James Toback

Elisabetta A. Villa/WireImage

De nombreux membres du show-biz ont parlé contre le réalisateur James Toback, qui est accusé d'avoir harcelé sexuellement près de 40 femmes sur trois décennies. 

Le Los Angeles Times cite les témoignages de 38 femmes, qui ont toutes parlé d'échanges déplacés avec l'homme connu pour avoir écrit Bugsy en 1991. Selon le rapport, Toback a abordé de jeunes actrices et autres jeunes femmes en leur promettant célébrité et emplois. 

Les individus ont accusé le cinéaste qui a désormais 72 ans de s'être masturbé devant elle, de contact physique non consensuel, de leur avoir demandé d'exécuter des actes sexuels et d'avoir posé des questions offensantes. 

En réponse, Toback a nié les allégations et a dit qu'il n'avait soit jamais rencontré ses accusatrices ou n'avait "aucun souvenir" d'avoir été en contact avec elles. De plus, il a dit souffrir de diabète et de problèmes cardiaques depuis 22 ans, ce qui rendrait "biologiquement impossible" pour lui d'avoir commis de tels actes. 

Celles qui se sont exprimées comprennent l'actrice Adrienne LaValley, la chanteuse Louise Post et l'écrivaine Karen Sklaire

"Sa façon de présenter les choses, c'était : « C'est comme ça que ça se passe »", a dit LaValley. "J'avais le sentiment d'être une prostituée, d'être une déception pour moi-même et pour mes proches. Et je méritais de ne le dire à personne."

Après les allégations contre lui et d'autres gens du métier comme Harvey Weinstein et Roman Polanski, des individus qui ont travaillé avec Toback, l'ont connu personnellement ou ont réagi aux accusations, ont partagé leur point de vue sur les réseaux sociaux. 

Le réalisateur des Gardiens de la GalaxieJames Gunn, a dit qu'il avait essayé d'"avertir les gens" au sujet de Toback dans un long post sur Facebook, affirmant avoir rencontré 15 femmes qui avaient été "abordées" par lui au fil des ans.

"J'espérais que ces histoires de Weinstein / O'Reilly mèneraient ce vampire à la lumière (lui et quelques autres, franchement)", a écrit Gunn. "J'ai dit aux femmes qui accepteraient de s'exprimer que je les soutiendrais. Je fais de mon mieux pour tenir cette promesse."

D'autres ont abordé le scandale, dont notamment Debra MessingRose McGowanAnthony Bourdain et d'autres. Lisez leurs remarques :

Le barrage a cédé. Les femmes ne seront plus silencieuses. Nous vous soutenons et nous donnerons de l'ampleur au mouvement.
— Debra Messing (@DebraMessing) 22 octobre 2017

 

Très fière de mes sœurs qui font tomber un autre porc : James Toback

— Asia Argento (@AsiaArgento) 22 octobre 2017

Pas trop tôt pour ce sac de merde bien connu

— Anthony Bourdain (@Bourdain) 22 octobre 2017

 

Depuis que le Los Angeles Times a publié l'article, le journaliste Glenn Whipp a dit que 193 autres femmes l'avaient contacté pour parler de Toback. 

E! News a contacté Toback pour avoir ses commentaires.

  • Share
  • Tweet
  • Share