situation. C'était un choix très judicieux, puisque je ne suis sortie avec personne jusqu'à ce que je me marie."

4. Elle a commencé à être actrice en partie pour aider sa mère à payer les factures : 

"On veut savoir qui on est… Dans mon caractère, il y a une grande partie de moi qui ne veut pas être actrice. Et je suis très heureuse, chanceuse et privilégiée. J'ai réalisé ce que c'était pour ma mère quand elle est décédée, parce que je me suis sentie très différente après sa disparition. Quand j'ai commencé à être actrice, c'était un travail. Je voulais aider ma mère à payer ses factures. C'était un job créatif. Quelque chose qu'on explore plusieurs fois, des personnages différents, différentes parties de soi-même, on développe différents talents, c'est donc un super métier quand on grandit et qu'on apprend en tant que personne. Mais en même temps, on n'est pas ces gens, on est jeune et on ne sait pas très bien qui on est, et pourtant, on vous tend un micro à 17, 18 ans, et on vous demande votre opinion alors qu'elle n'est pas encore complète et qu'on n'est pas encore complètement prêt."

5. Elle croyait que sa carrière d'actrice était finie après sa rupture avec Jonny :

"C'est très difficile de s'expliquer quand on est encore un mystère pour soi-même. Encore une fois, je pense avoir toujours eu des problèmes avec le fait d'être actrice ou le fait d'être un personnage public. Ça n'a jamais tout résolu. Ce n'est pas comme si j'ai commencé tout d'un coup à jouer la comédie avant de me demander quels choix faire. Je fais des choix parce que je n'étais toujours pas moi. Je ne me sentais toujours pas pleine et entière en tant que personne. Après Anatomie d'un top model, je me suis séparée de Jonny de manière amicale et on est toujours très bons amis, mais on était jeunes et j'emménageais à New York. Je devais vivre ma vie et il nous fallait de l'espace pour permettre à l'autre de grandir. Alors j'ai emménagé seule à New York, où je ne connaissais personne, j'ai loué un appartement et je suis allée à NYU. Je pensais m'être exprimée comme je pouvais et je comptais apprendre qui j'étais. J'étais prête pour une nouvelle vie. J'avais grandi à Hollywood et à New York, mais surtout à Hollywood. J'avais fait tout ce qu'on vous dit de faire, j'étais devenue actrice, c'est censé vous rendre heureux, non ? Les gens vous disent que si vous êtes assez beau, si vous avez de l'argent, si vous avez du succès, si vous êtes acteur… tout ce qui devrait rendre quelqu'un heureux, mais j'étais malheureuse. Je n'étais pas du tout heureuse."

6. Jon Voight et elle ont construit une "nouvelle relation" à travers ses enfants : 

"À travers les petits-enfants, nous avons construit une nouvelle relation, et c'est très, très agréable. On a connu des difficultés. On a réussi à communiquer par le biais de l'art. C'est un langage commun. On a du mal à parler politique."

7. Angelina a trouvé que travailler sur Vue sur mer avec Brad Pitt serait une "bonne façon" pour eux de communiquer :

"On s'était rencontrés en travaillant ensemble et on travaillait bien ensemble... Je voulais qu'on fasse un film sérieux ensemble... je pensais que ce serait un bon moyen de communiquer. D'une certaine manière, ce fut le cas, et d'une autre, on a appris des choses. Mais il y avait une pesanteur dans cette situation qui s'est poursuivie et ce n'était pas à cause du film. C'était une chose à laquelle on faisait face... Les choses se déroulent pour plusieurs raisons et je me suis demandé pourquoi j'avais écrit ça. Pourquoi avais-je eu ce sentiment quand nous l'avons tourné ? Je n'en suis pas sûre."

Angelina a poursuivi : "Ma vie est… Beaucoup de choses extraordinaires et heureuses me sont arrivées et j'ai aussi dû faire face à beaucoup de problèmes. Ce n'était pas un moment particulier quand je l'ai écrit... J'ai eu ma mastectomie juste avant Invincible. Pendant cette décennie, j'ai perdu ma mère. J'ai eu ma mastectomie, et j'ai eu peur de développer un cancer ovarien, donc j'ai eu une opération en ce sens, ainsi que d'autres choses dans la vie qu'on traverse. Une œuvre d'art peut soit vous guérir, soit être quelque chose de difficile. Je ne sais pas. Je suis contente d'avoir fait ce film parce qu'on a exploré quelque chose ensemble. Quoi que ça ait pu être, ça n'a peut-être pas résolu certaines choses, mais on a communiqué à l'autre ce qu'on devait lui communiquer."

Découvrez l'intégralité du podcast ICI.

  • Share
  • Tweet
  • Share