Paz de la Huerta

Franziska Krug/Getty Images for Bulgari

MISE À JOUR : après le reportage de News 4 New York selon lequel un procureur de Manhattan serait sur le point de demander l'inculpation d'Harvey Weinstein par un grand jury, les avocats de Paz de la Huerta ont envoyé le communiqué suivant à E! News pour exprimer leur soutien. 

"De concert avec notre cliente Paz de la Huerta, nous avons aidé la police de New York et le bureau du procureur du comté de New York dans leurs efforts pour constituer un dossier", peut-on lire. "Au moment où Mme de la Huerta a déposé sa plainte le 25 octobre, nous avons déterminé qu'elle avait suffisamment de preuves pour qu'une plainte pénale ait de grandes chances d'aboutir."

Le communiqué ajoute : "Depuis le dépôt de la plainte, plusieurs preuves supplémentaires ont été rendues disponibles qui soutiennent encore un peu plus l'assertion de Mme de la Huerta selon laquelle elle a été victime d'un crime pour lequel Harvey Weinstein pourrait être tenu responsable. Nous comprenons qu'il est innocent tant que sa culpabilité n'a pas été prouvée."

"Nous sommes au courant de l'article publié aujourd'hui par Ronan Farrow, avec qui nous n'avons pas été en contact. À Tensor Law P.C., nous pensons qu'il n'y a pas d'éléments critiques de ce crime présumé que les avocats de Weinstein réussiront à discréditer."

"Nous sommes également au fait que le procureur a l'intention de présenter cette affaire devant un grand jury la semaine prochaine. Nous soutenons toute décision visant à enclencher cette procédure et nous sommes confiants dans la capacité du procureur à obtenir une condamnation", peut-on lire en conclusion du communiqué.

_________________________

Vendredi, en réponse à la question d'un journaliste, Robert Boyce, l'inspecteur principal de la police de New York, a évoqué les accusations de Paz de la Huerta à l'encontre d'Harvey Weinstein lors d'une conférence de presse sur les statistiques concernant la criminalité. Il a déclaré que la police avait "un véritable dossier" et qu'elle réunissait des preuves.

"Nous sommes en contact avec la victime depuis le 25 octobre", a déclaré Robert Boyce. "Nous avons reçu un coup de téléphone et nous lui avons parlé. Elle a raconté une histoire crédible et détaillée. Nous avons alors commencé à réunir des informations pour corroborer ses dires. Les faits se sont produits il y a plusieurs années et nous avons trouvé des preuves corroborant sa version. Nous avons immédiatement contacté le procureur de New York pour commencer à travailler avec lui. Nous sommes en présence d'une véritable affaire. Nous sommes satisfaits de la direction que prend l'enquête. M. Weinstein n'est pas dans l'État. Nous aurions besoin d'un mandat d'arrêt à son encontre. Pour le moment, nous collectons des preuves et ce tous les jours."

"Quant aux autres, je ne ferme pas la porte à l'idée que d'autres personnes puissent se faire connaître, mais voilà où nous en sommes pour le moment", a-t-il ajouté. "C'est avec ces éléments que nous allons de l'avant."

_________________________

Paz de la Huerta a fait de nouvelles accusations de viol à l'encontre d'Harvey Weinstein, qui sont en train d'être examinées par la police de New York et le bureau du procureur de Manhattan. 

En réponse aux accusations de viol de Paz de la Huerta, le porte-parole de Weinstein a expliqué à E! News dans un communiqué : "Toutes les allégations de rapport sexuel non consensuel sont catégoriquement rejetées par M. Weinstein."

Au cours d'une interview téléphonique pour Vanity Fair, l'actrice de Boardwalk Empire a expliqué avoir rencontré Weinstein pour la première fois quand elle avait 14 ans sur le tournage de L'Œuvre de Dieu, la part du Diable pour Miramax Films. Paz de la Huerta a expliqué que Weinstein lui aurait envoyé des livres de science-fiction en lui suggérant un rôle quand elle avait 21 ans. Cinq ans plus tard environ, l'actrice et le producteur se seraient rencontrés par hasard au bar Top of the Standard à New York.

Comme elle l'a dit à Vanity Fair, Weinstein l'aurait raccompagnée chez elle en voiture, mais en arrivant, il aurait exigé de boire un verre chez elle. Une fois à l'intérieur, il l'aurait poussée sur son lit avant de la violer, a-t-elle décrit au magazine. 

D'après CBS News, Paz de la Huerta l'aurait confronté un mois plus tard à Los Angeles parce qu'il n'arrêtait pas de l'appeler. Fin décembre de cette année-là, Weinstein se serait présenté dans le hall de l'immeuble de l'actrice.

Comme Paz de la Huerta a indiqué à Vanity Fair, elle avait bu et le producteur aurait insisté pour qu'ils discutent dans son appartement. L'actrice avance qu'il l'aurait alors violée une nouvelle fois.

Harvey Weinstein

Richard Shotwell/Invision/AP

De nombreuses femmes accusent Weinstein de comportements sexuels abusifs, d'agressions et de viol depuis les premières allégations faites à son encontre de la part de plusieurs actrices publiées dans le New York Times et le New Yorker en octobre.

Depuis, un procureur chevronné spécialiste des crimes sexuels enquête sur les accusations de Paz de la Huerta.  

"Un procureur chevronné spécialiste des crimes sexuels a été dépêché sur cette affaire, et notre bureau travaille en collaboration avec la police de New York, depuis la révélation de nouvelles allégations", a confirmé à E! News Joan Vollero, directeur de la communication du procureur de Manhattan, Cyrus Vance, Jr. "Comme il s'agit d'une enquête en cours, nous n'en dirons pas plus."

Nicholas DiGaudio, enquêteur de la police de New York, a déclaré à Vanity Fair : "Compte tenu des entretiens avec Paz, je pense que la police de New York a assez pour procéder à une arrestation."

(Article publié à l'origine le vendredi 3 novembre)

  • Share
  • Tweet
  • Share